Sus à la dictature des soutien-gorges rembourrés !

Les soutien-gorges rembourrés ne devraient pas être le seul choix en boutique... Petit coup de gueule contre cette omniprésence fort relou.

Sus à la dictature des soutien-gorges rembourrés !

— Publié le 28 septembre 2015

Il y a longtemps, oh bien longtemps que j’ai envie de pousser ce petit coup de gueule contre les soutien-gorges rembourrés.

Et je vous vois venir d’ici, les madmoiZelles aux petites poitrines adeptes du push-up, vous écrier que c’est tout de même sympa de pouvoir tendre ses décolletés sans passer sur le billard. Je le comprends ! Je n’ai rien contre les soutien-gorges rembourrés en soi. Je demande juste qu’ils ne le soient pas… tous ! Nom d’une baleine (de soutien-gorge).

À lire aussi : Le soutien-gorge est-il vraiment utile ?

Parce qu’il faut quand même aussi penser à toutes les gens qui, comme moi, ont une poitrine déjà… comment dire… quelque peu envahissante. Qui ont, à cet endroit, de la chair et de la graisse en quantité aaaamplement suffisante. Et qui se retrouvent obligées de porter des soutien-gorges rembourrés !

modern-family

Vive la diversité de soutifs !

À lire aussi : Bonnets D, E, F… Où trouver des jolis soutiens-gorge lorsqu’on a une poitrine généreuse ?!

Il existe tout de même des soutien-gorges non rembourrés, me répondrez-vous. Oui mais…

  • Ceux en dentelle fine au travers desquels on voit tout (ce qui est certes très sexy) ne soutiennent que dalle. En tout cas pas à partir du bonnet B. Donc on pourrait joyeusement se balader les tétons à l’air que nos chers seins n’en tiendraient pas moins bien.
  • Ceux en vente sur des sites moins connus sont souvent bien plus chers.
  • Les modèles les plus jolis, à mon goût, sont toujours rembourrés. Toujours. Quand vous demandez à une vendeuse quels sont les modèles non rembourrés, elle vous ramène toujours les tout simples noirs, blancs ou beiges. Moi je veux des couleurs, de la dentelle, des motifs, des broderies, et si possible le capitaine Haddock avec des poussins ! De la diversité, quoi.

À bas les complexes !

Et puis (mais c’est une opinion tout à fait personnelle), je trouve que c’est triste. Parce que la généralisation des soutien-gorges rembourrés signifie clairement que ce sont les poitrines généreuses qui sont les plus jolies, qui plaisent le plus, que c’est là le signe de la séduction par excellence. Eh bien moi ça me fout les boules. Parce que même si MOI je préfère les poitrines débordantes, ce n’est pas le cas de tout le monde !

La poitrine des Français•es se situe en moyenne entre le 90B et C.

Il y a des hommes et des femmes qui aiment les petites poitrines de leur(s) partenaire(s), qui trouvent ça plus joli et qui les apprécient comme elles sont. Et puis qu’est-ce que les personnes à petite poitrine sont censées penser d’elles-mêmes du coup ? Qu’elles sont une erreur de la nature ? Sont-elles condamnées à s’inquiéter de la réaction de leur partenaire lorsqu’il/elle découvrira la taille réelle de leurs seins ? Pourquoi devrait-on forcément faire illusion ? La poitrine des Français•es se situe en moyenne entre le 90B et C !

À lire aussi : Conseil morpho : Quelle lingerie pour votre silhouette ? (1/2)

Apparemment, ce n’est toujours pas assez… Et pourtant, toujours à titre personnel, j’estime que les petits seins sont mignons aussi. Et que le plus important c’est de se sentir bien avec sa poitrine. Vive la diversité des seins ! Libérons le soutien-gorge de ces rembourrages intempestifs et affichons aussi fièrement les petites poitrines que les grosses !

Voilà. Je demande donc à ce que les Français•es de toutes morphologies puissent avoir le choix de porter ou non un soutif rembourré, sans avoir à fouiller tout un rayon pour dénicher la perle rare. C’est mon combat ma bataille. T’en es ?

À lire aussi : Un soutien-gorge qui réagit aux émotions amoureuses — WTF Mode

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 166 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kaylie
    Kaylie, Le 2 novembre 2016 à 23h18

    @lafeemandarine : Je me suis toujours dit que même si le soutif avait libéré les femmes du corset, il reste le dernier vestige du corset en question...

Lire l'intégralité des 166 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)