« Simone Veil, l’instinct de vie » : portrait d’une survivante, pionnière et engagée

Laurent Delahousse a consacré une émission d'Un jour, une histoire à Simone Veil. Retour sur la vie d'une pionnière, ses épreuves, ses drames et ses accomplissements.

Le nom de Simone Veil restera gravé dans l’Histoire, grâce à l’adoption, le 17 janvier 1975, de la loi légalisant l’accès à l’avortement en France.

Mais que sait-on vraiment de la femme qui porte ce nom désormais célèbre ? Dans Un jour, une histoire, Laurent Delahousse rend hommage à cette grande dame, en retraçant son parcours méconnu.

Simone Veil aura mis des années à parler publiquement de sa déportation et de son passage à Auschwitz, avec sa mère et sa soeur. Seules les deux filles reviendront des camps.

Cette histoire donne une résonance particulière aux insultes essuyées par la ministre de la Santé lors de son discours à l’Assemblée Nationale, en défense de son projet de loi légalisant l’avortement. Certains députés avaient comparé l’IVG à « la barbarie organisée sous le IIIème Reich », sans mesurer combien ces paroles inconsidérées blessent la survivante.

Même après avoir échappé au pire, Simone Veil n’est pas épargnée par la vie, et connaîtra d’autres drames personnels.

L’émission s’attarde sur son engagement politique, en faveur des droits des femmes, dans un univers presque exclusivement masculin à l’époque, dans une atmosphère où la misogynie est déchaînée.

Simone Veil, l’instinct de vie, est un documentaire en forme d’hommage absolument indispensable, à revoir en replay pendant 5 jours encore (cliquez sur l’image pour accéder au Pluzz).

unjourunehistoire-simoneveil

À lire aussi : J’ai testé pour vous… me retrouver dans un centre anti-IVG (MÀJ)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Smiling.unicorn
    Smiling.unicorn, Le 25 mars 2016 à 11h24

    Hello ! blablablabla

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)