Printemps de Bourges 2015 — Les artistes à voir

Cette année, le Printemps de Bourges a lieu du 24 au 29 avril. Voici un petit tour d'horizon des artistes présents, avec plein de belles choses à écouter.

Printemps de Bourges 2015 — Les artistes à voir

Le printemps, c’est le 21 mars, tous les ans. Mais le Printemps de Bourges, c’est encore mieux et c’est un peu plus tard : cette année, le festival se déroule du vendredi 24 au mercredi 29 avril 2015, dans la commune la plus dansante du département du Cher.

Pour la première fois, le Printemps de Bourges débute un vendredi et va se terminer un mercredi. Ce qui signifie donc qu’il inclut un week-end, et qu’il sera probablement plus simple de libérer un peu de temps pour t’y rendre, si tu n’as pas de vacances prévues à ce moment-là. Allez, viens avec moi, je te montre un peu ce qui mérite de retenir ton attention dans la programmation !

Le 24 avril

Pour le premier jour, je te propose de commencer sur une note de soul, en allant voir la belge Selah Sue. Sa musique est plus complexe qu’il n’y paraît car mixée à de la pop, à du reggae et à du hip-hop. Alors, je dis oui madame : avec des basses de concert, ça risque de faire rêver pas mal tes conduits auditifs.

Les deux fofolles de Brigitte sont partout cette année : chez Gérard Darel, dans le Comité des Reprises et même au Printemps ! Le duo formé par Sylvie Hoarau et Aurélie Saada, les Parisiennes qui se ressemblent maintenant comme deux gouttes d’eau, a en effet un nouvel album à défendre, À bouche que veux-tu.

Même si c’est un peu cliché, je vote pour qu’elles fassent également zoom zoom zem le public du festival dans une benz benz benz.

Le 25 avril

L’ambiance continue de monter au deuxième jour du Printemps, avec un plateau électro assez fourni pour baver un peu. Si c’est ta came et que tu veux passer les bras en l’air toute la soirée, c’est le moment de montrer toute l’étendue ta culture hipster. Fritz Kalkbrenner, le DJ berlinois et petit frère de l’autre (Paul Kalkbrenner), sera de la fête. Idem pour Fakear, un jeune Français qui a fait des premières parties et qui est désormais tout en haut de l’affiche.

Si tu préfères rester dans la chanson à texte, c’est peut-être le moment de découvrir la musique sautillante d’Aldebert. Ou celle du célèbre chanteur néerlandais Dick Annegarn, qui certes, est plutôt de la génération de tes parents, mais qui si bien chanté pourquoi Bruxelles est plus géniale que Paris…

Et bien sûr, je t’ai gardé le meilleur et le plus croustillant pour le goûter nocturne : Ben Mazué, sa voix soul, son charisme, son fantastique album 33 ans (n’y vois aucun emballement, vraiment) sera là pour le début de soirée. Rater ça, ce serait comme rater l’avion qui t’emmène en vacances — autrement dit, tu risques de le regretter longtemps.

Le 26 avril

Allez, c’est dimanche, on se remet sur ses pieds et on danse ! Pour se déhancher à l’aise, ce sera avec la prestation du groupe de hip-hop Chinese Man, originaire de Marseille (la même ville qu’IAM, oui), qui a fêté ses dix ans en 2014.

Toujours dans la tendance hip-hop, ne manque pas Nneka, la chanteuse germano-nigériane, avec sa touche reggae et sa belle voix qui groove, qui a joué avec Damian Marley et devrait te faire frissonner de tous les tympans en toute simplicité.

Le 27 avril

Passons au quatrième jour, lui aussi prometteur. Si tu as chanté à plein poumons en 2012 « No more tears, my heart is dryI don’t laugh and I don’t cryI don’t think about you all the time », c’est l’occasion de découvrir l’incroyable voix rauque d’Asaf Avidan sans les effets de beat autour, au son de ses nouveaux titres extraits de l’album Gold Shadow. Prends tous tes potes par les épaules, ferme les yeux, et profite.

Pour continuer tranquillement, l’option Yael Naim est plus qu’envisageable. La dame est généralement très créative sur scène lorsqu’il s’agit de revisiter ses chansons pour leur donner un style un peu moins sage, alors ne t’arrête pas à tes souvenirs obsédants du titre New Soul perdus dans ce monde très étranger, et va l’écouter.

N’oublie pas Anna Chédid alias NACH, la petite soeur de -M- et la fille de Louis, et ses chansons françaises joliment orchestrées.

Si tu as envie de prolonger cette pause moelleuse comme du coton pour tes oreilles, et que tu aimes la chanson française… ou plus précisément la chanson québécoise, je te conseille d’aller voir Pierre Lapointe, son piano et ses jolis mots. Il se décrit lui-même comme « chanteur populaire qui aime les chansons tristes et la provocation douce », et c’est exactement ça.

Son album s’appelle Paris Tristesse, mais ça tombe bien, le festival se passe à Bourges !

Le 28 avril

Le lundi du Printemps fait la part belle aux rappeurs du moment, mais en l’absence de poètes reconnus parmi eux, je te recommanderai plutôt l’univers un peu décalé de Thomas Fersen, chanteur français gentiment perché sur le plan musical.

Si tu as déjà ta dose de paroles et que tu préfères swinguer un peu, intéresse-toi aussi à l’hommage à la célèbre chanteuse jazzy Nina Simone. D’abord parce que les titres joués seront forcément des classiques du genre, ensuite parce qu’on y verra entre autres Ben L’Oncle Soul, Camille et Lianne La Havas, ce qui promet un moment fort sympa.

À lire aussi : Lianne La Havas « Forget » – une tuerie

Le 29 avril

Le dernier jour du Printemps envoie des kilos de félicité sur la programmation, tranquillement, l’air de rien. Il te sera probablement difficile (et dommage) de passer à travers le phénomène Christine and The Queens qui a raflé toutes les récompenses en forme de « V » des Victoires de la musique. Si tu ne tiens pas debout et que le ciel et que le ciel coule sur tes mains, c’est là qu’il faut te rendre.

À lire aussi : Victoires de la Musique 2015 : le palmarès !

Tu peux ensuite enchaîner avec The Dø, qui ramène ses cordes vocales pointues, ses percussions et ses influences électro avec un nouvel album sorti à l’automne 2014, Shake Shook Shaken. J’ai déjà hâte de retrouver Dan et Olivia et leur folle énergie scénique.

Avec son nouvel album pop et moins rock baptisé La VagueIzia fait, de son côté, son grand retour sur la scène de Bourges, qu’elle a squatté une première fois en 2006 et donc elle est revenue casser les planches en 2012. J’ose espérer que celle qui est l’une des plus badass parmi les chanteuses françaises en profitera pour nous rejouer quelques titres énervés de ses précédents albums, Izia et So Much Trouble.

À lire aussi : « Hey », le nouveau titre d’Izia… en français !

Enfin, si tu aimes lorsque la musique te donne l’impression de vivre dans une métaphore aérienne, tu peux terminer tranquillement ces quelques jours de folie par Isaac Delusion, le groupe pop français qui monte, qui monte, pour décoller du sol sans utiliser d’avion ni de substance hallucinogène.

Pour voir le reste de la programmation, dans laquelle il y en a pour tous les goûts (comme chez Quick « Nous c’est le goût » mais en mieux), déplace ta souris par là.

Pour réserver tes places, la billetterie électronique est par ici.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Naphtaline
    Naphtaline, Le 18 février 2015 à 0h41

    Hana-Lys
    Bah justement, c'est ce qui est dit dans l'article... tu as oublié la fin de la citation "un jeune Français qui a fait des premières parties et qui est désormais tout en haut de l’affiche"
    My bad, j'ai dû zapper la fin de la phrase en effet. (Mais reste que perso la formulation me gêne un peu.)

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)