Pourquoi ‘faut être gentille avec la caissière en 10 points

Les dames à la caisse ont une vie après leurs sièges qui grincent, une vie de personne normale qui s’alimente 3 fois par jour, comme toi. Donc pour te rafraîchir la ciboule à chaque fois que tu auras envie de faire la tronche au moment de payer, voilà dix raisons qui font que tu dois […]

Pourquoi ‘faut être gentille avec la caissière en 10 points

Les dames à la caisse ont une vie après leurs sièges qui grincent, une vie de personne normale qui s’alimente 3 fois par jour, comme toi. Donc pour te rafraîchir la ciboule à chaque fois que tu auras envie de faire la tronche au moment de payer, voilà dix raisons qui font que tu dois être sympa avec la caissière. Ever.

Il faut être sympa avec la caissière, parce que :

– Elle a peut-être un master en éco, mais aucun patron n’a été assez fou pour se fendre du salaire auquel elle pouvait prétendre. Du coup, ses parents lui ont dit « Marjo, t’es mignonne, mais faudrait t’occuper ».

– Elle a aussi envie que tu te casses au plus vite. Et ce 800e pack d’eau qui fait « tmîîp » (signe que ça passe pas), elle pourrait te l’envoyer through ta tête d’énervée.

– A coup sûr, elle regarde tes mains qui ne sont PAS sèches comme le désert d’Arizona, contrairement aux siennes, et elle est lasse, lasse, lasse, lasse de passer du Paul Prédault et des Fruzï.

– Ce bouton qu’elle a sur la joue, tu es la 345ème aujourd’hui qui le regarde l’air de rien. Ca n’arrange rien, elle va être encore plus gênée et va briller, la pauvre.

– Ton sourire faux-jeton quand elle voit que tu regardes son bouton, il ne prend pas. (Non, il ne prend pas).

– Dire d’un coup : « j’ai 3 packs d’eau, 5 bouteilles de Maranza groseille, 8 flacons de pampryl fruits des bois et 1 caisse de Gewurtz », même Rain Man l’aurait pas retenu. Sois gentille Jacqueline.

– Si c’est une ancienne copine à toi, qui a commencé à travailler là il y a 5 ans en affirmant « c’est temporaire », c’est pas fair-play de lui dire « ben moi je finis mon école de commerce ». Intéresse-toi à ses aspirations. Toi, on s’en fout pour une fois.

– Sa pause ne dure pas 7, ni 8, mais 7,24 minutes. Et sa chef est sûrement pas sympa. Sûrement même que c’est une grosse conne, sa chef.

– Souvent, y’a même pas de beaux gosses sympas, humbles et célibataires qui bossent en grande surface. Y’a que des relous hyper stressés qui ont trop de gel. Donc si tu pouvais être un peu compatissante.

– C’est déjà assez difficile de porter une polaire rouge, un t-shirt tout blanc avec juste un gros U ou bien une veste vert forêt à épaulettes pour supporter que tu fasses ta radasse.

Et puis, plus simplement, tu as peut-être déjà été à sa place, donc rappelle-t-en et souris à la dame !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Audrina
    Audrina, Le 12 novembre 2008 à 17h15

    c'est sur que le métier de caissière est difficile, c'est pourquoi je suis toujours polie et aimable avec elle :fleur:

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)