« Si vous avez un dollar, il y a beaucoup à partager ! » : le discours inspirant de Rihanna à Harvard

Par  |  | 2 Commentaires

Rihanna a donné un discours très inspirant à Harvard après avoir été nommée personnalité humanitaire de l'année, et nous a rappellé qu'aider les autres était à la portée de tout le monde.

« Si vous avez un dollar, il y a beaucoup à partager ! » : le discours inspirant de Rihanna à Harvard

Le 22 février, Rihanna était élue personnalité humanitaire de l’année par l’université d’Harvard, pour son engagement dans de nombreuses causes telles que l’éducation des filles ou la recherche dans la lutte contre le cancer du sein.

À lire aussi : De quoi parlent François Hollande et Rihanna sur Twitter ?

Au moment de recevoir sa distinction, l’artiste s’est exprimée devant la foule dans un discours inspirant et d’un optimisme sans limite (à partir de 1:15:00).

Le discours de Rihanna à Harvard

Rihanna raconte que son engagement était une évidence depuis son enfance quand, devant les publicités affirmant qu’il était possible d’aider des enfants souffrant dans le monde avec quelques centimes, elle réfléchissait au temps que cela lui prendrait de réunir suffisamment de sous pour sauver tous les enfants en Afrique.

Elle raconte aussi qu’elle a amorcé sa carrière à 17 ans… et qu’à 18 ans elle créait sa première œuvre caritative. Cet éclairage fait autour de l’événement est appréciable, car c’est véritablement une facette de Rihanna méconnue tant elle n’est jamais mise en avant.

À lire aussi : L’humanitaire et ses métiers

« Si vous avez un dollar, il y a beaucoup à partager »

Tout au long de son discours, elle envoie des messages très optimistes sur l’altruisme :

« Je sais que chacun d’entre nous a le pouvoir d’aider quelqu’un. Tout ce qu’il vous suffit de faire, c’est d’aider une personne. Ne rien attendre en retour. Pour moi, c’est ça l’humanitaire. »

Rihanna s’exprime avec beaucoup de simplicité et de spontanéité : elle rit de bon cœur et parle d’aider les autres avec une telle évidence qu’elle nous rappelle qu’il n’y a rien de plus naturel et humain à faire.

« Il n’y a pas besoin d’être riche pour faire de l’humanitaire. Vous n’avez pas besoin d’être riche pour aider quelqu’un, vous n’avez pas besoin d’être célèbre, ni même d’être diplômé.

Ça commence avec votre voisin. Avec la personne située à côté de vous. »

Puis elle finit sur une note très positive :

« Si vous avez un dollar, il y a beaucoup à partager ! »

À lire aussi : J’ai testé pour vous… faire une mission humanitaire au Pérou

big-natalie-portman-harvard-discours-diplome

Valeur : + de 35€
18.90€ + 4€ de livraison

Lucie Kosmala


Tous ses articles

Commentaires
  • Daily Mail
    Daily Mail, Le 2 mars 2017 à 15h45

    Au final je trouve ça bon signe que le grand public ne soit pas au courant de tout son engagement humanitaire, ça prouve que c'est réellement altruiste, puisque ce n'est pas médiatisé.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?