« On me dit que je suis naïve… » — Le dessin (inspirant) de Mr.Q

Ne pas vouloir d'une vie bien rangée, métro-boulot-dodo, vouloir voir le monde, tester des choses, avoir envie d'attendre avant de se poser... Ça provoque parfois bien des jugements.

« On me dit que je suis naïve… » — Le dessin (inspirant) de Mr.Q

— Publié le 26 janvier 2016

Pas facile de se repérer dans la vie d’adulte. Pas facile de garder espoir et motivation quand on est au chômage, par exemple. Quand notre diplôme si durement acquis ne sert à rien dans un marché saturé. Quand on rêve de chemins alternatifs et que le reste du monde nous rappelle que « ce n’est pas raisonnable ».

big-age-adulte-decouvertes

Mr.Q a illustré avec sa délicatesse habituelle les questionnements qui peuvent agiter un•e vingtenaire en 2016… mais aussi la violence des autres, qui se permettent « en toute amitié » de foutre de jolis projets au tapis.

Retrouvez Mr.Q sur son blog (mais aussi sur madmoiZelle) (et sur sa page Facebook) !

WEB1 WEB2 WEB3 WEB4

Sélection de gens inspirants qui n’ont pas écouté les rageux

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Viens apporter ta pierre aux 50 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Sinae
    Sinae, Le 20 décembre 2016 à 19h34

    Quand j'étais plus jeune (collège, lycée) j'étais dans le cas des 2 filles de la bd. Je pensais qu'il fallait faire des études conventionnelles pour avoir un métier facilement.
    J'ai été grandement influencée par la famille... (j'ai d'ailleurs tenu des propos blessants à mes amies qui avaient des projets différents, j'étais vraiment sous l'influence de mes parents...)
    J'ai fait des études superieures (sur un sujet que j'apprécie quand même) pour avoir un métier derrière, et aujourd'hui je peux réussir à trouver du travail assez facilement (cdd ou interim hein).

    Mais c'était pas une bonne idée.... tout d'abord parce que je suis passée pas loin de la dépression à cause de mes études, youpi. Que je vais me retrouver au chômage et que je vais en chier pour retrouver quelque chose....
    Et puis surtout maintenant (et depuis cette remise en question) je me sens carrément à la place de la fille de la bd... j'aurai voulu avoir plus de projets quand j'étais jeune.... j'aurai pas dû écouter mes parents, et surtout j'ai jamais reçu aucun compliment de leur part sur mes talents orientés langues, litterature, et arts...

    Je ne déteste pas mon métier actuel, c'est juste que je me vois mal faire ça pendant 40 ans... Et c'est que maintenant que j'ai retrouvé ma confiance en moi, que j'envisage d'autres choses...

Lire l'intégralité des 50 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)