Les répliques de films les plus improbables

Les dialoguistes pour le cinéma sont parfois plein de ressources et de surprises ; SPP revient pour vous sur les répliques de film les plus improbables.

Les répliques de films les plus improbables

Parfois, il peut nous arriver en plein visionnage d’un film de bloquer sur une phrase et de se demander quel genre de substances illicites ont pris les dialoguistes avant de se mettre au travail. Pour rendre hommage à ces petits moments de bonheur cinématographique qui nous font rouler sous la table en nous repassant le passage en boucle, voici un classement non exhaustif des répliques de films les plus improbables.

9. Danny Archer et le jeu de mots digne des Grosses Têtes (Blood Diamond)

« Si en Amérique on fait bling-bling, ici, on fait bang-bang. »

Danny, très sincèrement, si tu n’avais pas le physique de Leonardo Di Caprio, cette phrase t’aurait directement rangé dans la catégorie « gros loser » dans l’esprit de Maddy.

8. Matt Hunter, le mal traduit (Invasion USA)

« Toi tu commences à me baver sur les rouleaux ».

Devinette : que serait un classement des répliques de film les plus improbables sans une citation d’un personnage interprété par Chuck Norris ? Une erreur professionnelle.

Dans Invasion USA, Matt Hunter, ancien agent de la CIA joué par Chuck Norris, cherche à se venger après qu’un ami ait été tué et sa maison brûlée par une bande de méchants terroristes. Ce véritable navet n’a d’intérêt que pour la traduction française aléatoire, comme en témoigne cette formidable réplique.

7. Jack Slater et le coup de pied dans la coquille (Last Action Hero)

« T’aimes les omelettes ? Tiens, j’te casse les œufs. »

Chargement du lecteur...

En soi, cette réplique n’a rien d’improbable. C’est un bon mot comme un autre, pimentant une scène d’action qui n’a rien d’original. Mais avec la voix française de caricature de gros dur de Schwarzenegger et le saut en arrière complètement disproportionné de l’individu qui a des œufs brouillés à la place des parties, elle prend tout son sens, toute son ampleur et tout son potentiel comico-surréaliste.

6. Celui qui n’a pas le temps de faire du foot ou de manger du riz (Shaolin Soccer)

« – Si tu veux, on t’offre un bol de riz.
– Gnaaaa, est-ce qu’un homme d’affaires comme moi a le temps de manger des bols de riz ? »

Chargement du lecteur...

Mais pourquoi il bouge dans tous les sens quand il est énervé le monsieur ? Et pourquoi ils veulent lui offrir un bol de riz pour jouer au foot ? Et pourquoi les acteurs jouent si mal ?

Shaolin Soccer m’a complètement traumatisée, et je crois bien que c’est le pire film qu’il m’ait jamais été donné de voir (juste devant Justice Sauvage avec Steven Seagal). Cette scène marque le moment où mes nerfs ont tellement lâché que j’ai passé le reste du film à pleurer de rire nerveusement devant ce que j’estimais être la pire boeuf en daube du cinéma.

5. Bébé, porteuse de pastèques (Dirty Dancing)

« Bah quoi j’ai porté des pastèques… C’est pas un crime de porter des pastèques ».

Chargement du lecteur...

Régulièrement, j’aime bien regarder Dirty Dancing : en matière de répliques qui n’ont aucun sens, on n’a pour l’instant pas fait mieux. Cette réplique mérite à mes yeux la cinquième place puisqu’elle reflète parfaitement le côté jocrisse de ce film et plus principalement du personnage de Bébé à son arrivée à la pension.

Après, ça va mieux. Après, elle apprend à danser et en assumant son corps, elle finit par se trouver une répartie digne de ce nom comme nous le verrons un peu plus tard.

4. Anakin Skywalker, philosophe et géologue (Star Wars : L’attaque des clones)

« Je n’aime pas le sable, il est grossier, agressif, irritant et s’insinue partout. Pas comme toi. Toi tu es douce et tendre. »

Chargement du lecteur...

Cette réplique, on la remplaçerait par « Je n’aime pas les déjections canines. C’est sale, mou, et ça sent mauvais. Pas comme toi. Toi tu sens bon, et tu es propre » que ça ne me surprendrait pas plus que ça.

Non content d’avoir une petite tresse ridicule qui pendouille le long de son cou, non content de devenir l’un des plus gros méchants que le cinéma ait jamais connu, Anakin se permet également de faire la déclaration d’amour la plus ridicule que j’ai jamais entendue.

3. Johnny, la répartie culino-inappropriée (Dirty Dancing)

« – Eh Johnny, tu crois que tu vas pouvoir t’empêcher de draguer toutes les minettes de la pension ?
– Essaie de faire mousser ton spaghetti et en attendant, laisse le reste pour les gros calibres. »

Chargement du lecteur...

J’ai beau me l’être passée en boucle, j’ai beau avoir mis la cassette VHS sur pause bon nombre de fois, j’ai beau avoir fait des schémas pour essayer de trouver le rapport entre ses deux phrases, je ne comprends rien à ce dialogue. Je comprends bien la référence culino-phallique (quoiqu’un spaghetti c’est certes fin, mais c’est surtout très long) mais à part ça, rien. Le black out.

C’est donc tout logiquement une de mes répliques préférées au monde.

2. Korben Dallas, l’humour comme multipass (Le Cinquième Elément)

« -Est-ce que vous êtes classé dans la catégorie « humain » ?
– Négatif, je suis une mite en pull over ».

Chargement du lecteur...

Un grand merci à Myriam H. sans qui j’aurais complètement oublié ce passage aussi drôle que WTF.

1. Les conseils de vie de Bébé (Dirty Dancing)

« Non ! Tu n’as pas besoin de courir le monde après ton destin comme un cheval sauvage ».

Sans surprise, c’est cette phrase qui remporte ce classement des répliques de film les plus improbables. Tout y est : les mouvements frénétiques de tête, la voix française adorablement cliché, le mec torse nu qui déprime et la bonne copine qui essaie comme elle peut de remonter le moral de son crush.

À noter que comme le souligne Michel dans Faux Raccord, cette phrase n’est que le fruit d’une prise de liberté des traducteurs puisqu’elle dit dans la version originale « No, it’s not the way it is, it doesn’t have to be that way » (« Non, ce n’est pas comme ça, ça ne doit pas être comme ça« ). Ce qui n’est pas beaucoup plus réconfortant mais passons.

À ton tour : quelles sont les répliques de film que tu trouves les plus improbables et ridicules (et donc, drôles) ?

(Et pour voir ou revoir encore plus de répliques cultes, rendez-vous sur Folle à Linker).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 48 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Delphineee
    Delphineee, Le 7 juin 2012 à 12h19

    J'ai vu Dirty Dancing pour la première fois il y a quelques jours.
    Bordel, c’est plein de répliques WTF!!! :surprised:

Lire l'intégralité des 48 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)