Rasenth contre la misogynie : une mini-série criante de vérité

Récemment encore, des évènements internationaux ont prouvé que la misogynie est loin de s'éteindre. C'est ce contre quoi s'insurge l'artiste Rasenth dans une petite collection de strips en noir et blanc.

Rasenth contre la misogynie : une mini-série criante de vérité

L’artiste Rasenth, spécialisé dans le dessin style comic, s’est lancé dans une série contre le sexisme ordinaire. À travers des situations quotidiennes et des aperçus de ce que pensent la majorité des gens, il fait une critique certaine du système de pensée en vigueur pour beaucoup de personnes.

Cette collection d’images a été créée après que l’étudiant américain Elliot Rodger tue 6 personnes en accusant les femmes d’être à la source de son comportement. Contre la culture actuelle de la misogynie, Rasenth a eu donc l’idée de réveiller les esprits sur les clichés standards des misogynes.

– Sors avec moi !  – Non (Parce qu’on pense qu’elle est superficielle)

– Sors avec moi ! – Non (Parce qu’on pense qu’elle est désespérée)

Quand nous pensons qu’il se passe cela: – Hey sexy lady – Oh non, je ne suis pas intéressée par toi du tout!

Quand en réalité c’est plus comme ça: – Non, je ne suis pas intéressée – Vraiment ? – Heu j’ai un petit ami. – Ah oui ? – Il est grand et musclé et… – Bien sûr… – S’il te plaît, ne me touche pas…

Parce qu’ils pensent que ces filles sont des décorations, pour le gars au milieu.

Parce qu’on accuse les filles d’être responsables si elles sont harcelées sexuellement. – Il m’a attrapée les seins. – Couvrez votre décolleté la prochaine fois !

Mais que ceci n’arrive jamais: – Il m’a frappé à l’aine. – Pourquoi ne portiez-vous pas une coque ?

Parce que nous pensons que les filles règlent leurs problèmes avec du maquillage, pour passivement attirer l’attention des mâles.

Mais nous pensons que les problèmes des mecs s’arrangent quand ils s’acceptent eux-mêmes et font l’amour.

Quand nous apprenons aux femmes de résister à leurs désirs sexuels jusqu’au mariage alors qu’on apprend aux hommes que leurs désirs font d’eux des hommes.

Parce que ça c’est trop révélateur, parce que ça c’est trop prude, parce que ça c’est trop butch, parce que ça c’est trop girly.

Parce qu’elle ne s’occupe pas assez d’elle, parce qu’elle fait trop attention à ce qu’elle mange,

Parce que même les femmes perpétuent les clichés du système sexiste.

Parce que les hommes, les femmes et toutes les personnes devraient être traitées avec respect!

Parce que nous pensons que montrer une faiblesse est un trait féminin,

Parce que pour nous être puceau c’est triste,

Parce que nous pensons qu’un homme qui a une mauvaise image de soi n’est pas assez masculin.

Parce que nous pensons que les garçons avec des intérêts « de filles » devraient avoir honte

Parce que nous pensons que les hommes qui s’habillent en femmes sont ridicules

Parce que nous trouvons que les hommes blessés par les femmes sont pathétiques…

Parce que même les filles insultent les mecs en les traitant de tantouze,

Parce que la plupart des insultes envers les hommes attaquent leur masculinité: pd, tantouze, petite chatte, …

Parce que c’est honteux pour un homme d’être « faible »: homo, pd, tu n’as pas de couilles, mauviette, trans …

Parce que c’est honteux d’être « comme une femme »

Parce que le même sexisme attaque les femmes et les hommes.

Parce que parler des problèmes d’un groupe ne veut pas dire que nous réduisons les problèmes d’un autre groupe.

— Vous pourrez retrouver beaucoup plus de travaux de Rasenth sur son tumblr !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Tapioca
    Tapioca, Le 15 octobre 2014 à 18h40

    Oh je ne connaissais pas, j'aime beaucoup ! C'est court, percutant, et j'aime beaucoup ce style de dessins... Le genre de mini-BD à faire en livret et à distribuer à la sortie des facs et lycées...

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)