Les rappeuses du moment — Part 4

Les rappeuses du moment avec Nicolas KMG, le retour ! De quoi faire le plein de découvertes musicales à base de flow et de gros son.

Les rappeuses du moment — Part 4

Vicky Green – Write Out

Allez, on commence par la maison-mère, New York, avec Vicky Green. Au-delà du fait qu’avec un nom pareil elle aurait pu être pote avec Ruby Rhod, le dernier extrait de son futur EP, Beauty School Dropout, envoie du bois bien comme il faut. À suivre de près.

This Is The Dope – 3013

This Is The Dope, groupe originaire de St-Louis composé de Black Spade, Teresajenee et Indiana Rome, nous a concocté un petit projet de 5 titres bien cool disponible uniquement en vinyle. Et dans les boutiques locales. Moche.

Iamnobodi – LoveLite (feat. Stacy Epps)

Stacy Epps, a.k.a. bonheur-pour-tes-oreilles-sensibles. Perso, je l’ai découverte sur l’album Clin D’œil des Jazz Liberatorz (album indispensable, vite, fais le nécessaire), et l’annonce d’un EP en commun avec le producteur Iamnobodi remplit mon petit cœur de joie.

K.Raydio & Psymun – Sirens

Lorgnons du côté de Minneapolis avec ce duo ma foi fort sympathique. La chanteuse K.Raydio semble parfaitement à l’aise sur le beat complètement désarticulé du génial Psymun. Pas de projet, juste un one-shot de bien belle facture.

Rapsody – Generation (feat. Mac Miller & Jared Evan)

Maintenant que j’ai écouté ce morceau, j’aimerais que l’on érige une statue à la gloire de 9th Wonder. Blague à part, Rapsody enfonce le clou et confirme tout le bien que l’on pensait d’elle — et aiguise encore plus ma curiosité et mon impatience en ce qui concerne son prochain album.

Tech N9ne – So Dope (feat. Wrekonize, Twisted Insane & Snow Tha Product)

Tech N9ne, c’est un gros taré avec un débit de mots surhumain. Demande à Google, il te racontera. En l’occurrence, c’est la prestation de Snow Tha Product qui nous intéresse, parce qu’elle a le mérite de sécher les deux autres invités du morceau. Morceau qu’elle conclut de la plus belle des façons, d’ailleurs.

K.Flay – Rawks

Voila comment ça va se passer : tu vas cliquer sur Play, jeter tes cheveux en l’air, relancer le morceau 5 ou 6 fois, et choper l’EP What If It Is direct. Voilà, bisou.

Eternia – Final Offering (feat. pHoenix Pagliacci)

Le Canada c’est cool, surtout quand Eternia nous donne un signe de vie de la trempe de ce Final Offering. Espérons que soit le signal d’un retour au premier plan !

MOBETTA – Back At The Ranch (feat. Jean Grae)

Maurice Mobetta, trompettiste reconnu et récompensé par un Grammy Award en 2012 dans la catégorie meilleur album de blues, a décidé pour son prochain album intitulé Maurice VS Mobetta de s’entourer de VRAIES références du rap comme Talib Kweli, Consequence, Prodigy, DJ Scratch et Jean Grae, la patronne, pour ce Back At The Ranch bien fun.

Young Black And Gifted – Soul For Sale

Retour au point de départ, New York, avec le producteur Kidd Called Quest, qui forme avec la rappeuse Golden le duo Young Black And Gifted. Ça ne fait pas exactement dans la finesse, ça tape fort et c’est efficace. Un bon défouloir de 2m47.

Et si tu n’es point rassasiée, que ton appétit musical est gargantuesque, viens donc sur mon blog http://vudici.tumblr.com. De la news tout les jours, sauf le week-end (faut pas deconner).
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nicolas KMG
    Nicolas KMG, Le 1 décembre 2014 à 12h38

    minachka
    Et le clip dégueulasse de Tech N9ne on en parle ou pas? :sick: Meme si son débit de mot est surhumain, c'est très choquant de voir ca ici!
    À l'époque j'avais hésité à mettre le clip dans l'article. Moi aussi je trouve le clip franchement vulgaire. Et puis à défaut de trouver une version audio convenable j'ai quand même mis le clip en me disant que si besoin il pouvait sauter à la relecture par la rédaction.
    Le but était vraiment de mettre en avant le talent de Snow Da Product.
    Néanmoins depuis, et conscient que c'est le genre de situation qui peut se reproduire compte tenu du genre musical traité, je ne me prends plus la tête. Dès que je trouve la vidéo "borderline", et si je ne trouve pas de version audio convenable, je n'en parle pas, histoire de ne froisser personne.
    Étant le premier à gueuler quand je vois les fourgons de clichés que le rap véhicule à lui tout seul, c'est très mal joué de ma part. J'ai tendu le bâton pour me faire battre, mais promis on ne m'y prendra plus
    :).

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)