La nourriture parle de la nourriture

La vidéo étrange du jour, c'est ce documentaire sur les habitudes alimentaires, où les personnes interrogées sont représentées sous forme de nourriture.

Siqi Song a interviewé une demi-douzaine de personnes sur leur rapport à la nourriture. Mais plutôt que de monter les images comme un documentaire classique, cette étudiante en animation expérimentale a extrait la bande-son, et l’a collée sur un stop-motion de nourriture qui parle.

Nous avons donc un hamburger qui trouve que la nourriture saine est surestimée et une volaille sans tête qui clame son amour de l’aubergine (« eggplant »). Un peu perturbant.

Sur le site de Siqi Song on peut trouver quelques images du making-of.

L’animation est réellement réalisée à partir de nourriture ! Le travail demandé pour la vidéo est assez impressionnant, puisque tous les artifices sont invisibles.

Siqi Song est chinoise et elle étudie actuellement aux États-Unis, au California Institute of Arts. Vous pouvez voir d’autres vidéos sur sa chaîne.

Et vous, vous seriez quel aliment ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sill
    Sill, Le 2 juin 2014 à 18h59

    serpillere;4764378
    Mr Cheeseburger (appelons-le comme ça) est absolument horripilant. Et vas-y que j'insulte plus ou moins subtilement les végéta*iens, et que je fais bien comprendre que la souffrance animale j'en ai rien à secouer...
    Moi ce qui me choque le plus c'est son "je préfère vivre une vie courte à manger de la merde plutôt que de vivre une vie longue à manger des légumes"... Comme si les légumes c'était totalement immangeable. Je suis pas végétarienne mais je conçois pas mon alimentation sans fruits et légumes et je comprends pas les gens qui trouvent que manger que des hamburgers ou des trucs gras c'est normal et pas dérangeant. A l'écouter si ton gamin veut manger que des bonbons faut le laisser faire...

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)