Des profs lisent des tweets méchants de leurs élèves

Des professeurs d'un lycée californien ont lu des tweets « méchants » qui les concernent, façon Jimmy Kimmel.

Tu n’es probablement pas passée à côté des célébrités qui lisent des tweets méchants qui leur sont adressés : c’est devenu une véritable institution chez Jimmy Kimmel, avec déjà sept éditions.

Le concept a été repris et adapté par le lycée de Los Alamitos, en Californie. Pour rappeler qu’il faut être vigilant avec ce qu’on poste sur Internet, des professeurs de l’établissement ont lu des tweets qui parlaient d’eux avec plus ou moins de sympathie face caméra, avec Everybody Hurts de REM en bande-son (tout comme dans la version télévisuelle), le tout produit par Connor Brown et Josh Vulcano.

L’ambiance est bon enfant et les professionnels de l’éducation ne semblent pas particulièrement blessés par ce qu’ils lisent. Toutefois, c’est vrai qu’une petite piqûre de rappel est parfois toute indiquée pour rappeler aux adolescents qui utilisent les réseaux sociaux que ce qu’ils y disent ne relèvent plus de la sphère privée.

Que oui, les gens concernés peuvent lire ce qui se dit à leur propos. Que même si on a souvent l’impression d’être intouchable sur Internet, certaines des choses qui sont dites en ligne peuvent nous porter préjudice, avec parfois de toutes petites conséquences, parfois de plus grosses, comme un renvoi du lycée voire, dans le pire des cas, un procès.

En France, au printemps 2013, trois élèves de terminale avaient été exclues définitivement de leur lycée après avoir insulté une de leurs professeurs (sans la nommer) suite à une rumeur de contrôle surprise… et ce n’est qu’un exemple parmi un gros paquet d’autres dans le monde entier.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AriaMoriarty
    AriaMoriarty, Le 8 juillet 2015 à 14h00

    Les profs aussi sont des êtres humains et ont des sentiments. Les mots font mal, à eux aussi.

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)