Pourquoi a-t-on des congés payés (et comment bien les poser) ?

Les congés payés, ce n'est pas toujours évident à comprendre. Mais en fait, c'est très chouette quand tu sais à quoi t'attendre...

Pourquoi a-t-on des congés payés (et comment bien les poser) ?

Mine de rien, les congés payés c’est pas simple. Il y a quelques règles à connaître pour dénouer le bouzin et savoir comment prendre des vacances.

On va donc tâcher de démêler ça ensemble, de préférence plus rapidement que Raiponce quand elle se coiffe. Prêt•e ? C’est parti !

Les congés payés sont un droit et correspondent à 5 semaines par an.

Les congés payés en France sont légalement d’une durée de 30 jours par an, soit 5 semaines de congés. Si tu as un contrat de moins d’un an, tu as le droit à un ratio équivalent de congés. Car dans tous les cas, les congés payés sont un droit.

Pourquoi 30 jours, alors que 5 semaines de 5 jours, ça fait 25 ? Parce que le samedi compte comme un jour ouvré. 5 semaines de 6 jours, ça fait 30 jours… nous y voilà !

Ceci dit, certaines entreprises comptent plus simplement, en ôtant le samedi. Le nombre de jours de congés est alors de 25.

Ce fourbe de samedi est à garder en tête quand tu veux demander tes congés. Car lorsque que tu prends ton vendredi, ton dernier jour de travail hebdomadaire, sache que tu prends aussi automatiquement le samedi dans le lot.

Comment poser des jours de congés payés ?

Il faut commencer par les avoir. Tu gagnes 2,5 jours de congés par mois (sur ta fiche de paie, ils sont inscrits sous l’appellation « congés acquis »). Traditionnellement, tu dois avoir acquis les congés que tu poses (il s’agit des congés « pris »).

big-fiche-paie-explications

Après, il est aussi possible de les prendre par anticipation. Tu connais les dates de ton contrat, tu peux donc prévoir le nombre de congés que tu auras, et demander à ton employeur l’autorisation de les prendre par anticipation.

Il y a une petite nuance entre les Contrats à Durée Indéterminée et les autres contrats cela dit. Les CDI ont une particularité concernant les congés : la première année, tu les cumules. Ce qui signifie que tu ne peux pas en poser.

Bon, après, c’est en théorie. En pratique tu peux aussi négocier pour poser quelques jours par-ci par-là, sache cependant qu’ils seront décomptés de tes congés de l’année suivante.

Autrement, tu peux poser tes congés pendant la période légale définie. Si celle-ci peut varier, elle doit au moins s’étendre du 1er mai au 31 octobre. Elle peut bien entendu être plus longue.

Pour les poser, il vaut mieux faire une demande à l’écrit (par mail par exemple) auprès des ressources humaines et/ou de ton responsable direct. En clair, ton employeur doit valider ta demande

Pour poser tes congés tu dois en faire la demande écrite à ton employeur et celui-ci doit valider tes dates.

Et tu ne peux pas poser plus de 24 jours de congés en un seul bloc, à moins d’avoir l’autorisation de ton employeur.

Ce qui signifie qu’il y a aussi une petite possibilité pour qu’il refuse les dates que tu proposes, ce qui ne veut pas dire que tu ne pourras pas les poser à un autre moment.

Tes congés payés sont… payés

Enfin, ça peut paraître évident, mais comme leur nom l’indique, tes congés sont payés. Ce qui veut dire que tu toucheras ton salaire habituel, ou que tu auras une indemnité de congés. Pour savoir comment la calculer, voici un article du service public qui l’explique.

Il existe également d’autres types de congés, rémunérés ou non. Par exemple, tu peux aussi faire une demande de congé sans solde (non payé donc) si tu dois t’absenter et que tu n’as plus de congés à poser.

Le temps que tu n’as pas travaillé sera donc décompté de ton temps de travail et le montant correspondant sera déduit de ton salaire. Mais ne t’inquiète pas, en aucun cas ces autres types de congés influencent le nombre de tes congés payés. Voilà pourquoi.

D’autres questions — comme pourquoi les sécrétions vaginales décolorent mes culottes ? D’autres réponses avec la rubrique Pourquoi la vie d’adulte.

Pourquoi ?

Dans la vie d’adulte, il y a des trucs où tu te dis fuck la logique ou qui sont juste vraiment pas clairs… Avec ce nouveau format d’article, le but c’est d’y répondre. Une question, un article.

Si tu as un pourquoi qui te trotte dans la tête, n’hésite pas à poser ta question en commentaire ou dans le topic Vie d’Adulte dédié.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Poppyflow
    Poppyflow, Le 2 décembre 2016 à 15h18

    En fait, il y a pas mal d'approximations dans tout ce qui est dit.
    1. Ton nombre de jours de congés dépend de ta convention collective et/ou accord d'entreprise. Le droit du travail impose un minimum de 5 semaines, mais tu peux avoir plus dans certains secteurs (coucou le milieu bancaire).
    2. Quand tu connais ton nombre de jours de congés annuels, pour déduire ton nombre de semaines, tu divises par 5 si tes jours sont dits "ouvrés", et par 6 si tes jours sont dits "ouvrables". En jours ouvrables, on compte donc bien le samedi comme un jour de congés (c'est con mais c'est comme ça).
    3. Pour savoir combien tu gagnes de jours de congés par moi : nb total de jour de congé sur 1 an / 12.
    4. Selon les entreprises, tu peux acquérir tes congés en année décalée (ce qui est décrit dans l'article) -> tu gagnes X jours / mois pour pouvoir les poser l'année suivante (même si effectivement @ciel d'orage , la loi travail apporte de la souplesse à ce niveau). Mais tu peux aussi les acquérir et les utiliser dans l'année (c'est moins fréquent).
    5. Tu as de la chance @Nui car normalement, si tu es à temps partiel, tes jours de congés sont proratisés (tu es à mi-temps, tu as la moitié de ce que tu aurais à 100%). Il y a 2 manières de faire : soit on réduit ton total de congés à acquérir dans l'année (ex : tu avais 30 jours, tu n'en as plus que 15 / an, soit 1,25 jour / mois), soit on régularise au moment où tu les poses (ex : tu es à mi-temps, tu as le droit à 30 jours de CP comme les autres, mais quand tu poses un jour, on t'en décompte 2)
    6. Les RTT ne sont en principe pas payées @Victoria Okrakova @bloodybonnie . Ton nombre de RTT est calculé par la différence entre ton temps de travail contractuel (combien d'heures par semaine on te dit que tu dois travailler sur ton contrat) et les 35h. En vrai le calcul est un peu compliqué pour savoir combien tu as de RTT à l'année, mais ça peut être indiqué sur ton contrat de travail ou sinon, c'est forcément une information qui doit être mise à disposition (intranet, livret d'accueil, ...).
    7. Quand tu as le droit à des congés payés et des RTT, il est préférable au moment de poser ses congés de poser d'abord des RTT avant des congés payés. Pourquoi ? Parce que les jours de congés/RTT ont une date de péremption (1 an). Et, pour la faire courte, l'entreprise a plus de souplesse pour te laisser prendre tes congés payés 1 mois ou plus après leur date de péremption que pour les RTT.

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)