Rayman Origins

Rayman Origins était un jeu extrêmement attendu : on était impatients de retrouver ce personnage et son univers si particulier, sans lapins crétins. Créé par Michel Ancel en 1995, Rayman est revenu sur nos écrans en novembre 2011, dans un nouvel opus développé par Ubisoft pour la PS3.

Rayman Origins

C’est avec des jeux comme Rayman Origins que l’on retombe instantanément en enfance. Je me revois parfaitement en train de courir après une espèce de bombe sur pattes (semblable à un mouton) pour monter dessus, vous vous souvenez ? On retourne aussi à la 2D et à un jeu de plateforme plus classique.

Tout commence par une querelle de voisinage : Rayman et ses amis ronflent trop fort et cela agace le monde souterrain de la Lande des Esprits Frappés. Comme son nom l’indique, c’est un endroit où sont emprisonnés des esprits complètement tarés, qui, hors d’eux, s’échappent et viennent foutre le bordel dans la Croisée des Rêves, où évoluent Rayman et ses potes.

Rayman Origins

Le jeu

Comme d’habitude, les gentils se font tous coffrer ! Il te faut les libérer et tu commences sans pouvoirs particuliers. Tu peux jouer en solo, ou en mode coopération (jusqu’à 4 joueurs). J’ai fait le jeu à deux, c’est nettement plus drôle (on peut même se friter !). Rayman meurt au moindre petit choc, et en jouant à plusieurs tu peux ramener l’autre à la vie au lieu de refaire le niveau. En plus, il y a d’autres personnages à incarner, dont Globox et différents Ptizêtres.

Pour récupérer des pouvoirs, il faut libérer des fées (à gigantesque poitrine) qui apparaissent en danger à certains niveaux. Chacune te donne une capacité, comme mettre des baffes, planer (avec la mèche-hélico), nager sous l’eau ou marcher sur les murs.

Le but est de parcourir les niveaux afin de récupérer le plus de Lums possibles, qui te donnent des Electoons, qui eux débloquent des niveaux et des personnages jouables. De plus, il faut mettre la main sur les dents d’un mec qui t’ouvrira en récompense les portes de la Lande des Esprits Frappés pour le dernier boss ! Et croyez-moi, c’est pas de la rigolade : il faut courir après un coffre à pattes et ne JAMAIS s’arrêter ni se déconcentrer un seul dixième de seconde !

Chaque monde a une thématique magnifiquement exploitée. Dans le monde de glace, par exemple, tu glisses et le moindre mouvement devient dangereux. Dans celui de l’eau, il faut parfois suivre des poissons lumineux pour ne pas se retrouver à la merci de monstres marins dans une totale obscurité (genre les trucs immondes que l’on trouve en vrai  à des kilomètres de profondeur). Chaque univers, chaque niveau a ses pièges et ses petits bonus : Pièces de la Mort (qui valent 25 Lums) difficiles à récupérer, course aux Lums ou même à dos de El Mosquito qui fait son grand retour en mode shoot’em up !

Vous l’avez compris : il est impossible de s’ennuyer avec ce jeu qui demande une bonne dose d’adresse. Si vous avez des difficultés, jouer à plusieurs est une bonne solution, mais évidemment cela réduit passablement la durée de vie, malgré tous les détails de Rayman Origins. Comme je vous l’ai dit, en mode coopération, on peut se péter la tronche et c’est assez drôle, mais il y a d’autres bonnes idées, comme la possibilité d’empiler les joueurs pour atteindre des zones en hauteur.

Les graphismes et le son

Toujours pas de point négatif ici ! Les niveaux sont magnifiques, les décors somptueux. Les expressions des personnages et leurs mouvements sont très bien réalisés et là encore, on peut se surprendre à se marrer comme une môme devant sa télé.

La bande-son est elle aussi superbe, avec ses musiques enivrantes qui restent en tête et qui sont totalement adaptées aux lieux. Moi je danse à chaque fin de niveau, vous allez voir qu’il est difficile de se retenir.

Et la critique, elle est où ?

J’imagine qu’ils auraient pu trouver mieux qu’une querelle de voisinage pour le départ, mais on s’en fiche un peu, non ?

En accord avec la plupart des gens, je considère Rayman Origins comme un chef-d’œuvre.  Un jeu de plateformes parfaitement réalisé qui te file le sourire et de l’énergie pour toute la journée (presque autant qu’une tartine de Nutella).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Fab
    Fab, Le 9 novembre 2012 à 11h08

    OMG je l'ai acheté cette semaine ET JE LE KIFFOUZE tellement !!!

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)