Sejourning m’a emmenée voir la Fête des Lumières !

Grâce au site de location de courte durée entre particuliers Sejourning, Sophie-Pierre Pernaut a pu profiter de la fête des Lumières, à Lyon. Elle vous raconte.

ban sejourning2 Sejourning ma emmenée voir la Fête des Lumières !

Ce test vous est proposé par madmoiZelle.com
dans le cadre d’un partenariat avec Sejourning

Vendredi 7 décembre, aux alentours de 20h15. Une chorale reprend du Michel Fugain dehors, je suis prostrée sur le canapé du logement où je vais passer le week-end, les mains en coupe sous le menton, les yeux qui vont de la collection de DVD (sans une seule faute de goût) à la porte du couloir. Carine (la personne overcool qui m’a loué son appartement) vient de partir après m’avoir montré le chemin, laissé ses clés, et indiqué quelques bonnes adresses et endroits à visiter. Elle a eu beau me dire de faire comme chez moi, je suis incapable de bouger de peur de casser quelque chose, de rayer le parquet avec mes chaussettes, voire de foutre le feu. Je suis dans la résidence principale d’une personne et j’ose à peine respirer ou m’appuyer contre les coussins de peur de les déformer. J’envisage alors, l’espace de quelques minutes, de prendre une chambre d’hôtel, de n’en parler à personne et d’écrire mon article sur Sejourning avec moult compliments sur le concept, sans pour autant l’essayer.

Très vite, mon professionnalisme me rattrape : il serait anti-déontologique d’agir de la sorte. Oui, enfin, mon professionnalisme n’est rien à côté de toutes les autres raisons qui me font rester : l’appartement est super joli, franchement agréable et on ne peut mieux situé puisqu’à deux pas de la cathédrale Saint-Jean, dans le Vieux Lyon. Il fait chaud, le canapé est confortable, le lit moelleux avec une couette aussi douillette qu’aérienne et l’oreiller épouse merveilleusement la forme de ma tête. Alors je décide de rester, parce que je ne ressens plus aucun malaise, parce que je commence à comprendre que ce qui m’a gênée pendant quelques minutes (le fait que le lieu soit imprégné de la personne qui y vit) est ce qui me plaît désormais dans le principe de location entre particuliers ou sous-location de particulier à particulier, à l’opposé du côté totalement impersonnel d’une chambre d’hôtel dans laquelle des milliers de personnes dorment une ou deux nuits sans jamais s’attarder. Là, c’est différent. Au moment de l’échange des clés organisé par un échange de message privé sécurisé sur le site de Sejourning et quelques sms, on rencontre la personne qui nous loue son appartement, on discute quelques minutes, on reçoit des conseils sur les endroits où nous rendre et les raccourcis par où passer pour éviter la foule aux heures d’affluence : personnellement, j’avais moyennement envie de souiller un appart si plein de bonnes ondes que j’en étais à me demander s’il n’était pas feng shui.

Alors que j’étais apaisée, installée de tout mon long sur le canapé, il me fallait trouver la force de sortir : venir à Lyon pendant la Fête des Lumières sans profiter de la Fête des Lumières reviendrait à passer 5h à préparer une blanquette et y mettre du sucre à la place du sel au dernier moment. La Fête des Lumières, donc, c’est comme un week-end gastronomique où tu manges tout avec tes yeux. Malheureusement, pour toutes celles qui n’y étaient pas, j’ai voulu prendre des photos. Leur rendu est absolument, absolument ridicule et me fait dire que j’aurais vraiment dû demander un vrai bon appareil photo au Père Noël, ainsi qu’un peu de talent, parce que je pense pas que ça me ferait du mal. Du coup, dans le diapo, pour vous donner une idée, j’ai mis des clichés extraits du site de la Fête des Lumières. Perdus au milieu, vous retrouverez un des miens. Rigolez bien.

Comme l’écriture n’attend pas la technique, je peux au moins résumer ce que j’ai pu voir de cette quatorzième édition de la Fête des Lumières pendant laquelle il était possible de voir 90 projets artistiques dans 65 lieux phares de la ville. De la Cathédrale Saint-Jean qui scintille lors d’un spectacle avec moult gargouilles, rosaces et déconstructions imaginaires de l’établissement à la colline de Fourvière en passant par les arcades lumineuses rue de la République, il y avait largement de quoi se régaler les pupilles à tous les coins de rue. Sur la place Bellecour, la statue de Louis XIV et son socle s’illuminaient lorsque les visiteurs pédalaient sur les vélos disposés tout autour. Un peu comme dans la pub pour Contrex en moins « Hiiii, un hologramme tout nu ». L’Opéra se chargeait quant à lui de vous faire faire une overdrose (un savant mot-valise désignant une overdose de rose). Le vendredi, malgré une affluence assez impressionnante, c’était relativement calme. Je dirai même que je faisais carrément la fière, me moquant un peu des gens qui m’avaient prévenue qu’il y aurait un monde fou et qu’il y avait de grandes chances pour que j’y laisse la vie.

Le vendredi, donc, je fanfaronnais en mangeant mon sandwich en marchant et j’ai même traversé la rue Saint-Jean avec ma valise sans trop dégommer d’orteils (on a dû en amputer une petite dizaine, ça va, c’est pas un drame). Le samedi, par contre, c’est avec une petite suée dans le dos que j’ai découvert qu’on ne pouvait quitter le parvis de la Cathédrale que d’un côté, et qu’il nous fallait alors suivre une foule plus compacte qu’un kouign amann. À un moment, je crois que je suis décédée et que j’ai vécu l’espace de quelques minutes en Enfer : alors que j’étais bloquée et que je sentais mon corps s’affaisser petit à petit comme dans des sables mouvants, des enceintes se sont mises à faire raisonner Call me maybe dans la rue. Mille fois, j’ai cru mourir.

Alors vers 1h du matin, quand les lumières commençaient à s’éteindre ou que je n’étais plus apte à les voir, après un détour de plusieurs kilomètres dans des rues à 90° (limite), c’est avec un soulagement non négligeable que j’ai pu jeter chaussures et sac à main pour m’allonger dans un lit que je savais confortable, dans un appartement que je savais chauffé et où il faisait franchement bon vivre.

Tous les articles Bons Plans , Diaporamas , Soirées & Sorties , Vis ta vie , Voyages
Les autres papiers parlant de Logement , Lyon , madmoiZelle x Sejourning , Vacances
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Miawou
    Miawou, Le lundi 10 décembre 2012 à 20h45

    Ha moi la Fête des lumières c'est toujours un moment où je ne sors pas de chez moi tellement cette masse de monde me donne des envies de meurtres (en plus j'ai bossé tout le week end donc c'était vite vu).
    J'ai pu voir ce qu'il y avait vers chez moi mercredi soir et sans la foule, les Terreaux jeudi soir à 18h avant de rentrer chez moi, toujours pour éviter la foule.
    Vendredi et samedi quand je suis rentrée chez moi (je travaille à Bellecour et j'habite dans les pentes, soit en pleine presqu'île) j'ai du faire mille détours pour 1) éviter les rues principales bondées 2) parce que le métro est inaccessible et que les bus ne circulent plus 3) parce que y a un sens de circulation bien précis même pour les piétons, et même pour les riverains.

    J'avais décidé comme d'hab d'y aller le dernier soir parce qu'en général la plupart des gens sont partis et y a moins de monde, mais pareil, quand j'suis sortie du taf dimanche à 19h.... LA FOULE. Du coup on est allées se réfugier dans un petit bar tranquille en attendant 21h30 pour qu'il y ait moins de monde. Après on a pu faire St Jean, le tunnel à Perrache, Confluence.

    Le plus beau de tout ce que j'ai vu (en englobant les autres années d'ailleurs), c'est la Cathédrale St Jean. Et plus généralement, je dois avouer que cette année y avait des trucs vraiment chouettes (parce que des fois c'est l'échec).

    Il n'empêche que les Lumières franchement, c'est l'enfer au niveau de la foule (et des petits stands de sandwich qui se font bien plaisir sur les prix)

  • Glouns
    Glouns, Le lundi 10 décembre 2012 à 20h54

    C'était ma première Fête des Lumières et même si on n'a pas tout vu, j'ai vraiment adoré. Je trouve ça impressionnant à quel point les animations peuvent coller aux bâtiments. J'ai particulièrement aimé les Célestins.

    Sinon, pareil, la foule m'a impressionnée. Le vendredi soir, je suis allée de chez moi à chez mon frère à vélo et je n'ai jamais autant usé la sonnette. Le samedi soir, on est sortis du resto super tard donc il y avait sûrement déjà un peu moins foule qu'en début de soirée. On n'a pas pris le métro parce qu'on pouvait tout faire à pieds depuis chez mon frère, mais j'ai pris le métro dimanche soir pour rentrer chez moi et j'ai été sacrément choquée par les gens qui s'énervent pour un rien/finissent par s'engueuler.

  • Lune Bleue
    Lune Bleue, Le lundi 10 décembre 2012 à 21h51

    J'habite dans l'ouest lyonnais donc on peut facilement aller à Lyon en bus... Mais on ne le fait pas tous les ans à cause de la FOULE. Cette année par exemple je n'y suis pas allée pour la fête des Lumières, mais le jeudi 6 on allait voir une pièce avec une amie au théâtre des Ateliers, au centre de Lyon (une pièce géniale d'ailleurs, Le Guide du démocrate, si vous avez l'occasion d'aller la voir n'hésitez pas). Bref, pardon pour le HS, je disais je suis allée au théâtre mais avant on a pu en profiter pour voir la cathédrale Saint Jean et c'était MAGNIFIQUE :)
    (Par contre, je me suis fait avoir à un stand, j'ai payé 3€ une soit-disant soupe à l'oignon qui était en fait un PETIT verre d'un genre de vin chaud dans lequel se noyaient trois petits bouts d'oignon... Youpi)

  • Kiha
    Kiha, Le mardi 11 décembre 2012 à 00h30

    Ah la fete des lumieres. J'en pense plus du mal que du bien.
    Je voulais fuir a tout prix lyon ce week end, et manque de pot, ma ville a ete bloquee sous la neige, interdiction de rentrer par ma mere qui m'a dit "ba tu fait des courses pour 2 jours et tu te barricades chez toi" merci maman, mais moi je dois aller la bibliotheque pour bosser.

    Moi aussi je suis allee au Theatre Jeudi XD Aux celestins, j'ai un peu eu peur d'arriver en retard quand j'ai vu que ma station de metro etait interdite. Et j'ai eu peur en arrivant devant les celestins. mais j'ai reussi ! \o/

    Enfin, pour en revenir a la fete, je ne suis pas lyonnaise, et ma premiere annee a lyon j'etais"oh la fete des lumieres youpi" ! et en fait, euh, ba euh, j'ai toujours trouve ca tres decevant. A part en general l'hotel de ville, et Saint Jean, et bien, c'est souvent tres repetitif et peu innovant. Cette annee, je n'y suis pas allee, parce que trop de monde et envie de rester chez moi apres une journee a la BU.

    suis pas fan quoi :-/

  • Steffie
    Steffie, Le mardi 11 décembre 2012 à 11h04

    il ne faut JAMAIS aller à la fête des lumières un samedi!

    la dernière fois que ça m'est arrivée et que j'habitais à Lyon, javais emmené mes parents et mes grands parents. On a passé la soirée compressés par la foule, on a du manger un kebab parce que même les pizzerias étaient complètes et on a attendu le tram pour revenir chez moi pendant une heure (et ma mère a fait un malaise dans le tram).

    en semaine, pour l'avoir fait aussi c'est beaucoup plus cool.

  • Sophie-Pierre Pernaut
    Sophie-Pierre Pernaut, Le mardi 11 décembre 2012 à 11h29
  • Floue
    Floue, Le mardi 11 décembre 2012 à 15h05

    Pour moi, la Fête des Lumière c'est avant tout le souvenir d'enfance de tous les lumignons qu'on met aux fenêtres, et les balades pour aller voir les lumignons de toutes les autres fenêtres. Le reste peut être très chiant (la foule, le bordel généralisé de ces quelques jours) et/ou très chouette, c'est pas franchement très très important.

  • FloppiFloppa
    FloppiFloppa, Le mercredi 12 décembre 2012 à 14h53

    Héhé j'aime bien quand on parle de ma ville!
    C'est vrai qu'il y a un monde de dingue aux lumières! Comme je suis Lyonnaise depuis plusieurs années, ça a moins de charme maintenant pour moi, mais j'adore quand même l'ambiance noël, les odeurs de vin chaud etc.!

    Je pense que pour les touristes, les personnes qui ne connaissent pas Lyon c'est encore plus beau car ça permet en même temps de connaitre l'architecture de la ville, les bâtiments que nous Lyonnais connaissons. Avant d'habiter à Lyon quand j'y ai été pour la première fois j’étais émerveillée!
    On peut en plus comparer avec les années précédentes et ça nous agace de pas pouvoir prendre les transports comme on le souhaite (grève TCL en prime), mais je pense que c'est une bonne promotion pour la ville de Lyon qui est très sympa! En dehors du monde j'ai quand même envie de voir les jolies lumières alors j'y vais souvent le dimanche vers 21h, les touristes sont partis et les familles avec enfants sont rentrées à la maison , alors on peut profiter de la jolie magie des lumières sans être comme une sardine en boite (ma pauvre je compatis)!

    Mais cette année la Cathédrale St Jean m'a éblouie! C’était somptueux , j'en étais toute émue!

    En tout cas le principe du sejourning est très sympa, moi j'aimerais bien en profiter pour aller dans le Nord, pour voir les grands marché de noël etc; ça me fait trop envie!

  • Caliodë
    Caliodë, Le mercredi 12 décembre 2012 à 18h36

    Tu m'as fait rire avec l'histoire de ta photo :hugs:

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !