Pourquoi les mecs ne baissent jamais la lunette des chiottes ?

Pour entamer cette rubrique « La Voix du Mâle », je me suis dit qu’il fallait marquer le coup. Démarrer par un sujet qui cristallise les clichés du quotidien, les oppositions homme-femme, tout en y ajoutant la pincée de glamour qui va sans doute caractériser cette colonne. Oui, parce que les mecs savent aussi verser dans le […]

Pourquoi les mecs ne baissent jamais la lunette des chiottes ?

Pour entamer cette rubrique « La Voix du Mâle », je me suis dit qu’il fallait marquer le coup. Démarrer par un sujet qui cristallise les clichés du quotidien, les oppositions homme-femme, tout en y ajoutant la pincée de glamour qui va sans doute caractériser cette colonne.

Oui, parce que les mecs savent aussi verser dans le glamour. La preuve.

« Pourquoi les mecs ne baissent pas la lunette des chiottes ? ». Une question a priori basique, mais qui créé de nombreuses tensions au sein du couple, surtout à l’âge où l’on s’installe ensemble – et qu’il faut apprendre à composer avec les petits défauts de chacun.

Ai-je besoin de planter le décor ? Je ne pense pas, à moins que tu aies un réel retard sur l’autonomie des deux sexes. Pour résumer rapidement : les garçons font pipi debout, les filles font pipi assises, mais tous au même endroit : les toilettes.

Je n’ai pas le courage d’aller retrouver l’inventeur de la lunette, le truc qui permet aux filles de s’asseoir sur une surface sèche pour faire leur petit besoin. Et qui – pour que ça reste sec – oblige les messieurs à lever la dite lunette. Le mec qui a inventé ça est un génie. C’est même peut-être une dame, qu’en sais-je.

Seul hic : à moins qu’ils excellent dans la visée, les messieurs doivent lever la lunette pour éviter aux demoiselles de s’asseoir sur leur urine – je t’avais dit qu’on ferait dans le glamour. Or, apparemment, ce n’est pas un réflexe inné. Bah ui.

Voici donc 8 bonnes raisons – du point de vue masculin – de ne pas baisser la lunette des chiottes après y avoir fait un petit (ou un gros) pipi.

1 – Parce que certains s’en tamponnent le coquillard.
Et bah ui. Y paraîtrait – tu me diras si je me trompe dans les commentaires – qu’il y a encore moult mecs qui risqueraient surtout pas la rupture d’anévrisme à se baisser pour lever la fameuse lunette.
Alors plutôt que de gnangnanter contre ceux qui la baissent pas, vois les choses par le bon bout – haha – et salue cet encourageant signe d’évolution chez ton mec. Non mais. T’es d’une ingratitude.

2 – Parce qu’après avoir fait pipi, se baisser = danger.
Oui oui. Je t’explique. Tu te baisses, t’appuies sur ta vessie, et il y a de fortes chances pour que quelques gouttes viennent jaunir le caleçon tout propre. Et ça, c’est moche.

3 – Parce que maman a jamais appris à le faire.
La belle-mère, raison de tous les maux. Elle a bon dos, mais ça fait plaisir de lui en rajouter une couche. Un classique, mais toujours efficace.

4 – Parce que tout le monde n’a pas la chance de faire pipi assis.
Oui, oui, ça va, je sais : techniquement, on peut. Mais ça fait pas viril. Du tout. Ca fait même carrément gonzesse.
Est-ce que tu sais à quel point cette règle sociale débile est contraignante ? Non, non. Forcément, t’es une nana. Tu sais pas.
C’est vrai, quoi, parfois, on aimerait bien se poser le cul cinq minutes, le temps de faire sa petite affaire. Mais non, la société en a décidé autrement. Alors un peu de compassion, s’il te plaît, et fais l’effort de baisser la cuvette pour compenser cette injustice sociale.

5 – Parce qu’on pense à aut’chose.
Et ben oui. C’est pas de l’ordre du réflexe, il faut donc mobiliser quelques neurones pour réaliser le geste – l’exploit, devrais-je dire. Et tu sais quoi ? On n’est pas des machines, il arrive qu’on pense à autre chose quand on s’arrête au cabinet. Par exemple : « Dans quel somptueux resto je vais emmener ma douce demain soir, pour lui faire une surprise ? ».

Ou bien, « putain vivement que Call of Duty 4 sorte sur 360 que je puisse exploser ces enfoirés de ricains qui parlent comme des canards !!! ».

Ca dépend des fois, en fait.

6 – Parce qu’y’a des mecs qui ont jamais vécu avec des filles
Je pense en particulier à un certain Anthony C., premier fiston derrière deux grandes soeurs, qui ont longtemps eu 20 cms et 20 kilos de plus que lui. Va savoir pourquoi, mais ce cher Anthony a appris à baisser la lunette dès le plus jeune âge. La loi du bourre-pif, sans doute.

7 – Parce que si ça te gonfle tant que ça, t’as qu’à le faire. Et pis ss’est tout*
Et oué. Un refrain que bon nombre de mes contemporains ont oublié. « Démerde-toi si ça te gonfle ».

Une petite précision concernant cette raison : elle est valable pour des tas et des tas de trucs de la vie quotidienne. Le ménage, l’aspirateur, la vaisselle qui traîne depuis 15 jours dans l’évier… elle risque donc fort de devenir un incontournable de la rubrique.

* à dire avec le sseveu sur la langue de Philippe Lucas made in Les Guignols

« Pourquoi les mecs baissent jamais la lunette des chiottes », expliqué par Pascal, 28 ans

Parce que l’homme moderne est passionné et multiplie ses activités.
Alors qu’il est devant sa télé à regarder avec ferveur un France – Brésil, il sait qu’il doit absolument surveiller le poulet que sa compagne lui a fortement conseillé de prendre en charge sous peine de subir une rupture d’anévrisme de la sexualité…

Sapristi !!! But de son équipe favorite, de son club, de sa patrie !!! Il bondit partout, attrape son portable, appelle ses confères testiculés et s’en va aller contrôler le poulet, regarde le ralenti puis…

C’est le drame.

Une immense et injuste envie de pisser.

Il faut faire un choix. Le poulet ? Le pote ? Le ralenti ? Les WC ? Le ralenti ? Le poulet ????…

C’est là que l’homme pousse l’efficacité à son paroxysme ! Il traverse la cuisine en courant, tape le four de la main gauche pour se convaincre qu’il a checké la volaille, repasse par le salon, commence à repérer la porte qui le mènera au couloir de la glisse, demande à son pote un court instant…

Le téléphone portable est alors placé entre sa joue et son épaule, les deux mains libres, il peut désormais passer à la phase préliminaire, la sortie du membre ingrat.

Alors que toute la pression se concentre sur le point P (comme pipi) : malheur !!! Un flash d’alerte. « Remonte-moi cette lunette, mon gars ».
De la gauche, il presse sur le ballon d’eau chaude, de la droite il relève la lunette, le portable commence à lâcher prise, il faut vite se ressaisir. La première goutte est dans le mille : c’est ok, il peut tout envoyer !

La fin est proche, le moment est intense, la procédure de secousse est sur le point d’être appliquée, quand la voix de son pote, assourdie par la joue émet « BUUUUUUUUUUUUUUUUUT ».

Il faut faire très très très vite. Reboutonner sans tâcher, courir sans faire tomber le GSM, arriver à temps et… ET PUIS MERDE, LA LUNETTE ATTENDRA !!!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 52 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Mathy
    Mathy, Le 26 mars 2008 à 16h36

    Peut-être est-ce mon homme qui a un problème, mais je ne vois jamais la lunette relevée. A savoir s'il la baisse toujours, ou s'il ne la lève jamais, je sais pas, j'ai jamais été l'observer pisser :whistle:

Lire l'intégralité des 52 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)