Comment être un bon role-model ? La réponse d’une athlète victime de slut-shaming

Par  |  | 13 Commentaires

L'athlète McKayla Maroney a été victime de slut-shaming perpétré par des gens estimant qu'il était malvenu pour elle de danser en culotte sur Instagram. Elle leur a parfaitement répondu !

Comment être un bon role-model ? La réponse d’une athlète victime de slut-shaming

McKayla Maroney est une gymnaste américaine médaillée d’or aux Jeux Olympiques de 2012.

Si son nom ne vous dit peut-être rien, il est probable que son visage vous soit familier, car elle était devenue un mème grâce à cette tête de meuf pas impressionnée !

La jeune femme continue sa carrière sportive, mais ce ne sont pas ses talents d’athlète qui sont en lumière aujourd’hui. Parlons du slut-shaming dont elle a récemment été victime.

McKayla Maroney victime de slut-shaming sur Instagram

McKayla a posté sur Instagram une vidéo d’elle en train de danser, vêtue d’un crop-top et d’un string. Certaines personnes ont carrément cru que son compte avait été piraté, comme le rapporte Teen Vogue !

Mais non, elle avait juste décidé de montrer ses fesses. C’est son droit.

another world premiere

A post shared by McKayla Maroney (@mckaylamaroney) on

Les commentaires ont rapidement commencé à pleuvoir. Entre compliments sur la qualité du fessier de McKayla et remarques de fans ayant quelque peu la dalle, on trouve beaucoup de critiques…

Notamment le fait qu’elle ne devrait pas se dévêtir publiquement, et surtout qu’elle devrait penser aux enfants qui la suivent, pour lesquels elle fait figure de role-model.

À lire aussi : Kim Kardashian dénonce le slut-shaming et n’a pas honte d’aimer son corps

La réponse de McKayla Maroney aux gens qui la critiquent

McKayla Maroney n’a pas de temps à consacrer aux gens offusqués par une paire de fesses, et elle l’a clairement fait comprendre.

« Je fais ce que je veux, si vous voulez tant que je sois un role-model vous pouvez vous inspirer d’à quel point j’en ai rien à foutre et aller faire ce que vous voulez »

Et de renchérir avec une nouvelle photo du string de la discorde.

i still wish em well

A post shared by McKayla Maroney (@mckaylamaroney) on

McKayla a totalement raison : quand on aime pas un contenu sur Internet, on n’a qu’à se désabonner ou continuer à scroller plutôt que de dire à son auteur•e de le supprimer. Surtout qu’une paire de fesses n’a jamais fait de mal à personne !

Vivre pleinement sa sensualité, voire sa sexualité, n’a jamais empêché quelqu’un d’être un role-model. Et il serait temps d’arrêter de vouloir contrôler ce que les femmes font de leur corps.

À lire aussi : Les « salopes » n’existent pas, et une vidéo le prouve bien


Mymy

Mymy, entre deux bouquins qu'elle chronique parfois en vidéos, est la rédac-chef adjointe/correctrice/community manager de madmoiZelle. Elle aime rester chez elle, les chatons mignons, la raclette du dimanche et les séries télé avec des retournements de situation dedans.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Freehug
    Freehug, Le 26 mai 2017 à 7h27

    @Skjaldmö : non mais moi aussi je trouve ridicule de s'insurger pour un caleçon moulant. Je disais juste que c'était pas la même partie du corps qui "passait pas" (bon une photo de nana en culotte ultra-moulante qui révèle un camel toe je pense que les gens s'étoufferaient tout pareil et même encore plus). Alors que concernant le torse, un mec aura jamais aucun problème pour le montrer nu alors qu'une femme elle dénude cette zone juste un peu et c'est Dien Bien Phu, même pour allaiter. (Genre "l'affaire" Emma Watson et son décolleté, pitié quoi).

    En fait c'est vrai que ça avait pas trop de rapport avec ton message mais ça m'y a fait penser

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!