Les protections hygiéniques gratuites pour les étudiantes en Écosse

Après avoir distribué gratuitement des protections hygiéniques aux femmes aux faibles revenus, l'Écosse s'attaque à celles des étudiantes. Une bonne nouvelle, dont il serait bon de s'inspirer.

Les protections hygiéniques gratuites pour les étudiantes en Écosse

L’Écosse s’était déjà illustrée en distribuant des tampons et des serviettes hygiéniques aux femmes ayant de faibles moyens, pour lutter contre la précarité.

Ce sont à présent les étudiantes qui vont bénéficier de l’avant-gardisme du pays sur ce sujet.

Des protections hygiéniques gratuites pour les étudiantes ?

The Guardian explique dans l’un de ses articles que le gouvernement écossais s’attaque à présent au coût des protections hygiéniques, qui peut peser lourd dans un budget étudiant. 

Afin de lutter contre la « period poverty » ou « pauvreté liée aux règles », l’Écosse indique vouloir investir massivement, contrecarrant ainsi le coût des protections hygiéniques.

Aileen Campbell, membre du gouvernement, a indiqué :

« Dans un pays aussi riche que l’Écosse, il est inacceptable que quiconque ait à lutter pour acheter des produits d’hygiène basiques. »

Pour l’instant, il est difficile de comprendre si les protections hygiéniques seront distribuées gratuitement ou remboursées sur une base périodique.

À quand la gratuité des protections hygiéniques ?

Le prix des protections hygiéniques et le budget qu’elles impliquent sont revenues plusieurs fois dernièrement dans le débat public, et pas uniquement pour les personnes sans-abri qui ont leurs règles.

Le débat sur la taxe tampon avait fait rage en France ; dernièrement, la LMDE a annoncé la mise en place d’un remboursement des protections hygiéniques pour les personnes qui y cotisent.

De son côté, la cup a été louée entre autres pour son aspect économique, puisqu’elle est réutilisable sur une période relativement longue.

Alors, à quand la mise en place de distributeurs de protections hygiéniques dans les toilettes publiques, par exemple ?

À lire aussi : Le flux instinctif libre, cette façon de vivre ses règles sans aucune protection

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • 123pourquoi
    123pourquoi, Le 28 août 2018 à 20h32

    @Mischievous Déjà je préviens je ne suis pas méga objective car mon copain ne supporte pas la barbe (démangeaison, ça le réveil la nuit et tout...) :yawn: Mais d'un côté je comprend qu'au delà de l'aspect "confort", la barbe peut être un facteur d'exclusion sociale, un no-go pour beaucoup d'emplois... Question de présentations, parfois, mais aussi d'hygiène : pour avoir beaucoup travaillé dans des salles blanches (industrie médicale), la barbe interdisait l'accès aux zones de travail, que ce soit pour les cadres ou les ouvriers. Dans les métiers de la vente aussi ça peut être très mal perçu. Donc une barbe non rasée non entretenue ça peut être une cause de licenciement. :erf: Je pense que dans l'agroalimentaire ça peut être le cas aussi. Et une femme qui ne peut pas gérer ses poils peut le contourner en évitant d'exposer parties en question (choix des vêtements), ce qui n'est pas possible avec le visage.
    Je comprend le parallèle avec le savon mais c'est pas le même budget :dunno: Vu le prix des lames de rasoir je ne serais pas surprise que plus de personnes aient du mal à s'équiper qu'en protection hygiénique (je dois dépenser 4€/mois en protection, un paquet quoi)

    En fait je crois que ce qui me dérange c'est qu'on se focalise sur les protections alors que pour moi c'est un poste de dépense complètement marginal et que si on veut aider les gens dans la difficulté y'a beaucoup plus pertinent :hesite: Mais que comme ça fait très "féminin" ça fait cause importante et a la mode, genre "lutte de genre", avec un petit côté provoc' (bouuuuuh menstruation). Alors que, je sais pas, les soutiens gorge sont surement un poste de dépense bien plus élevés, qui peuvent avoir un indication médicale (a quand les soutif adaptés remboursés par la sécu pour les grosses poitrines ?) et sont aussi éventuellement un facteur d'exclusion sociale quand ils ne sont pas là. Et plein d'autre exemple. Et a côté on a eu une grosse campagne l'année dernière pour gratter quoi... 7€/an de dépense à 50% des femmes ? au niveau de la TVA des protections. Ca fait vraiment beaucoup d'énergie dépensées pour pas grand chose :silenced: C'st surement un peu jugeant mais j'ai vraiment l'impression que ça fait écran de fumé pour éviter d'avoir a se pencher sur des problématiques plus difficile mais qui auraient un impact plus grand sur la vie et le confort des gens.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!