Souvenirs de Paris : les émois d’anonymes sublimés en photo par Chloé Vollmer-Lo

Par  |  | 3 Commentaires

Chloé Vollmer-Lo sublime Paris et les gens qui y circulent et y vivent de belles histoires dans son projet Souvenirs de Paris.

Souvenirs de Paris : les émois d’anonymes sublimés en photo par Chloé Vollmer-Lo

Tu connais Chloé Vollmer-Lo, jeune photographe de talent qui a immortalisé la rédaction à plusieurs reprises ainsi que distillé ses conseils sur madmoiZelle ?

Ces derniers mois, elle a travaillé sur la construction d’un sacré projet. Aujourd’hui, il est en ligne, et il reflète son talent de photographe à merveille !

Souvenirs de Paris, un projet de Chloé Vollmer-Lo

Ce projet, c’est donc Souvenirs de Paris. Il prend vie sous la forme d’une carte de Paris sur laquelle sont éparpillés de nombreux points géographiques.

Chacun d’eux correspond à un portrait qui y a été pris, pour se remémorer un souvenir qui s’y était produit.

Ici par exemple, un souvenir à Bastille.

Ces photos sont accompagnées d’une légende à propos de ce souvenir, du lieu, du moment. On peut aussi les regarder défiler comme dans une galerie, et le moins qu’on puisse dire, c’est que c’est très beau.

Mêler la grande Histoire de Paris à l’infinité des petits histoires qui s’y déroulent

Clémence avait interviewé Chloé il y a un peu plus d’un an pour en savoir plus sur la genèse de ce projet.

« L’idée est venue un jour où je passais devant Notre Dame, sachant que chaque fois que j’y passe, je me dis « La vache, Victor Hugo un jour il est passé là et il s’est dit « Tiens, je vais faire un roman » et moi je marche au même endroit ».

Et en même temps – ça me fait chier de le dire au cas où le mec lise cette interview – mais Notre Dame ça restera aussi toujours l’endroit où j’ai été larguée à 15 ans.

Donc c’est la conjonction entre la grande Histoire, surtout à Paris qui est une ville musée, et toutes les micro-histoires, dont on ne sait rien. »

L’idée est donc de raconter ces histoires sur les décors de Paris, à la fois les décors connus de tous et ceux qui sont plus anonymes :

« Ce mur que moi je ne vois plus en bas de chez moi, peut-être que quelqu’un y a vécu un moment qui a changé sa vie. »

Des souvenirs émouvants à Paris

Chaque souvenir est donc accompagné de quelques phrases, pour le placer. Des légendes qui ne sont pas toutes explicites.

Si Chloé ne connaît pas toujours l’intégralité de l’histoire, il en est certaines qui l’ont particulièrement touchée.

« Il y en a un que j’ai beaucoup aimé parce qu’il est différent des autres. Il m’a donné rendez-vous vers Porte de Versailles.

Il était dans le bus, il passait dans cet endroit là, il écoutait la radio sur son walkman, un 9 novembre 1989, et il y a appris la chute du mur de Berlin.

Des années plus tard, il est repassé par là, et en se remémorant ce souvenir, il s’est rendu compte que le lieu portait désormais le nom d’Esplanade du 9 novembre 1989, une belle coïncidence ! »

Il y en a des tas, comme celui de Clémence, qui raconte sa sortie du spectacle de Sophia Aram, quelques jours avant le 13 novembre. Devant La Bonne Bière, et Casa Nostra, une semaine avant qu’ils ne soient frappés par les attentats.

Il y a aussi le souvenir d’une jeune fille, station Place d’Italie :

« Elle prenait le métro, elle passait par Place d’Italie tous les jours, et il y avait un mec qui était assis dans un coin. Assez rapidement elle s’est mise à lui parler, et elle a appris qu’il venait des pays de l’Est.

Ils ont instauré un petit jeu : chaque jour, il lui apprenait un mot de sa langue, et il lui en apprenait la signification seulement le lendemain. Un jour, il lui a dit un mot, mais sans vouloir immédiatement lui révéler la signification le lendemain. Il a dit « non je peux pas encore, je peux pas encore ».

Et au moment où elle monte dans le métro… « ça veut dire je t’aime ». Évidemment la porte se referme, et une station plus loin elle descend, revient… mais il n’est plus là. Ça fait plus de 10 ans qu’à chaque fois qu’elle passe à cette station, elle regarde si il est là. »

Pour découvrir l’intégralité du très beau projet de Chloé Vollmer-Lo, rendez-vous sur son site internet !


À lire aussi : Tuto photo —  maîtriser la profondeur de champ et le flou d’arrière-plan

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires
  • Roanne
    Roanne, Le 19 janvier 2018 à 20h47

    C'est un chouette projet et j'aime beaucoup le traitement global de ces portraits. Ils racontent de jolies tranches de vies, même sous les aspects les moins joyeux.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?