[.REC], la bande-annonce qui fait peur

C’est une première : le premier trailer filmé en direct du public lors de l’avant-première. Le film s’appelle [.REC] et il a l’air de foutre sacrément les pétoches. En tout cas, la bande-annonce fait son petit effet. Haha.

[.REC], la bande-annonce qui fait peur

C’est une première : le premier trailer filmé en direct du public lors de l’avant-première. Le film s’appelle [.REC] et il a l’air de foutre sacrément les pétoches. En tout cas, la bande-annonce fait son petit effet. Haha.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 36 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Achromatique
    Achromatique, Le 20 mai 2008 à 1h10

    Je rejoins l'avis de Billytalent, y compris en ce qui concerne les jeunes qui rigolent dans le ciné pour faire leur malins (perso je sais pas faire, ça, je crie , soyons honnetes :P)

    Je viens de le voir en divx..Et même si j'ai trouvé ça trop flippant pour moi (il fait nuit noire, je le regarde seule avec aucun bruit dans la maison...brrrr je l'aurais tué, ce chat. Il peut pas frapper avant de me sauter dessus par derrière ????), objectivement, si j'aimais me faire peur, je trouve que ça serait pas mal.

    Efficace, oui, c'est le mot, meme si la fin est un peu tirée par les cheveux, aves ces histoires de possession et tout, c'est pas grave, ça fonctionne bien.

    De toute façon, les films de zombies sont forcément rébarbatifs, ya pas 3000 scénarii possibles, surtout quand on veut privilégier une thèse relativement réaliste (dans ce cas c'est une systématiquement dû à une bavure médicale, comme le démontrait déjà le chouette Je suis une Légende et son homologue anglais 28 jours plus tard); or la thèse réaliste, c'est la seule qui marche maintenant.
    (Je sais pas vous, mais moi les explications fantastiques m'ôtent tout frissons. )

    La différence avec les films de zombies old-school, c'est que maintenant on aime quand ça finit mal.

    En fait, le schéma narratif-type en ce moment, c'est :
    bavure médicale => infection massive =>reste : survivant + zombies => les zombies gagnent et tout le monde meurt.
    Le spectateur est content, il en a eu pour son argent (1 euros par héros buté)

    Je regardé [REC] en espagnol (soustitré anglais, sur veoh), qui est la VO je crois (?), et c'est aussi un point que j'ai aimé, ça aide à faire passer la journaliste, qui, en effet, est enervante et gnangnan. Et je révise en plus. Si c'est pas beau ça.


    Par contre LOL les madz qui disent qu'elle ont détesté et qui ajoutent à la fin que de toute façon, elles n'aiment pas les films de zombie en général...
    Beeeeen oui, il faut aimer le genre en lui-même avant de payer sa place 8 euros...:rolleyes: Si vous appréciez pas les codes du genre, fallait aller voir une comédie romantique...

Lire l'intégralité des 36 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)