Un rappeur américain vend des « masques anti-ebola » à son effigie – WTF Mode

Cam'ron, un rappeur américain, a voulu faire son bon samaritain en créant des « masques anti-ebola », mais avec sa tête imprimée dessus, pour le côté « swag »

Cam’ron, rappeur américain de son état, est plutôt du genre altruiste.

En effet, il y a quelques jours, l’artiste a décidé de lutter à son façon contre le virus ebola : il a imaginé et commercialisé un masque anti-ebola imprimé avec sa propre tête dessus.

Le rappeur a justifié cette production en postant une photo de lui le portant sur le réseau social Instagram, suivie de la légende :

« Ebola n’est pas quelque chose avec laquelle il faut blaguer. Donc si vous devez vous en protéger, restez à la mode en même temps ».

cam'ron-masque

Cam’ron est donc ce genre de bon samaritain qui non seulement veut nous protéger d’un virus qui ne se transmet pas par l’air, mais qui en plus nous propose d’être swaggy-swag en même temps. Parce que oui, le fait de porter quelque chose à son effigie nous rend à la mode.

Et tout ça ne vous coûtera que 19,99$ soit environ 15,60€ !

Qu’est-ce qu’on dit ? Merci Cam’ron !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Freehug
    Freehug, Le 21 octobre 2014 à 22h38

    Je ne sais pas quoi en penser. Soit il est un peu con, et ça part d'une bonne intention. Soit c'est complètement cynique et il compte sur ses fans pour gratter un peu de sous, ou sur le bad buzz. Ou un mélange des deux (manipulé par ses managers/ se dit que ce sera de la "charité" pour lui plus la prévention d'Ebola/ pense vraiment bien faire et en profiter un peu mais n'a pas pensé à consulter un médecin, etc).

    Sinon, Ebola peut se soigner, la preuve avec cette infirmière américaine qui a guéri (elle avait participé au soin d'un patient contaminé). Je ne minimise pas la maladie, simplement selon moi l'épidémie est surtout présente dans les pays pauvres où la majorité de la population n'a pas les moyens de se soigner ni les infrastructures pour être prise en charge gratuitement. Tout ça pour dire que c'est pas la peine de psychoter en Occident. Je ne fais pas référence à l'article mais plutôt aux gens qui postent des messages du genre "on va tous mourir" sur les réseaux sociaux.

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)