Rentrée littéraire 2006 : la sélection

Comme chaque année, une demie-tonne de nouvelles parutions accompagne le triste mois de septembre. Près de sept cent bouquins dont la majeure partie se vendra à sept exemplaires un quart, et sombrera à tout jamais dans l’oubli (snif). Libraires, critiques, journalistes ont déjà choisi leurs élus. Sélection des romans les plus attendus de la rentrée […]

Comme chaque année, une demie-tonne de nouvelles parutions accompagne le triste mois de septembre. Près de sept cent bouquins dont la majeure partie se vendra à sept exemplaires un quart, et sombrera à tout jamais dans l’oubli (snif). Libraires, critiques, journalistes ont déjà choisi leurs élus. Sélection des romans les plus attendus de la rentrée littéraire 2006.

Les Bienveillantes, Jonathan Littell Gallimard

Le premier roman de l’américain Littell fait figure de prodige littéraire. Son sujet est dangereusement glissant : les éclairages d’un ancien officier nazi sur les horreurs de la seconde guerre mondiale.
En en faisant un homme cultivé, intelligent et rationnel, Littell sort des sentiers battus. La critique applaudit la maîtrise et l’érudition. Neuf cent pages rédigées en français, pour ouvrir bien grands les yeux sur les immondices que porte en lui le genre humain.

Rendez-vous, Christine Angot Flammarion

Assaillie par un homme fan d’elle comme certains le sont de Madonna, Christine Angot se laisse capturer et plonge dans une relation trouble avec cet homme sorti de nulle part. L’auto-fiction se porte bien, merci, et Rendez-vous est annoncé comme la résurrection d’un écrivain plutôt marginal.

L’Histoire de l’amour, Nicole Krauss Gallimard

Un roman mystérieux, L’Histoire de l’amour. Des narrateurs qui le lisent, le cherchent, le traduisent ou l’ont inspiré. Trois personnages qui couvent leurs traumatismes : un écrivain juif ayant survécu à la Shoah, une jeune adolescente, un réfugié polonais. Jeux de construction et poésie, la compagne de Jonathan Safran Foer a de sérieux atouts littéraires à faire valoir.

Journal d’hirondelle, Amélie Nothomb Albin Michel

Quinzième roman automnal de Nothomb, ce dernier opus développe les mêmes thèmes que les précédents. Un assassin affublé d’un prénom à coucher dehors, à la sexualité déviante, est confronté à l’émotion amoureuse. Jolie cohérence de l’oeuvre.
L’agitation qu’avait provoqué Acide sulfurique est loin derrière nous.

Quartier général du bruit, Christophe Bataille Grasset

Bernard Grasset, fondateur de la maison d’édition éponyme, n’était pas du genre gentleman pâle, discret et honnête. Bataille, éditeur chez Grasset – tiens donc -, dresse le portrait bruyant de ce truand talentueux qui publiait Malraux, Cendrars et Montherlant.

Fils unique, Stéphane Audeguy Gallimard

On connaît tous plus ou moins intimement, selon qu’on se soit avalé ses Confessions ou non, Jean-Jacques, le fils cadet Rousseau (haha), et le pauvre a une image un peu tristoune. En revanche, l’aîné des deux frères est passé à la trappe. Stéphane Audeguy rétablit l’équilibre et redonne sa place à François Rousseau, libertin, aussi éloigné de son frère que possible.

Panthéon, Yann Moix Grasset

Il y a quelques années Yann Moix a décidé que ses romans commenceraient par un P. Après Podium (gros succès), Partouz (Ardisson adore), voici Panthéon.
Moix joue le jeu de l’autofiction et perd ce tic un peu agaçant de placer bite ou cul une ligne sur deux (Nicolas Rey, si tu me lis…).
Il est heureusement toujours aussi bon en sentences définitives (« les bébés arriveraient sans cordon, une fois hommes ils penseraient peut-être moins à se pendre »). Portrait d’un reflet de l’animal Moix au travers d’un panthéon improbable.

L’élégance du hérisson, Muriel Barbery Gallimard

Méfiez-vous de votre concierge. A ma gauche, Madame Michel, concierge donc, qui cache sous de faux airs de sous-culture de masse une intelligence incisive et des connaissances encyclopédiques. A ma droite, Paloma, treize ans bientôt, supérieurement intelligente et précocement anéantie par la vacuité de l’existence. Chacune dissèque sa vie, son entourage, jusqu’à l’arrivée d’un troisième QI hors du commun…

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Julina.
    Julina., Le 6 septembre 2006 à 17h44

    Le dernier Nothomb est excellent selon moi ^^

    Bon article, ça m'inspire, je vais trouver de quoi lire pour mes derniers jours de vacances...

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)