Il est temps de réinventer le salon de coiffure, cet endroit chelou aux lumières moches !

Peut-être que dans quelques années ton salon de coiffure « Faudra Tiff Hair », ressemblera à ça...

salon de coiffure

Est-ce que tu aimes aller chez le coiffeur, honnêtement ? Outre le fait que tu peux littéralement attendre la moitié de la journée pour ressortir avec l’inverse de ce que t’as demandé, le lieu est déprimant et froid.

Un coiffeur américain a décidé qu’il était temps de dépoussiérer le salon de coiffure et de le transformer en lieu chaleureux où les gens se sentent bien.

À lire aussi : Un salon de coiffure lance des sièges « sans papotage »

Le passage chez le coiffeur : une activité peu engageante et hautement chronophage

Le passage chez le coiffeur c’est un de ces moments un peu relou de la vie.

T’as vraiment l’impression de perdre un temps fou, presque autant que se rendre à la fac pour déposer un dossier d’inscription. Mais contrairement à l’inscription à la fac, tu ne peux pas (encore) te faire coiffer en ligne.

Te voilà donc assis·e à feuilleter un magazine datant de 2014, t’annonçant que Brad et Angelina vont adopter un 25ème enfant. Affublé·e de ta blouse qui gratouille et chatouille, ton regard balaie les fauteuils qui tournent sur eux-mêmes, les bacs à shampoings pour lesquels tu dois te déboîter le cou.

La radio mise à fond (pour qu’on entende au-dessus du bruit des sèche-cheveux) joue de la musique que tu n’aimes pas quand ce n’est pas carrément la télé qui te donne mal à la tête.

Non, j’ai pas envie d’écouter Trace TV à fond à 10h du mat’, c’est violent.

Et tu te fais quand même chier comme la princesse Jasmine prisonnière de sa cage dorée, d’autant plus que tu commences à avoir faim. Tout ça passerait mieux si quelqu’un te proposait au moins un café.

Une fois que ta coupe et ta couleur sont finies, la personne qui s’est affairée sur ton scalp te propose de regarder dans le miroir mais sous les néons bleuâtres ou verdâtres tu ne vois rien.

Tu dis merci d’un air peu convaincu et tu te tires parce que t’en as marre. Enfin, à la lumière du jour, tu te rends compte que ton blond miel est en fait jaune.

Ça suffit !

Hershesons ou le nouveau concept de salon de coiffure

Fort de ce constat, le magnat britannique de la coiffure Luke Hersheson a décidé de fournir un service hautement qualitatif à ses client·es, dans son nouveau salon londonien.

Tu peux y trouver les mêmes services que dans un spa où tout est pensé pour le bien-être dès le moment où tu en franchis le seuil.

Les derniers posts Instagram du styliste capillaire sont dédiés à ce nouveaux lieux (rends-toi sur Instagram pour voir la galerie complète de photos).

Sur les 5000 m2 du lieu, il y a notamment un café servant des boissons et de quoi grignoter pendant l’attente, ce que j’applaudis fortement. Le salon propose également d’autres services de beauté luxueux.

Manucure, soins du visage, traitement par LED et même traitements esthétiques non chirurgicaux par un médecin ayant traité les Kardashian : il y en aura pour tous les goûts.

Est-ce que ça vaudrait pas le coup de prendre un billet d’Eurostar ou de profiter d’une escapade londonienne pour passer par Berner Street (adresse du salon) ?

Je salue cette initiative qui dénote d’un changement de mentalité dans l’industrie des lieux de soins. Ces lieux sont majoritairement fréquentés par des femmes dont le temps est aussi précieux.

Pourquoi ne pas leur permettre de se sentir belles sans y sacrifier un temps considérable ?

Ce type de beauty concept commence à s’importer chez nous et sans vouloir mettre fin au petit salon de quartier, il  gagnerait à être développé.

Qu’en penses-tu ? Comment vis-tu ton passage au salon de coiffure et est-ce que tu serais intéressé·e par ce type d’endroits ? Quels sont les aspects du salon de coiffure traditionnel qui gagneraient à être améliorés selon toi ?

Dis-moi tout sur le forum !

À lire aussi : J’ai donné mes cheveux à une association, et vous pouvez le faire aussi !

CHANSON DE NOEL - MBN & la rédac (clip)

Commentaires
  • Lilas DUPONT
    Lilas DUPONT, Le 12 mai 2018 à 19h14

    J ai eu les deux expériences : ca pouvait aller de la nana super sympa a une fille qui m a regarde de haut en bas en voyant mes cheveux abimes (j avais 13 ans donc les beaux cheveux balek)
    Dans le pire j ai eu la fille qui m a coupe les cheveux aux epaules alors que je voulais couper les pointes mais apparement ils etaient tres abimes et ils fallaient tout couper, ouais ca aurait bien de me prévenir
    Puis je voulais des meches miel et j ai eu un blond blond ou encore je voulais un cuivre j ai eu un orangé-roux (c est parti au bout de 3 mois en plus)
    Mais sinon a part ca j ai toujours eu ce que je voulais et la coiffeuse c est toujours arrêté pour savoir si ca me plaisais

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!