Ainulindalë: le Silmarillion à l’aquarelle d’Evan Palmer

Il y a des fans assez impressionnants… C’est le cas d’Evan Palmer, artiste américain, qui a retranscrit à l’aquarelle sa vision du premier récit du Silmarillion de J.R.R. Tolkien. Et c’est beau.

Vous connaissez peut-être Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien, cette « bible » qui relate toute la cosmogonie et les mythes de la Terre du Milieu où se déroule les aventures du Hobbit et du Seigneur des anneaux ?

Evan Palmer, en tout cas, connaît bien. Et aime suffisamment pour consacrer des jours de travail à une adaptation illustrée du premier récit, l’Ainulindalë. Sorte de genèse du monde de la Terre du Milieu, ce récit raconte en effet les origines et la création du monde d’Ëa par Ilúvatar et les Ainurs, divinités de l’univers de Tolkien. Et il a la particularité, puisqu’il s’agit de l’histoire du Néant avant la création de la vie, d’être particulièrement abstrait…

Palmer a pourtant choisi de consacrer 54 pages à sa propre vision de l’Ainulindalë, le tout à l’aquarelle… probablement le style le plus adapté à ce conte entre mythologie et poésie. Un travail magnifique et harmonieux pour un bel hommage, que je vous invite à aller voir directement sur la page web de l’artiste.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire