Le secret pour un corps de rêve enfin révélé

L'industrie cosmétique les déteste ! CollegeHumor a trouvé la solution pour un corps de rêve, un poids stable et un visage harmonieux.

Ce jeune homme a obtenu naturellement un corps de rêve. N’attendez plus ! Découvrez dès maintenant le secret des stars !

Eh oui, le moyen le plus facile d’avoir un corps de rêve c’est encore la génétique, le métabolisme qui brûle toutes les calories (au Moyen-Âge tu serais morte à la première famine mais aujourd’hui ton corps est parfait selon la société), le visage symétrique que tout le monde adore (et qui rend les gens plus gentils avec toi) et les dispositions naturelles à ne pas avoir la maladie de Parkinson ! (Oui, c’est ce dont parle la jeune femme qui saute dans la piscine.)

Vous pouvez dès maintenant essayez la géné… ah non en fait, vous ne pouvez pas, ça s’est passé avant votre naissance. Plus sérieusement c’est l’occasion de prendre conscience que non, tout le monde n’est pas fait pour avoir un corps de mannequin — tout le monde connaît une personne qui mange comme quatre et reste fine comme un fil de fer, et cette autre qui prend deux kilos à la moindre glace.

Désolée pour le faux espoir, mais chapeau tout de même à CollegeHumor pour cette vidéo acide… et honnête.

? Merci à Lady Von Duck de nous avoir signalé cette vidéo !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chun-gum
    Chun-gum, Le 26 juillet 2015 à 22h00

    PonyGirl
    Oui enfin la génétique c'est la bonne excuse quand même, bien sur on part tous avec la base qu'on a, et comme le disait les commentaires précédents certains produisent des muscles plus facilement, d'autres ont tendance à prendre du gras, d'autres ont tendance à être plutôt sec, mais tout ça n'est pas qu'une fatalité.

    C'est une base sur laquelle on peut travailler, après libre à chacun de le faire ou pas, mais bon faut pas que la génétique devienne une excuse pour ne rien faire parce que de toute façon "je peux rien faire c'est génétique".

    Lucile Woodward en a fait un très bon article il y a quelques jours d'ailleurs, à bon entendeur ;)
    Pardon de déterrer le sujet, mais ton commentaire me fait réagir.

    Je te trouve pas très sympa d'utiliser le terme "bonne excuse". En fait c'est même extrêmement culpabilisant pour les gens comme moi. Je pars avec, comme qui dirait, une base génétique "de merde". 80% de ma famille du coté maternel est obèse, elle aussi, moi aussi. Et non, c'est pas facile à vivre. Le problème, c'est qu'à 3 ans, le docteur disait déjà qu'il fallait surveiller mon poids, et que malgré toute cette surveillance, éh bah rien n'y à fait. Et avec la même alimentation, ma sœur fait 40 kg de moins que moi. Des régimes, j'en ai fais.
    Des gens qui se demandent "pourquoi tu fais pas un petit peu attention?" j'en ai cotoyé toute ma vie. Personne ne comprend que c'est rageant, que c'est TELLEMENT injuste, que manger un morceau de pain me fait prendre 400g alors que ma pote toute mince peut se nourrir de pizza sans prendre un gramme.
    Je veux dire, c'est facile de dire "c'est une base sur laquelle on peut travailler". Sur quelle base as tu du travailler? Je te parle pas de 5kg en trop, je te parle de la maladie stigmatisée de tous les côtés, des gens qui sois-disant "épuisent les ressources naturels", "polluent le vue sur les plages", "devraient faire quelque chose". Je te parle de 20 ans de régimes yo-yo, de repop (à celles qui ont connu, big up), de menaces de m'envoyer dans un internat pour gros vu que c'était la seule solution, de "ton coeur baigne dans la graisse, tu vas faire un arrêt cardiaque à 25 ans" quand j'en avais 8.
    Sans déconner, tu crois que ma mauvaise génétique est une excuse, et que je passe mon temps à manger des chips devant les Simpson? Que j'ai qu'à faire un jogging et manger une pomme?
    Et quand bien même, tu te rends compte à quel point c'est rageant, que d'avoir le choix entre passer mon existence à mener un combat sans fin, et épuisant, contre mon corps, ou alors être moquée, jugée, critiquée, vu que "la génétique est une excuse, tu fais aucun effort"?

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)