Quelles questions poser à la fin d’un entretien d’embauche ?

Que répondre à  « vous avez des questions ? » à la fin d'un entretien d'embauche ? Voici des pistes pour t'aider à faire bonne impression !

Quelles questions poser à la fin d’un entretien d’embauche ?

Une fois n’est pas coutume, la question Reddit de cette semaine vient vous apporter des réponses plutôt que de faire travailler vos méninges. Entre les entretiens pour des jobs d’été et ceux pour des emplois tout court en cette fin d’année scolaire, le sujet travaille beaucoup d’entre vous en ce moment : qu’est ce que je peux bien répondre quand on me demande « est-ce que vous avez des questions ? ».

C’est la fin de l’entretien et même si tu as roxxé du poney, tu sais que c’est ta dernière occasion de briller. Seulement voilà, tu as tout donné, et même si tu te creuses la tête pour poser une question pertinente qui montre à quel point tu es motivée, tu couines un maladroit et un peu pathétique « nononon ça va merci ». Sauf que partir là-dessus, c’est comme gagner au Loto sans le numéro complémentaire : ça picote.

Pour éviter les levers de pancarte avec des notes pourries dessus parce que tu as foiré ton dernier triple lutz piqué (et ce malgré une performance générale plus que satisfaisante), jette un oeil à notre sélection de réponses proposées par des Redditors qui, justement, font passer des entretiens.

Quelles questions poser pour les convaincre que tu es motivée et faite pour le poste ?

J’ai fait passer des entretiens la semaine dernière. Le meilleur candidat, à qui j’ai demandé à la fin s’il avait des questions, a fait un bref bilan du poste et de ce qu’il pensait qu’il y ferait. Il nous a demandé si c’était correct, et si l’on pouvait compléter si nécessaire. J’ai beaucoup aimé ça. Ça a montré qu’il s’était bien renseigné sur le poste et c’était une chouette démonstration d’intérêt.

– J’aime beaucoup quand on pose soit :

  1. Des questions qui montrent que la personne a fait des recherches sur l’entreprise. Ça me montre qu’ils se sont bien préparés.
  2. Des questions sur la culture de l’entreprise. Ça me montre qu’ils veulent s’intégrer et qu’ils pourraient ne pas envisager le boulot comme « juste un boulot ». On passe tellement de temps au travail, j’aime quand les gens veulent s’assurer qu’ils seront heureux ici.
  3. Des questions sur les projets à venir. Ça montre qu’ils ont hâte de commencer.

– Ma question habituelle est « quel est l’état d’esprit de l’entreprise ». En plus de montrer qu’on est intéressé, ça pousse souvent l’interviewer à nous dire des choses sur les horaires de travail, les pauses déjeuner, s’ils sont flexibles concernant le fait de prendre des congés en prévenant tardivement, etc.


– L’une de mes préférées est « Pourquoi le poste est-il libre ? » Leur réponse peut en dire long sur le poste et/ou l’entreprise. Si le prédécesseur a été renvoyé, ils ne vous le diront pas directement, évidemment, mais généralement ce sera parce que la personne qui occupait le poste a eu une promotion, a pris un travail qui l’intéressait davantage, ou quelque chose qui sonne tout autant « séparation à l’amiable », et ça peut au moins démarrer la conversation sur les possibilités d’évolution en interne, les changements de poste et les trucs du genre. Selon le moment où on le demande, ça peut aussi donner une alternative moins gênante à l’inévitable « Où vous voyez-vous dans cinq ans », puisque vous aurez une image plus claire de ce qui serait réaliste de répondre si jamais vous avez le poste.

– J’ai posé cette question. Ils m’ont dit que le gars était mort :(

– Et c’est pour ça qu’on n’a plus le droit de porter de cravate dans la salle des photocopieuses.

– Tout d’abord et avant toute chose, vous devriez poser des questions pendant cette partie. Si vous ne le faites pas, ça donne l’impression que vous cherchez un boulot plutôt que de chercher le bon boulot. Et du coup, ça donne l’impression que vous êtes désespéré et que vous n’en avez pas grand chose à faire de l’entreprise en question.
Posez des questions sur les personnes avec qui vous travaillerez au quotidien. Posez des questions sur les attentes quotidiennes de ce poste. Posez des questions sur les possibilités d’évolution dans l’entreprise. Posez-vous et demandez-vous vraiment, si on vous offrait le poste TOUT DE SUITE, qu’est-ce que vous auriez besoin de savoir avant d’accepter la place.
Sauf qu’il vaut mieux ne pas demander combien ça paie, mais c’est l’une des rares exceptions.

– Qu’est-ce qu’il se passe quand ces points ont déjà été abordés pendant l’entretien ? Je demande parce que ça m’est déjà arrivé après un entretien très fouillé avec un mec qui avait abordé le salaire, les attentes pour ce poste, avec qui j’allais travailler, les personnalités des autres membres de la cour et des juges, la description d’une journée lambda, de la pire journée possible, de la meilleure journée possible, si des déplacements devaient arriver, et où je travaillerais si j’étais choisi. Je n’ai pas su quoi répondre.

– Dans ce cas là tu peux dire « Vous avez été très exhaustif. (Fais la liste des points-clés) étaient mes préoccupations majeures et vous les avez déjà détaillées. Merci. » Ou un truc du genre.

Poser des questions ou ne pas poser de questions ? Telle est la question. Tout le monde n’est pas d’accord, mais finalement la même remarque revient souvent : ce qui compte, ce sont tes préoccupations réelles.

J’ai fait passer beaucoup d’entretiens et, personnellement, je pense qu’un candidat devrait poser les questions qu’il a envie de poser. Pour moi, la partie évaluation d’un entretien est terminée quand j’ai fini de poser des questions, donc à ce moment-là c’est une discussion ouverte et c’est à eux de décider s’ils veulent continuer à discuter de quelque chose, poser des questions pour clarifier des points, ou n’importe quoi d’autre qu’ils aimeraient sincèrement savoir.

Je ne vais pas les rayer de ma liste parce qu’ils ne m’ont rien demandé. J’aime quand ils le font, mais je ne les pénalise pas s’ils ne le font pas. Les gens ne sont pas tous les mêmes. Certains posent des questions, d’autres pas. J’ai embauché des gens dans les deux cas.

Conclusion : de la sincérité, de la motivation et du pragmatisme. N’hésite pas à préparer tes questions à l’avance, et si un point n’a pas été abordé et que ça te semble important, n’hésite pas à demander : tu es là pour convaincre l’autre, mais pour partir sur de bonnes bases, vous devez être convaincus tous les deux !

Si après une réflexion sincère de ta part, tout a été couvert, dis-le plutôt que de chercher à poser à tout prix une question qui ne te semble pas pertinente. Un entretien pour un job, c’est (presque) comme un rencard : l’essentiel c’est de bien poser les choses pour être sûrs que vous êtes sur la même longueur d’ondes et que personne n’aura de mauvaise surprise, de leur côté comme du tien.

Et dans le cas où finalement, ils pensent que tu n’es pas la bonne candidate pour le poste, ce n’est pas toujours un échec : ça peut signifier que ce poste n’était pas le bon pour toi et que tu n’aurais pas été à ton aise dans cette entreprise ! Alors c’est parti pour la recherche du job avec un siège qui paraît moulé pour ton fessier.

Et toi, quelles questions poses-tu à la fin de tes entretiens ? Est-ce que tu as une question-type-qui-pète-tout ou bien tu préfères y aller au feeling ? Donne tes conseils aux madZ dans les commentaires !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Marinoudamour
    Marinoudamour, Le 8 septembre 2014 à 14h47

    zumba38;4754122
    J'étais chargée de recrutement et maintenant que j'ai davantage un rôle de conseil ( conseillère à l'emploi ), je ne recommanderais pas à quelqu'un de demander " Que pensez-vous de ma candidature ? "

    Cela risque d'être interprété comme un manque de confiance en soi ou une fausse remise en question intéressée ...
    Cela dépend vraiment des recruteurs alors, puisque cette question est très souvent conseillée dans des articles de préparation d'entretien.
    Pour moi c'est pour simplement savoir ce que le recruteur pense de ma candidature à chaud, parce que si c'est non, par la suite c'est tellement compliqué d'arriver à savoir pourquoi, et lorsqu'on a le motif, ça parait un peu "bidon".
    Je prends maintenant l'entretien comme une discussion, pas comme un rapport de force (même s'il existe, puisque je suis demandeuse, et eux les offreurs), où je suis moi même avec mes qualités et défaut. Et justement à propos de l'entretien dont je parlais, je viens de finir ma mission, et ils sont ravis, j'ai demandé une lettre de recommandation, que j'ai eu.
    Du coup je suis contente de mon entretien et de la suite qui montre que j'ai été moi même tout du long :)
    Je pense que c'est vraiment une interprétation de la question, tout doit déprendre dont la personne la demande.
    Qu'en penses-tu?

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)