Rien de prévu pendant ces vacances ?

J’explique. Cette année, je reste à Banlieue Plage et la majorité de mes amis n’ont pas été solidaires sur ce coup-là (va savoir pourquoi). Mais ça ne me posait pas de problème parce que je pensais trouver un job histoire de ne pas m’ennuyer, et devenir riche, tant qu’à faire. En naïve que je suis, […]

Rien de prévu pendant ces vacances ?

J’explique. Cette année, je reste à Banlieue Plage et la majorité de mes amis n’ont pas été solidaires sur ce coup-là (va savoir pourquoi). Mais ça ne me posait pas de problème parce que je pensais trouver un job histoire de ne pas m’ennuyer, et devenir riche, tant qu’à faire. En naïve que je suis, j’ai cru que les agences d’intérim m’accueilleraient les bras ouverts et qu’avec ma motivation, je décrocherais des missions sympathiques. Humpf.

Premier problème : les agences que j’ai contacté ne recrutaient pas les étudiants.
Deuxième problème : je ne suis libre que pour un mois, ce qui n’avait pas l’air de les satisfaire.
Pour finir : je n’entrais pas encore dans la catégorie poids lourds, et ils ne tenaient pas à ce que je me froisse un muscle (c’est trop gentil) car ce qu’ils voulaient, c’était de la main d’oeuvre.

Alors, sans mettre de côté mon besoin vital de travailler parce que maintenant_j’ai_18_ans_et_je_suis_grande, je me suis dit qu’à défaut d’entrer dans la vie active, mon jardin et le transat qui s’y trouve seraient une bonne cachette. Imagine : du soleil, un MP3, un livre, le paradis sur terre simple mais réel.

Encore un hic, côté soleil, la météo en a décidé autrement, et je ne suis pas encore prête à remplacer le parasol par un parapluie. Revoilà donc la question « Que faire ? »… Après 5 minutes de « Je suis naze » & cie., la motivation ressurgit en moi et comme adore le dire mon père « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt ».

Humpf. Remise en question express : midi passé, j’étais toujours en pyjama, les restes de mon petit déjeuner survivaient sur la table, et le PC était allumé. C’est maaaal. Alors exit les levers tardifs, les petit-déjeuners pris sur le pouce, les rangements faits version ogre, et j’en passe. J’ai éteint le PC et à l’aide d’un crayon et d’un bout de papier (pfiou, ça faisait longtemps quand même!), j’ai rédigé la liste des trucs positifs dans cette situation :

  • Je peux dormir, ce qui fut mon rêve pendant toute l’année lorsque j’entendais le réveil sonner (comment ça, c’est en contradiction avec le proverbe cité là-haut ? Meuh nan…)
  • Je peux faire une liste de 101 choses à faire en 1001 jours (ou 36 choses en 360 jours)
  • … et l’éxécuter : autant mettre le temps libre que j’ai à profit
  • Je peux essayer de reprendre contact avec les Perdus de Vue
  • Je peux me consacrer à ma passion…
  • … ou m’en trouver une (je compte devenir maîtresse de tout ce qui glisse et tant mieux si j’ai du temps libre, parce que mon postérieur en aura besoin pour survivre à toutes mes chutes, hum)
  • Je peux faire des tris, recommencer, écrire, imaginer, PENSER.
  • Je peux manger comme quatre (oh oui)
  • … parce que j’ai bien le temps d’éliminer tout ça aussi
  • Je peux devenir experte en quelque chose d’original, pour impressionner les copains à leurs retours (« Bah ouais, t’aurai pas dû partir hein! »). Par exemple, l’art de faire des sushis en express (pardon, mais la nourriture et moi…)
  • etc.

Pour résumer, j’ai le temps d’essayer de me faire plaisir au maximum (sans penser aux choses manquantes) et ça, c’est assez personnel en fin de compte…

Et si, comme moi, ta rage de trouver un travail à tout prix ne s’est pas encore dissipée, tente les plans de dernier secours: les fast-food du coin, les petits restaurants où on peut faire la plonge, les voisins qui ont besoin de quelqu’un pour arroser les plantes en leur absence… Allez, je croise les doigts pour toi, et pour moi aussi. Et au pire, l’année prochaine on s’y prendra beaucoup plus tôt, cette année c’est sans regret (cf la liste).

Oh, un rayon de soleil… Peut-être que la météo a décidé de se motiver, elle aussi !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Minghi
    Minghi, Le 20 août 2007 à 18h04

    C'est vrai qu'à rien foutre on s'ennuie vite...

    Pr les petits boulots, y a peu de solutions qd on est étudiants, c'est svt des jobs de merde, mais après on se sent indépendants (waouh je suis riche!)

    Courage, tu nous diras si t'as trouvé des trucs à faire et si t'es championne du "je-sais-m'occuper-même-quand-y-a-rien-à-faire"!

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)