Sondage : Qu’est-ce qu’une « vraie » femme ?

2011, plus encore que les autres années, a apporté un parfum de révolution dans tous les domaines. Entre le printemps arabe, les révolutions européennes, la défiance vis-à-vis de la politique, y a de la révolte dans l’air. Si les choses risquent de mettre encore un peu de temps à se mettre en place et à […]

Sondage : Qu’est-ce qu’une « vraie » femme ?

2011, plus encore que les autres années, a apporté un parfum de révolution dans tous les domaines. Entre le printemps arabe, les révolutions européennes, la défiance vis-à-vis de la politique, y a de la révolte dans l’air. Si les choses risquent de mettre encore un peu de temps à se mettre en place et à changer (du moins, on espère que ça ira dans ce sens-là), j’ai comme l’impression que ça commence doucement à se bouger.

Dans cette ambiance de révolte, la question de la « condition » des femmes, de leur traitement, de leur place dans la société, recommence à prendre de l’ampleur.

Parce que le constat est clair : de grandes batailles ont été gagnées, et ces cinquante dernières années ont été décisives pour nous, mais actuellement, certains éléments stagnent ou régressent. Il y a toujours la question des salaires, plus élevés pour les hommes, des victimes d’agressions sexuelles ou de maltraitance, qui sont encore trop peu entendues, et de l’image médiatique qui est véhiculée.

Et c’est sur ce dernier point que j’aimerais réagir – ou plutôt, vous faire réagir.

Alors que les femmes sont toujours photoshoppées partout, toujours maigres/minces, toujours à l’image d’un idéal formaté, des voix commencent à s’élever. On multiplie les numéros de magazines spéciaux : « stars sans maquillage » ou « femmes rondes », on essaye de faire l’éloge des courbes et des différences, de placer une ou deux minorités ethniques au milieu pour faire bien – et on réclame des « vraies femmes ».

Nous sommes toutes différentes, nos corps, nos styles, nos couleurs – mais est-ce que ce sont ces critères qui nous définissent en tant que femmes ?

Donc je vous le demande : qu’est-ce que vous inspirent les mots « vraie femme » ? Et alors, qu’est-ce qu’une fausse femme ? Que signifie « être une femme » pour vous ?

Je vous invite à témoigner de votre expérience et à partager votre point de vue dans les commentaires, et je mettrai l’article à jour pour y ajouter vos contributions. Ça nous permettra de créer une mosaïque de pensées exprimées par ces « vraies femmes » dont tout le monde nous rabat les oreilles – à moins qu’il y en ait des fausses parmi vous ? DITES NOUS TOUT. Certaines trouveront peut-être en vos mots une forme d’inspiration, de motivation, peut-être que ça nous permettra de remettre certaines choses en question et d’avancer encore un peu.

Et allez hop, pour l’ambiance :

Chargement du lecteur...

MISE À JOUR : Histoire de recadrer un peu le débat (dont le point de départ était, il faut l’admettre, un peu vague), voici quelques questions types pour aiguiller votre réponse et votre réflexion.

J’aimerais qu’on rebondisse plus sur la question de féminité. Je ne souhaite pas exclure celles qui ne s’y retrouvent pas, bien au contraire, mais celles à qui cette notion parle encore, quelle est votre position ?

Comment vous placez-vous par rapport à l’image qu’on se fait de la femme aujourd’hui ? Telle qu’elle est véhiculée dans les médias ? Traitée dans la presse féminine ? A quoi et comment parvenez-vous à vous identifier en tant que femme, par rapport aux éléments extérieurs et à vos ressentis ?

J’ai rajouté un message dans les commentaires pour développer un peu plus !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 47 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Juladebrouille
    Juladebrouille, Le 1 novembre 2015 à 18h38

    Jamesie
    Hey, je ne sais pas si tu as remarqué mais ce topic date de 2011 aha, on va dire que j'étais une "jeune" féministe à cette époque, et mon avis a évolué depuis ce post fait il y a 4 ans, par exemple je ne m'y connaissais absolument pas en genre à cet époque, je pense que maintenant je dirai juste qu'une femme est quelqu'un qui s'identifie comme tel et voilà :)

    (j'ai trop la gueule de bois pour aller plus loin pardonne moi, mais je voulais juste préciser que l'on évolue tous, je n'avais que 16 ans lorsque j'avais écrit ça aha)
    Oh merde, excuse moi je n'avais pas remarqué effectivement la date du post ! :red:
    c'est sur qu'en 4 ans ton avis a du évoluer !

Lire l'intégralité des 47 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)