Du sexe sur un coup de tête et une allergie qui empêche de pécho dans Sex & the Rédac #10

Être célibataire, ça peut être des coups de mou... Et des rencontres inattendues ! Mathilde, Giulia et Cunégonde sont de retour pour vous raconter leurs aventures.

Du sexe sur un coup de tête et une allergie qui empêche de pécho dans Sex & the Rédac #10

Nous en sommes au dixième épisode de Sex & The Rédac, et le temps commence à se faire long.

Mes deux collègues et moi-même avons décidé que la série s’arrêtera ce 31 décembre, au douzième épisode !

En attendant, nous nous en étions arrêtées là :

  • Mathilde expliquait continuer à parler avec un garçon indonésien actuellement en vacances en Europe… Mais impossible de le voir. Alors, elle se réfugie auprès de ses amis. Pour elle, c’est là que le bonheur se trouve.
  • Giulia, elle, était enchantée de sa rencontre toute récente avec Camil, un pote de pote dont elle a fait connaissance par hasard, lors d’une soirée.
  • Cunégonde s’avouait enfin un crush sur Thomas, le gars déjà en couple libre qu’elle voit depuis quelques mois. À côté, elle venait de reprendre contact avec son ex avec lequel elle a passé 8 ans et qui l’a quittée du jour au lendemain.

Mathilde, célibataire active sur les sites de rencontre

Cette semaine commence avec de nouvelles résolutions : OUI, je veux rencontrer l’Indonésien, NON, je n’attendrais pas encore une semaine. Fini le seum, ça  fait près de 3 semaines que ça dure.

On avait parlé de se voir le mardi, donc je lui ai posé un ultimatum. Ça sera mardi 18h30 ou ça ne sera pas. Évidement c’est plus facile à dire qu’à faire, de tenir cette décision je veux dire. Parce que mine de rien, je l’attends depuis un moment.

Mais je suis résolue.

Et ça tombe bien parce que ma malchance me suit. Il ne m’a pas répondu. Et bim, un de plus à ajouter à la liste des losers qui ne répondent plus quand il s’agit de rentrer dans le concret.

Je suis très très tentée de lui envoyer un message salé, non pire, acide, pour lui faire sentir à quel point il me déçoit. J’en parle à une collègue et elle m’en dissuade, me disant que le mépris c’est souvent la meilleure des réponses.

Je ne lui écris donc plus et l’unfollow sur Instagram. Dommage, il faisait de belles photos !

Heureusement, ma coloc est toujours là avec le pâté et le porto pour réchauffer mon coeur.

Avec tout ça je reprends mon activité sur l’appli de rencontre, sans grand espoir. C’est plus pour me distraire, en fait.

J’ai décidé que je laisserais plus des mecs « virtuels » mener la barque de mon humeur quotidienne.

Et pour faire un premier tri, je décide de préciser dans ma description que je ne m’épile pas. Comme ça c’est on ne peut plus clair, pas question de draguer des gens qui ne sont pas un minimum ouverts à ce sujet.

Le vendredi je rentre chez moi, résolue à passer une soirée tranquille. Sauf que sur le chemin, je propose, sur un coup de tête, à un mec avec lequel j’avais des discussions absurdes, qu’on aille boire un verre ensemble. Il accepte, il n’habite pas loin.

À 21h on est censés se retrouver. Je ne connais même pas son prénom, et là il me dit qu’il s’appelle Gérard !

Avec ma finesse inégalable j’ai bien sur fais une vanne dessus, à base de : « Mais c’est vraiment ton prénom ? » (il a 28 ans, on va dire que c’est pas commun).

Oui, il s’appelle Gérard.

Et je suis la seule connasse à le lui faire remarquer.

Bon. Les gens sont vraiment polis de nos jours ! Apparement mon humour douteux (et là je vous parle même pas du moment où j’ai deux pintes dans le nez) ne l’a pas fait fuir, au contraire : on a fini chez moi.

C’était bien, même très très bien. Il aime les câlins et les bisous comme moi et il sait comment fonctionne une vulve. Hallelujah ! À peine parti, il me tarde de le revoir. Il a relancé ma libido… Il m’a mise en rut !

Giulia, célibataire (pour de vrai) depuis plusieurs semaines

Vendredi soir, je suis sortie en club avec mon meilleur ami et une fille qu’il voit en ce moment. Ils ne sont pas en couple, c’est juste une relation légère.

La meuf est ultra canon, du genre rousse et élancée. Mon meilleur pote ? Je pense pas être tout à fait impartiale, mais je le trouve adorable. D’ailleurs, il m’arrive de lui faire des bisous en soirée, mais on ne couche pas ensemble.

C’est ainsi que, sans surprise, sur les coups de 4h du matin, un peu éméchée, j’ai embrassé la meuf, puis j’ai voulu embrasser mon pote. Ce dernier m’a repoussée gentiment, me disant qu’il savait que je ne voudrais pas faire ça sobre.

J’aurais pu lui dire qu’il avait tout à fait raison, mais j’ai préféré lui taper un mini scandale à base de « MERCI DE NE PAS OUTREPASSER MON CONSENTEMENT DE VOULOIR TE GALOCHER MON CHÉRI ».

Non mais oh, j’en avais envie, il le voulait bien, merci de ne pas se prendre la tête !

Bon, il a fini par me croire, on s’est roulé des petites pelles, on a fini plusieurs heures plus tard par se motiver à rentrer tous les trois chez lui… Et, là, grande classe : je me suis endormie comme un tas.

Pouf, fini la Giulia.

À mon réveil, je crevais de faim et les deux dormaient profondément, alors comme la bouffe a la prio sur à peu près tout le reste, je les ai laissés pour filer au kebab.

Le lendemain, j’ai cru que j’allais ENFIN baiser. À ce stade-là, ça faisait deux semaines.

J’ai vu Camil, le mec adorable que j’avais rencontré via Cunégonde la semaine dernière. On a pas mal discuté et je lui ai cuisiné un petit plat. On accrochait bien, j’y croyais…

Et là, au milieu de la soirée, j’ai développé une putain d’allergie venue de nulle part ! Mes yeux et ma bouche se sont mis à me gratter à fond, j’avais mal au crâne…

On était dimanche soir, les pharmacies étaient fermées, zéro moyen de choper un antihistaminique et je n’avais pas de sérum physiologique pour me nettoyer mes yeux qui me faisaient si mal.

Bref, j’ai fini par lui dire qu’il pouvait rester dormir mais que je me sentais vraiment pas bien et que je ne voudrais rien faire.

J’avais les boules à mort. Lui aussi, si j’en crois son érection qui m’a massé le bas du dos une partie de la nuit.

Voilà, après ça j’ai eu plusieurs jours tranquilles.

Trop tranquilles.

En fait, soyons honnête, on a un peu rediscuté avec Camil et j’ai l’impression que c’est un mec trop gentil pour dire honnêtement qu’il n’a pas accroché et qu’il ne veut pas me revoir…

Les deux fois où on a reparlé, j’étais celle qui a lancé la conversation, et il a changé de sujet quand je lui ai proposé de le revoir.

Mercredi soir, je crois que c’était la veille de mes règles et mon moral était au plus bas. J’ai fini en larmes à me dire que je ne sais plus séduire, que ma vie est merdique. J’avais l’impression de ne plaire à personne, sauf à Steve, mon vieil ex tout nul.

J’ai appelé Cunégonde qui m’a dit de m’inscrire à OkCupid pour me regonfler mon égo tout mou. Alors je l’ai fait… Et effectivement, ça m’a vraiment redonné confiance !

Plus de 800 likes et 74 messages reçus en une nuit !

J’ai surtout parlé à deux mecs, l’un vient passer les fêtes à Paris alors on se verra peut être à ce moment-là. L’autre s’appelle Lofty, et normalement je le vois samedi prochain. La fin d’année sent plutôt bon !

Cunégonde, célibataire depuis plusieurs mois après une relation de plusieurs années

Il s’est passé un peu plus de choses cette semaine !

Déjà, j’ai enfin rencontré Sylvain – le cuisinier dont je vous parle depuis plusieurs semaines. C’est mon troisième date sur une appli de rencontre. Les choses avancent !

On a passé un super moment à boire du café et à parler d’à peu près tout, c’était très sympa. Je sais pas trop de quoi j’ai envie pour l’instant, en tout cas on s’entend bien et c’est quelqu’un d’intéressant.

Je vais essayer de le revoir la semaine prochaine, mais je ne suis pas pressée.

J’ai continué mes recherches, peu fructueuses. Pour être honnête, très peu de profils m’intéressent.

Puis un soir, au fond du trou et alors que j’étais sur le point d’abandonner ma quête, je suis tombée sur le profil d’un certain Axel sur Tinder. On avait déjà matché sur une autre appli mais on avait jamais parlé ensemble.

Du coup j’ai revu ses photos, et je me suis dit : « Eh mais t’es stupide en fait, pourquoi t’es pas allée lui parler avant ? ».

Je le trouve vraiment très mignon sur ses photos et son profil me fait rire. Du coup, je tente moi aussi de faire de l’humour – à ma façon…

On a vu mieux comme première approche, on est d’accord ! Mais le côté positif, c’est que ça a fonctionné et qu’Axel m’a répondu.

Peut-être qu’il a vraiment trouvé ça drôle, ou alors que c’est juste quelqu’un de poli…

À part lui que je vais — j’espère – bientôt rencontrer, Sylvain le cuisinier et Thomas mon amant en couple libre, c’est plutôt calme ! Je dis ça, mais trois personnes ça fait déjà de l’occupation, tout compte fait.

Quand je fais le bilan, je me dis que je suis contente d’être occupée, parce que passer les fêtes de fin d’année sans mon ex va être compliqué je pense.

Le moral est pas vraiment au beau fixe en ce moment.

Je suis dans un mood bizarre, où j’ai envie de plein de trucs différents : tenter de nouvelles expériences avec les mecs que je vois en ce moment, revoir mon ex, rester seule, rencontrer mon prochain coup de foudre.

Bref, cette période est assez étrange et j’ai juste envie d’être au printemps.

Je sais pas pourquoi, je le sens bien !

Retrouvez les épisodes précédents de Sex and the Rédac :

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Commentaires
  • NibheartTone
    NibheartTone, Le 21 décembre 2017 à 9h32

    Je ne pense pas que l'objectif de Madmoizelle soit de mettre la pression aux personnes qui sont seules. Je pense qu'ils ont choisi justement des personnes qui sont célibataires et en recherche (de cul ou autre chose). L'idée des chroniques hebdomadaires c'est de pouvoir suivre l'évolution de leurs relations, de leur rapport aux choses (leur ex, leur plans culs, les gens qu'elles apprécient...) Si tu fais une série sur une personne célibataire qui n'est pas en recherche et qui se sent bien, qui ne ressent pas de besoin particulier d'être avec quelqu'un tu auras vite épuiser tes ressources. Ce sujet ne fonctionne, je pense, que sous forme d'article dans un webzine.

    Et d'ailleurs, Madmoizelle l'a déjà fait à plusieurs reprises ;)
    http://www.madmoizelle.com/femme-celibataire-positive-852613
    http://www.madmoizelle.com/pourquoi-aimer-celibat-134743
    http://www.madmoizelle.com/seule-celibataire-entourage-293705

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!