« Salut les Geeks » sort « Reboot — Ex Machina », son 100ème épisode !

Le 100ème épisode de Salut les Geeks est sorti ; il s'intitule Reboot — Ex Machina et présente notamment Jeanne, un tout nouveau personnage...

« Salut les Geeks » sort « Reboot — Ex Machina », son 100ème épisode !

Article initialement publié le 26 octobre 2015 : Ça y est, le 100ème épisode de Salut Les Geeks, par Mathieu Sommet, est sorti ! Il a pour titre Reboot — In Machina. Au programme de ces 29 minutes : Jean-Louis Lamberty qui chante des chansons vaguement chelou parlant de viol et de meurtre (c’est joyeux n’est-ce pas ?), avec un poil d’accent belge comme il faut, et un remix de Jurassic World thaïlandais où on parle également de viol (cette fois-ci par des dinosaures, c’est plus original) et où on fait du porno gay. Toujours un peu dans le WTF, ceci dit, avec des dialogues parfois très drôles.

Trigger warning : viol, transphobie, pédophilie

Mise à jour du 27 octobre à midi, par Clémence Bodoc

Suite à vos commentaires sur le forum, nous avons ajouté un trigger warning à cette vidéo, pour les propos transphobes qu’elle contient, et nous sommes désolées de l’avoir relayée sans cette précaution.

En réaction au débat qui est né de vos avis et critiques croisées sur cette vidéo, nous avons décidé d’apporter une mise à jour à notre premier article.

Dans ce 100ème épisode, Mathieu est interrompu par « Jeanne », un équivalent de « Hal », aux commandes de l’émission Salut les Geeks (si vous n’avez pas la ref, je parle du robot-ordinateur HAL 9000 dans 2001 l’Odyssée de l’Espace).

Lorsque Mathieu parle d’une personne trans en disant « ladyboy », Jeanne l’interrompt pour lui expliquer qu’il s’agit d’un terme transphobe, donc insultant envers les personnes trans, à proscrire. Mathieu essaie de discuter très maladroitement (un peu avec des justifications foireuses de type « oh mais on peut plus rien dire », et le classique « je ne suis pas transphobe, j’ai une amie shemale », popularisé par Nadine Morano et sa fameuse « amie noire ») et Jeanne lui fait bien comprendre que ce n’est pas un sujet de débat. C’est transphobe, point : si tu ne voulais pas blesser, si c’est pas ce que tu voulais dire, peu importe, le résultat est le même. Tu t’excuses et tu ne recommences plus.

Mathieu arrête de tergiverser, présente ses excuses, et enchaîne avec son commentaire de porno gay à base de dinosaures. (Oui…!)

Évidemment, dans l’absolu, ce serait bien que l’emploi de termes transphobes soit purement et simplement abandonné dans notre société. Mais Mathieu ne sort pas « ladyboy » de nulle part : c’est un « tag », un mot-clef utilisé dans les sites porno pour catégoriser les contenus… Force donc est de constater que pour de trop nombreuses personnes, la transidentité est encore inconnue ou mal connue ; cette ignorance amène encore beaucoup trop de gens à tenir des propos insultants et blessants pour les concerné•e•s.

Est-ce que la façon dont Mathieu amène le sujet dans cet épisode contribue à l’éducation du grand public à ces questions ? Sans doute. Est-ce suffisamment « bien fait » pour éviter de blesser des personnes trans ? Non, puisque certaines d’entre vous ont dénoncé ce passage, qui rappelle trop de violences subies dans notre société.

Il est indéniable qu’en abordant le sujet, Mathieu ouvre une brèche. Est-ce qu’il contribue davantage à la solution qu’au problème ? En d’autres termes, est-ce qu’il crée davantage d’allié•e•s potentiel•le•s que d’ennemi•e•s ?

Je n’ai pas la réponse, et lui non plus, comme il l’expliquait lorsqu’il nous parlait de son « virage féministe » lors de son interview canapé, à revoir par ici : Mathieu Sommet (Salut Les Geeks) : « J’ai vu ce qui se faisait sur Internet et je me suis dit « pourquoi pas » ! »

Cette mise à jour a été rédigée avec l’aide d’ErwanAime, que nous remercions pour ses remarques, et qui a bien voulu nous laisser publier son avis sur cette vidéo :

« Étant personnellement concerné, je n’ai pas été blessé par cet épisode et j’ai même eu un petit sourire de contentement. Après ce n’est pas le cas de tout le monde et visiblement cet épisode ne fait pas du tout l’unanimité.

À mes yeux, Jeanne est un moyen pour Mathieu de faire son auto-critique et de tourner en dérision les propos qu’il peut ou qu’il a pu tenir. Je trouve très positive la présence de cette voix, qui pourra intervenir pour signaler les propos problématiques tenus par les personnages de SLG sans pour autant changer leur caractère, et peut-être pour permettre l’évolution de ces personnages de façon cohérente à long terme.

Lorsque j’ai terminé l’épisode, je me doutais qu’il y aurait des voix pour s’élever contre car il y a des maladresses, mais j’ai perçu une bonne intention chez Mathieu Sommet, une volonté de mieux faire, de montrer qu’il avait entendu les critiques. Je me trompe peut-être, mais c’est ainsi que je vois les choses. »

Merci à ErwanAime pour son aide et sa citation !

À lire aussi : « Assignée garçon », les réalités trans expliquées par Sophie Labelle, en BD

Les différents personnages récurrents sont bien sûr au rendez-vous, et Mathieu Sommet joue tous les rôles avec brio.

Quelques télétransportations (parfois avec un couac, c’est-à-dire qu’on ne se retrouve pas forcément là où c’était prévu) plus tard, on retrouve Jeanne, un nouveau personnage au caractère dominateur et charismatique, avec un humour parfois acide et surtout sans pitié… À vous de voir si vous l’adoptez ou si vous ne pouvez pas la supporter ! Pas de demi-mesure.

Bref, ce nouvel épisode ne laisse pas le temps de respirer et enchaîne blagues récurrentes, sujets sérieux, et culture geek. À vos écrans !

À lire aussi : « Ce n’est pas de votre faute ! » : Salut Les Geeks répond à la police hongroise

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 187 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Saint-Lucq
    Saint-Lucq, Le 23 novembre 2015 à 17h11

    @Laars d'accord je pensais que tu lui avais posé la question pendant la dédicace.

    Mais c'est cool qu' il ai abordé le sujet.

Lire l'intégralité des 187 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)