Commencer les cours avant 8h30 est mauvais pour la santé

Let them sleep (« laissez-les dormir »), prône une étude américaine, qui préconise le début des cours après 8h30 pour les collégiens et lycéens. L'idée ? Mieux respecter leur rythme de sommeil.

L’Académie américaine de pédiatrie pointe une hérésie dans l’organisation de l’emploi du temps des pré-adolescents et des adolescents : alors que la puberté décale de deux heures les cycles de sommeil, les rythmes scolaires ne s’adaptent pas à ce changement biologique.

C’est un article de Slate qui relaie cette information dont il pourrait être intéressant de débattre lors de vos prochains conseils de classe :

« Ce problème touche aussi les jeunes Français: à 15 ans, près d’un adolescent sur quatre dort moins de 7 heures par jour, d’après l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).

« Les études montrent que les adolescents qui dorment suffisamment ont moins de risques d’obésité et de dépression… Ils ont de meilleures notes et une qualité de vie plus élevée », explique la pédiatre Judith Owens. »

L’Académie souligne qu’il serait plus convenable de commencer les cours entre 8h30 et 9h, contrairement à la traditionnelle sonnerie de 8h.

Cependant, je m’interroge : on ne l’aurait pas déjà eu, cette discussion sur les rythmes scolaires ?

Au lycée Emile Zola, la rentrée 2014 sera l’occasion de finir les cours non plus à 17h mais à 17h30 ; en 2013, Le Monde titrait déjà : Les rythmes scolaires du lycée contraires au bien-être des élèves ?, et le ministre d’alors Vincent Peillon envisageait une réforme des rythmes scolaires des collégiens.

On connaît, dans le primaire, les hauts et les bas de la réforme des rythmes scolaires mise au point à la rentrée 2013.

En réalité, on peut même remonter jusqu’à 1977, et peut-être même avant ! Une chronologie réalisée par le site ViePublique montre que depuis cette date, les différents ministère de l’éducation bataillent d’année en année pour mettre au point un rythme scolaire en adéquation avec le bien-être de l’enfant : réduction du temps des cours, du volume horaire par semaine, allongement de l’année scolaire… De nombreuses solutions ont été envisagées.

En matière d’éducation, il n’existe donc pas encore de recette magique ni d’école parfaite, mais à force de tâtonnements, on finira peut-être par triompher des divers obstacles. Et vous, alors, qu’en pensez-vous ?

À lire aussi : Le cafard de la rentrée — Chroniques de l’Intranquillité

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 26 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mann
    Mann, Le 29 août 2014 à 0h22

    Si ça ne tenait qu'à moi, je serais partisane pour avoir cours seulement une heure dans la journée : de 14h à 15h. Comme cela on a largement le temps de faire une bonne petite grasse mat' et on trouve comment occuper cette heure creuse !

    J'suis douée pour trouver les meilleures solutions, je sais. 8)

Lire l'intégralité des 26 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)