Rose (Rose)

Alors, voilà : Rose est une nouvelle venue sur la scène musicale française, et autant le dire tout de suite, il serait vraiment dommage de passer à côté. Tout d’abord, la demoiselle possède un grain de voix particulier, doux et un peu rauque à la fois, et a une façon de chanter qui touche l’auditeur […]

Alors, voilà : Rose est une nouvelle venue sur la scène musicale française, et autant le dire tout de suite, il serait vraiment dommage de passer à côté. Tout d’abord, la demoiselle possède un grain de voix particulier, doux et un peu rauque à la fois, et a une façon de chanter qui touche l’auditeur dès la première écoute. Si l’on ajoute à cela des textes subtils et assez cyniques, et de jolies mélodies, on comprend pourquoi il va être difficile de résister au charme de cette jeune chanteuse.

A travers ses chansons, on a l’impression de naviguer au fil des pages du journal intime d’une fille qui décrit joliment ses joies, ses peines, ses espoirs et ses déceptions, et on ne peut s’empêcher d’aimer, dès le premier titre de l’album. On peut facilement se retrouver dans ses textes, et la simplicité des morceaux, la sincérité de sa voix, la douceur des instruments séduisent naturellement. En ce qui me concerne, le coup de foudre s’est produit dès le deuxième titre de l’album, Saisons, à la fois rythmé et doux, et au texte douloureux pourtant (« L’espoir fait mourir parfois, vois-tu ce qu’il a fait de moi ? »). S’ensuivent le très suave Les jeux sont faits, l’émouvant Je m’ennuie, ou encore l’entraînant Sombre con, aux paroles tellement incisives que c’en est réjouissant.

D’un morceau à l’autre, Rose joue avec les mots, nous livrant des textes poétiques et pourtant concrets, et, tantôt désabusée, tantôt mutine, nous entraîne dans son univers. Que ce soit sur J’ai, où toutes les émotions contenues dans le texte, poignant (« J’ai dans le cœur plus de rancœur qu’il n’en faut pour haïr jusqu’à sa dernière heure ») sont magnifiquement véhiculées par la voix de la jeune chanteuse, où encore sur Rose, par exemple (qui n’est pas sans rappeler le style d’une certaine Lene Marlin), la demoiselle ne fait aucune fausse note et ne déçoit pas l’auditeur.

On l’aura compris, Rose nous livre ici une jolie démonstration de son talent, à mi-chemin entre pop douce et ce que l’on appelle communément chanson française, avec quelques touches jazzy et blues ici et là (notamment sur L’acide et Julien). Avec sa façon de chanter qui la rapproche d’un Camille Bazbaz au féminin, et ses textes qui forcent l’attention, Rose s’annonce comme une jeune artiste talentueuse, et décidée à évoluer en suivant son propre style. A écouter, donc.

Exclu madmoiZelle.com : l’interview vidéo de Rose

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Malicieusement-incorrect
    Malicieusement-incorrect, Le 10 février 2009 à 21h48

    C'est ma chanteuse préférée, j'écoute le CD en boucle, il m'inspire, me repose, m'apaise, me met de bonne humeur, où que j'ailles il me suist c'est THE CD pour moi. Ces textes sont magnifiques, vrai et émouvant...J'adule =)

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)