Le sexisme ordinaire en politique révélé dans un Tumblr

« Et sinon, je fais de la politique » : c'est ce que répondent les élues françaises aux réflexions sexistes qu'elles continuent de subir. Karima Delli, députée européenne EELV, a lancé un Tumblr « en hommage au sexisme ordinaire » de ses collègues masculins.

À gauche, elles brandissent la remarque qui les renvoie à un stéréotype sexiste. À droite, elles affichent fièrement leur mandat et leur fonction. Et ce montage interroge : en quoi, vraiment, en quoi seraient-elles moins légitimes que leurs homologues masculins ?

De quel droit sont-elles renvoyées à leur apparence, à leur féminité, à la maternité, alors qu’elles sont des représentantes élues en fonction ? C’est bien leur légitimité qui est attaquée, lorsque l’on insinue qu’on sait « comment elles sont arrivées là », ou qu’elles ont obtenu leur siège « grâce à la parité ».

Ces femmes politiques occupent leurs fonctions en vertu du suffrage universel direct. Elles ont été élues. Et pour les candidates en lice en vue des élections municipales et législatives à venir, elles ne sont ni plus ni moins légitimes que les candidats masculins. Il n’y aurait pas eu besoin de loi sur la parité si les femmes avaient accès aux mandats et fonctions électives dans les mêmes conditions que les hommes.

Mais le fait est que ce n’est toujours pas le cas. (Et ce n’est pas l’UMP qui dira le contraire, puisque le parti a admis préférer payer des amendes plutôt que de présenter des listes paritaires).

La persistance des remarques et réflexions comme celles que dénoncent les femmes du Tumblr Et sinon, je fais de la politique démontrent que les préjugés restent forts, et le sexisme ordinaire, toujours d’actualité.

Lors des débats à l’Assemblée sur la loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, Catherine Coutelle s’était exclamée, à propos du procès en incompétence souvent fait aux femmes en politique :

« Comment trouver les femmes ? Il n’y en aurait pas. Non seulement, on n’en trouve pas, mais quand on les trouve, on nous répond qu’il faut les former !

J’aimerais connaître les écoles où les hommes se forment à la prise de responsabilités. Je ne les ai pas encore trouvées !

Cessons d’infantiliser les femmes et ne cédons pas aux penchants sexistes de la société. »

Extrait de : « La parité n’est pas un quota » : la nouvelle loi ne transige plus

Parmi les femmes politiques françaises qui témoignent dans ce Tumblr, on retrouve Véronique Massonneau, la député EELV qui avait été interrompue par des cris de poule lors d’une de ses prises de paroles à l’Assemblée Nationale, ainsi que Barbara Pompili, députée EELV et co-présidente du groupe parlementaire EELV à l’Assemblée Nationale.

À lire : Sexisme ordinaire à l’Assemblée : le « Poule Gate ».

Dans la même veine, le style vestimentaire de Cécile Duflot avait suscité énormément de réactions. Le port du jean à l’Élysée en ayant froissé certain•e•s, le port de la robe n’avait pas pour autant apaisé les esprits et la ministre avait été bruyamment sifflée.

Et oui, on dit « la » ministre quand il s’agit d’une femme, n’en déplaise aux réfractaires qui mènent la guerre des genres à l’Assemblée.

Lancé le 8 mars en « hommage » au sexisme ordinaire de ses collègues par Karima Delli, le Tumblr Et sinon, je fais de la politique ne devrait – malheureusement – pas manquer de matière…

Retrouvez toutes les photos sur Et sinon, je fais de la politique ! Les femmes témoignent également sur Twitter, avec le hashtag #SinonJeFaisDeLaPolitique.

Plus d’articles sur le sexisme et la politique :

Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Missdusud
    Missdusud, Le 12 mars 2014 à 16h35

    salvia;4646587
    missdusud;4646460
    On n'arrête pas de se poser des questions sur les enfants: Faut-il les tapez ? Si oui, où, comment, quand ? Les punir ? Si oui, comment ? Que leur apprendre à l'école ? Que leur donner à manger ? ect...

    ça préoccupe énormément tout le monde, mais le fait de leur apprendre le respect, l'égalité ou même la politesse.... non... non ça, ça va..... pas la peine.... :facepalm:
    Il me semble que l'apprentissage du respect passe également par l'apprentissage de la non-violence... En tout cas je peux t'assurer que la majorité des parents qui éduquent leurs enfants dans la non-violence tente également de leur apprendre le respect.
    Nous sommes gouvernés par des hommes qui ont été élevés "au martinet" et pour qui la violence est quelque chose de banal, je ne trouve pas ça étonnant qu'ils traitent leurs semblables avec si peu de respect. Il ne tient qu'à nous d'élever nos (futurs) enfants de manière à ce que cela ne se reproduise pas.
    Quand je parle de respect, c'est du respect des individus, de la différence, mais aussi de la planète et de tout ce qui y vit dont je parle; et concernant la dernière partie, je n'ai pas l'impression que beaucoup d'effort soit fait... il n'y a cas regarder le bord de nos routes pour s'en rendre compte.

    et maintenant que j'y pense, c'est également valable pour la première partie, quand je vois qu'à notre époque encore les gens sortent dans la rue pour tenter d'empêcher les autres de vivre leur vie comme ils l'entendent.
    Après, je suis d'accord avec toi concernant le fait que (certains) parents tentent d'apprendre la politesse à leurs enfants (et que nous devons faire la même chose avec les notres ou futur notre) même si j'ai pu remarquer que bien souvent ils ne le font pas, d'ailleurs les parents eux-mêmes ne sont pas poli; comment demander à leurs gosses de l'être ?....

    Comment demander aux gamins d'être sage si leurs aînées ne le sont pas et pire leurs apprennent la haine, l'ignorance et le rejet ?

    enfin bref, j'espère t'avoir bien expliqué où je voulais en venir.

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)