Une lycéenne répond avec humour au dress code sexiste de son école

Par  |  | 7 Commentaires

Dans le lycée de Tori DiPaolo, une tenue correcte est exigée... Enfin surtout pour les filles ! Pleine d'humour, la jeune femme a donc tenu à répondre à ce dress code sexiste.

Une lycéenne répond avec humour au dress code sexiste de son école

smiLa jeune américaine Tori DiPaolo a décidé de répondre au dress code sexiste de son lycée avec ironie et humour !

C’est sur Twitter qu’elle a partagé l’information. Elle y a publié la citation qu’elle a choisie pour sa photo du Year Book, sorte d’annuaire de tous les élèves d’un établissement scolaire

« Je suis désolée. Excusez-moi, est ce que mes épaules ont détourné votre attention loin de cette citation ? »

Et le commentaire qu’elle a laissé sous l’image en dit long :

Tori : 1
Dress code : 0

Comme disent les anciens : cassé. 

La jeune femme qui a répondu au dress code sexiste de son lycée s’explique

Le Huffington Post a interrogé Tori DiPaolo. Cette dernière raconte que dans son lycée les crop tops ainsi que les hauts qui exposent la poitrine et les shorts sont interdits.

Mais ce qui l’embête le plus, c’est que face à ce dress code, les personnes ne sont pas traitées de la même manière selon leur genre.

« Mon école interdit aux garçons de porter des hauts moulant leurs muscles, mais ils en portent tout le temps sans jamais avoir de problèmes.

De mon côté, si une bretelle de mon soutien-gorge est visible, il faut que je manque un cours pour aller me changer.

Je pense simplement que, quitte à avoir un règlement sur nos tenues, il doit être appliqué de la même manière quel que soit le genre.

Mais vraiment, ne pas être autorisé à porter des débardeurs est ridicule. Personne n’est distrait par des épaules et c’est ce qui m’a vraiment inspirée pour choisir cette citation. »

Et là où la lycéenne a trouvé la situation bien trop ironique, c’est quand elle a découvert que la robe classique requise afin d’être prise en photo pour le Year Book violait ce fameux dress code.

Les dress codes sexistes n’ont jamais vraiment cessé d’exister

Ce n’est pas la première fois qu’un règlement exigeant une tenue correcte (surtout pour les filles) est décrié dans la presse et sur Internet.

En 2014, Clémence Bodoc parlait déjà d’une lycéenne affublée d’un « T-Shirt de la honte » parce qu’elle avait osé se rendre dans son établissement avec une jupe montrant ses genoux.

Une autre affaire sur le même sujet a fait polémique il y a quelques mois : fin mars 2017, un lycée de Valence, en France, était accusé de sanctionner ses élèves portant des jupes trop courtes.

Lise F. était allée mener l’enquête lors d’une manifestation de protestation contre ces pratiques.

Ces histoires ne sont que des exemples parmi tant d’autres qui montrent que si l’histoire de Tori DiPaolo est amusante, elle reste aussi bien trop ancrée dans notre société actuelle.

Je n’ai qu’une chose à dire : vivement que les mentalités évoluent… 

À lire aussi : Ma tenue est trop « indécente » pour mon établissement scolaire — Témoignages


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Jenjirah
    Jenjirah, Le 21 juin 2017 à 12h37

    Souvenir de mon collège privée catho.
    On interdisait les tenus légères vu comme provocante ainsi que les joggings.
    Pour les filles, on expliquait que s'habiller en tenue légère déconcentrait les garçons en classe.
    Les garçons se concentreront seulement sur la tenue lègere de la fille et pas sur le cours donc si le niveau de votre fils est bas à l'école c'est probablement à cause d'une jeune insolente qui s'habille de façon trop légère :d

    On avait le droit à la blouse de labo à porter au cas où . Très chic.
    Sinon pour les mecs c'était pareil. Pas de short au dessus des genoux. Ni de t-shirt trop collé au corps (les muscles déconcentrent les filles en classe aussi donc si votre fille est mauvaise en cours, c'est encore surement de la faute d'un garçon musclé)

    A la limite; Le sexisme que certain.e critiquent . Je m'en fiche. C'est plutot les raisons/explications qui me perturbe.
    Qu'on me dise "oui l'école c'est pas la plage. Je comprends. On va pas se mentir que certains s'y croient.
    Sauf que sortir que c'est perturbant pour les autres..

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!