Recherche d’emploi/stage : comment conclure ?

Que tu sois sur le point de t’inscrire dans l’école de tes rêves, de chercher un petit job d’appoint, ou de te lancer dans l’univers (impitoyaaâââbleuh) de la vie professionnelle, tu as besoin de 3 éléments indispensables : un CV bien ficelé, une lettre de motivation bien menée et un coaching efficace pour tes entretiens. […]

Que tu sois sur le point de t’inscrire dans l’école de tes rêves, de chercher un petit job d’appoint, ou de te lancer dans l’univers (impitoyaaâââbleuh) de la vie professionnelle, tu as besoin de 3 éléments indispensables : un CV bien ficelé, une lettre de motivation bien menée et un coaching efficace pour tes entretiens. Et avec les quelques conseils qui vont suivre, on peut miser sur le fait que tu en auras besoin ! Prends donc un papier et un crayon, et prépare-toi à être la madmoiZelle qu’on recrute. Munis-toi également d’un peu de courage et de persévérance, on ne sait jamais par les temps qui courent.

Avant de commencer les festivités, je te propose de faire un point sur la recherche en général. Car effectivement, on ne candidate pas sans savoir quoi, où, comment, pourquoi. Se poser les bonnes questions pour savoir où on va, ça aide : ça met les idées au clair et ça permet de se construire un vrai projet, un vrai but auquel on accroche et on croit.

– Qu’est-ce que tu recherches : une formation, une école, un contrat saisonnier, un job d’appoint, un stage, un contrat en alternance, un CDI/CDD/Intérim ?
– Quelles sont tes attentes : en matière de rémunération ? De taille d’entreprise ? D’environnement de travail ? D’autonomie ?
– Quelles sont tes préférences : ton rayon d’activité ? Ton taux horaires (mi-temps, quart-temps, plein-temps) ?

recherche d'emploi le diable s'habille en prada

Pour les collégiennes et les lycéennes : où chercher l’université, l’école, la formation, le contrat en alternance de tes rêves?

Il n’y a pas de secrets, avis à toutes les étudiantes du secondaire : la meilleure des choses à faire est encore de chercher par toi-même et de ne pas attendre qu’un COP vienne te tirer les vers du nez pour ensuite te refourguer une fiche-métier datée de 1989 sous le nez. Oui, mais où? Appelle de toi même le Centre d’Information et d’Orientation (CIO) le plus proche de chez toi pour obtenir un rendez-vous personnel. Il en existe plus de 600 à travers la France, tu peux trouver leurs coordonnées ici. C’est entièrement gratuit et tu peux y aller autant de fois que tu le souhaites, même comme ça, sans prévenir personne : tu es chez toi. Faire appel au CIO, c’est pas franchement kiffant dans une folle vie bien remplie de collégienne-lycéenne, mais ça a le mérite de pouvoir faire un état des lieux rapides de tes goûts, de tes motivations et des formations qui y répondent. En général, on passe quelques tests d’intérêts et/ou de personnalité pas bien méchants, puis le bazar te sort une liste de domaines d’études qui pourraient t’aller. Là où ça coince : les personnels de CIO ne sont pas toujours super aidants, et même si la banque de données des formations possibles est bien remplie, il y en aura toujours une qui manque à l’appel (et pas de bol, c’est souvent celle qui t’intéresse).

Autre alternative : les PAIO (ils aiment les sigles dans l’orientation). Il s’agit du doux nom des Permanences d’Accueil, d’Information et d’Orientation. Ce sont des associations dans lesquelles tu peux te rendre, principalement pour obtenir des informations concernant des projets de formation en alternance. Le plus : ils sont souvent plus en accord avec les demandes du marché du travail actuellement que dans les CIO. Ils peuvent même te mettre en contact avec des entreprises qui prennent des jeunes en alternance. C’est encore une fois un service totalement gratuit, qui s’adresse aux jeunes de 16 à 25 ans. Toutes les coordonnées sont ici.

Deux autres portes à frapper : celle des Missions Locales et celle des CIDJ (Centre d’Information Jeunesse). Ce sont deux associations qui aident les jeunes en général, et pas que pour des questions d’orientation.

Ouvre l’œil et repère les congrès et les salons sur l’orientation ainsi que les portes ouvertes des écoles et universités. Si tu as l’occasion, jette un œil à la revue « L’Orientation Scolaire et Professionnelle », disponible au CDI et/ou à la BU.

Et si toutefois tu préfères le contact froid et non postillonnant (tu es dans ton droit) des technologies informatiques, voici trois sites bien utiles :

Le site de l’Onisep : ça te dit quelque chose, non? Ce sont eux qui éditent toutes les documentations possibles et inimaginables concernant les études et formations, disponibles dans les CIO et dans les établissements scolaires. Tu peux y trouver beaucoup d’informations utiles, des dossiers, des conseils pour étudier à l’étranger… Et puis surtout commander de la documentation en ligne! Bon, c’est pas toujours donné, certes, et mieux vaut avoir déjà une idée en tête avant de commander.

Le site des CIDJ sus-cités : il répond à plein de questions, notamment concernant les voeux, les études, les stages, les métiers… C’est un site très vaste. Il propose même des guides à télécharger gratuitement. Le plus de ce site : beaucoup d’informations pour des études ou des stages en Europe

Le site du CRIJ (régional) : même genre que celui des CIDJ ! Mais en plus coloré et en plus agréable à visiter.

La plupart des formations à l’Université ne demandent pas de « postuler » à proprement dire. Pour les autres (les écoles, les prépas, les établissements réputés), à toi de bien cerner les attentes du jury pour construire ton dossier. Et n’hésite pas à ajouter des pièces non demandées, mais qui te semblent pertinentes, afin de te démarquer un peu du flot de candidatures! Tu pourras trouver d’autres conseils pour la rédaction de ta lettre de motivation et pour l’entretien de sélection dans la suite du dossier.

Pour toutes celles qui cherchent un emploi ou un stage, il y a deux choses importantes : savoir où rechercher les offres, et savoir se montrer.

Pour les jobs d’été/d’appoint/d’étudiant : on file sur le site de CROUS en ayant préalablement retiré son login et son mot de passe dans le centre CROUS le plus proche. On scrute les vitrines des magasins et restaurants en vue d’une annonce. On n’hésite pas à déposer des CV et des candidatures de façon spontanée. On fait un tour sur le site du CRIJ de sa région. Et on fait le tour de ses connaissances en vue d’un éventuel piston. Ce sont des conseils basiques mais c’est la meilleure façon de trouver rapidement. On pense à la vente, aux gardes d’enfants, aux cours particuliers, aux métiers de service, au marketing, à la restauration,…

Pour les stages : on papote avec les « anciens » et les profs pour extirper des renseignements sur les boîtes qui ont déjà recruté des stagiaires. On se rue sur les panneaux d’affichage de la fac/école. On se rend sur les sites spécialisés en tapant tout simplement «recherche stage désespérément » dans Google.

Pour le job de sa vie : on se rend au Pôle Emploi (Feu l’ANPE). Si on est pressé, on se débrouille aussi par soi-même. On envoie des candidatures spontanées à droite et à gauche. On se rend sur les sites pour emploi spécialisés de sa région ou de la région visée. Par exemple, pour la région Nord-Pas-De-Calais : NordJob, L4M,… On n’oublie pas les boîtes d’intérim ! C’est contraignant, mais en attendant de trouver le vrai boulot de ses rêves, ça dépanne beaucoup. Et puis, ça ouvre des portes !

Jusqu’ici, rien d’innovant pour trouver un job. Là où ça change depuis quelques années, c’est l’omniprésence des réseaux sociaux ! On les connaissait pour nos loisirs (Copains d’Avant, Facebook, pour ne citer qu’eux), maintenant, ils nous aident à trouver du boulot.

De nos jours, la meilleure façon de se trouver un job est de bien se montrer dans le Monde du Travail. Entoure-toi de spotlights pour mettre toutes les chances de ton côté. Pour cela, trois petits lieux à squatter sur le net :

Monster : c’est un vivier de candidatures qui est pas mal fréquenté par les recruteurs en mal de candidats. Comme un réflexe, c’est ici que les « chasseurs de tête » viennent repérer leurs proies, que ce soit pour un job ou un stage. Soigne ta présentation sur le site, ajoute une jolie photo, et renseigne un maximum de champs.

Viadeo : c’est un réseau social professionnel français. Il permet, à la manière de Facebook, de retrouver tes amis et collègues et d’étendre ton réseau. De clic en clic, le recruteur/entrepreneur passe de connaissance en connaissance, et arrive sur ta merveilleuse page où ton aura naturelle de winneuse ne pourra qu’attirer son oeil bienveillant. Là encore, on se force à remplir tous les champs, plus ta description est complète, plus le recruteur est en mesure de trouver le petit Plus qui lui donnera envie de te contacter.

Linkedin : comme Viadeo, il permet de te construire un réseau social professionnel, sauf que celui-ci ne s’arrête pas aux frontières de notre bonne vieille France! Linkedin est en effet un réseau international.

Le mot de la fin : surtout, reste optimiste et ne refuse jamais un entretien. Pourquoi? Parce que c’est toujours une occasion de plus de se perfectionner en la matière, et que ça permet de se créer et d’entretenir un réseau social professionnel. OK, ce job n’est pas pour toi, mais… peut-être qu’il y a d’autres offres? Peut-être que le recruteur connaît un certain truc-bidule qui n’attend que toi? On ne sait jamais, alors on fonce avec le sourire!

Voilà pour ce premier volet. La suite des festivités arrive très prochainement pour t’aider à poursuivre la démarche : des conseils pour ton CV et ta lettre de motivation, et des conseils pour optimiser tes chances à l’entretien !

En attendant, je t’invite à venir partager tes bons plans, tes adresses, tes questions, ou tout simplement ta propre expérience sur le topic prévu à cet effet !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Veropugeat
    Veropugeat, Le 2 novembre 2010 à 19h06

    Si je me fie a mon expérience personnelle, un stage est une étape cruciale aujourd'hui pour trouver un job... Quelque soit les annonces que tu trouves, la mention "expérience requise" est partout... Comment acquérir de l'expérience alors que tu cherches ton premier emploi?

    Mon pari sur l'avenir, c'est les stages. En ce moment même je suis en stage en entreprise au Royaume-Uni, dans le Marketing et PR, et je dois dire que cela m'apporte bcp sur l'univers professionnel, et sans aucun doute cela comptera sur mon CV, bien plus que caissière a Carrefour pdt l'été... Alors, tous ses conseils sur la meilleure facon de rediger son CV et sa lettre de motivation, comment préparer son entretien, c'est crucial, mais l'expérience c'est ce que recherchent les entreprises, qui ne veulent pas se farcir la formation sur le terrain des petits nouveaux...

    Allez courage les madz!

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)