Les sorties ciné du 22 mai 2013

Les sorties ciné de la semaine, c’est chaque mercredi sur madmoiZelle, avec l’aide de SensCritique.com !

Les sorties ciné du 22 mai 2013

Cette semaine au cinéma, Ryan Gosling retrouve Nicolas Winding Refn, les grosses voitures de Fast and Furious reprennent du service et on parle mariage avec Robert de Niro !

Only God Forgives, de Nicolas Winding Refn

  • Avec : Ryan Gosling, Kristin Scott Thomas, Tom Burke…

Ryan Gosling retrouve le réalisateur de Drive pour Only God Forgives, dans lequel il joue un malfrat expatrié à Bangkok, cachant son trafic de drogue derrière un club de boxe thaï. Après la mort de son frère, il retrouve sa mère, criminelle de haut vol, qui lui réclame vengeance : il doit retrouver et assassiner les deux meurtriers de son frangin, avec violence et fracas.

Only God Forgives est actuellement diffusé au Festival de Cannes, et Fab n’a pas très bien vécu une telle avalanche de tortures à sept heures du matin ! Mais si vous avez aimé Drive (et pas que pour les pecs de Ryan), il est probable que cette nouvelle collaboration vous plaise, c’est un peu « on prend les mêmes et on recommence », mais un cran au-dessus niveau violence : il faut avoir l’estomac bien accroché.

Fast and Furious 6, de Justin Lin

  • Avec : Vin Diesel, Paul Walker, The Rock, Michelle Rodriguez…

Dans Fast and Furious 5, Dom et Brian réussissent un hold-up à Rio de Janeiro et peuvent donc se la couler douce, tout comme l’intégralité de leur équipe, avec tout l’argent récolté. Mais pas chez eux : forcément en cavale, cachés dans des pays lointains. C’est alors que refait surface Letty, l’âme soeur de Dom, qu’on croyait décédée… aux côtés du chef d’une organisation criminelle internationale.

Bon, on va pas se mentir, c’est rare d’aller voir un film comme Fast and Furious 6 pour la complexité du scénario. Les éléments-clés de la franchise, à savoir l’action, l’humour et bien sûr les grosses bagnoles qui vont trèèèès vite, semblent être au rendez-vous et si vous êtes déjà adepte du genre, a priori, pas de mauvaise surprise à l’horizon ! Alors VROUM VROUM, MOTHERFUCKER.

Epic : La Bataille du Royaume Secret, de Chris Wedge

  • Avec les voix de : Mélanie Laurent, Jérémie Renier, Garou…

À notre insu, une véritable guerre se déroule à nos pieds, cachée parmi les hautes herbes, derrière les feuilles des arbres et sous l’écorce des troncs. Mais notre monde aussi dépend de l’issue de ces combats : lorsqu’une adolescente humaine s’y retrouve plongée par magie, il lui faut tout faire pour s’assurer que l’obscurité n’en sortira pas victorieuse.

Pour en savoir plus, foncez sur la critique en dessins d’Epic : La Bataille du Royaume Secret, par la talentueuse Cy !

La Grande Bellezza, de Paolo Sorrentino

  • Avec : Toni Servillo, Carlo Verdone, Sabrina Ferilli…

Jep Gamberdella fête ses soixante-cinq ans entouré de toute la bonne société fêtarde, mondaine et futile de Rome. Auteur d’un seul roman dans sa jeunesse, L’Appareil humain, il navigue entre soirées excentriques et femmes langoureuses. Mais lassé de ces journées sans but, de ces nuits sans lendemain, il repense avec nostalgie à un amour de jeunesse, symbole de pureté en opposition avec notre société décadente, et envisage de recommencer à écrire…

La Grande Bellezza semble concentrer la quintessence du cinéma italien, avec un héros d’âge mur lassé par la vanité et la vacuité du monde, des femmes superbes avec un fort caractère, la recherche de la beauté disparue et une réflexion sur l’art et le personnage de l’artiste dans une société de plus en plus consumériste. Personnellement, j’ai hâte de le voir, mais j’adore le cinéma italien, donc je suis déjà conquise !

Un Grand Mariage, de Justin Zackham

  • Avec : Robert de Niro, Diane Keaton, Susan Sarandon, Robin Williams…

Don et Ellie sont divorcés et se retrouvent à l’occasion du mariage de leur fils adoptif. Mais pour ne pas froisser sa mère biologique, invitée à la cérémonie et fervente catholique, ils vont devoir prétendre être encore mariés – une tâche qui ne leur sera pas facilitée par Bebe, la nouvelle épouse de Don, fâchée de devoir se cacher. Le mensonge va faire boule de neige et devenir difficile à maîtriser…

J’ai toujours un peu de mal avec la reconversion de Robert de Niro dans la comédie – il restera toujours le chauffeur fou de Taxi Driver dans ma petite tête nostalgique. Mais j’avoue qu’il a fait ses preuves dans des rôles comiques, notamment dans la saga Mon Beau-Père et moi ; ici, aux côtés de Susan Sarandon et Diane Keaton, il est possible que Un Grand Mariage ne retombe pas comme un soufflé… À condition que tous les gags ne soient pas déjà dans la bande-annonce, comme c’est trop souvent le cas !

Alata, de Michael Mayer

  • Avec : Nicholas Jacob, Michael Aloni, Jamil Khoury…

Nimer est un étudiant palestinien, illégalement réfugié à Tel-Aviv. Il s’éprend de Roy, un avocat israélien, et ils tentent de vivre leur amour (doublement clandestin) le plus tranquillement possible. Mais entre le rejet de sa famille palestinienne et les autorités israéliennes bien décidées à l’expulser, Nimer doit lutter pour trouver sa place dans un contexte de plus en plus difficile et violent.

Alata semble être un film profondément touchant, qui aborde plusieurs thématiques sensibles : l’homophobie, le racisme, le conflit israélo-palestinien, le rejet familial, la confiance, la difficulté de rester un couple quand le monde entier veut le séparer… Rien que la bande-annonce m’a émue : à mon avis, si vous y allez, prévoyez les mouchoirs.

De l’usage du sex toy en temps de crise, d’Eric Pittard

  • Avec : Marie Raynal, Jackie Berroyer, Eric Pittard…

Éric, reporter d’âge mûr, tombe malade. Lui qui n’a jamais été pressé devient impatient de vivre, de ressentir, de lutter contre la décrépitude de son corps. Avec sa compagne, Leila, il redécouvre la fièvre du désir, mais aussi celle de la lutte, de l’engagement pour des causes sociales. En fin de vie mais décidé à ne pas se laisser faire, Éric narre avec humour et poésie son quotidien, mais aussi son passé.

De l’usage du sex toy en temps de crise semble être un petit film qui, s’il ne marquera pas l’histoire du cinéma, peut faire passer un moment sympathique. Il paraît plein de pudeur, de poésie et de vérités douces-amères concernant des sujets aussi divers que la lutte sociale, l’amour, la luxure, la maladie… Bref, un joli temps de réflexion.

Alors, vous allez voir quoi au ciné cette semaine ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sayyadina
    Sayyadina, Le 22 mai 2013 à 21h58

    you;4135899
    J'ai trop envie d'aller voir F&F6 ! Depuis que j'ai arrêté de faire ma snob culturellement ça va beaucoup mieux, j'ai même plus honte de dire que j'adore ce genre de film, même que je pousse des petits cris en regardant :cretin:

    Bravo Myriam pour la réactivité :happy:
    La même chose que toi ! Avant, je réfléchissais à 2 fois avant d'aller voir un film mais depuis un petit temps, ce genre de film ne me déplaît plus tellement.

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)