Pourquoi l’ananas pique la bouche, ce démon mangeur de viande ?

Si ta bouche se transforme en porte des Enfers à la troisième bouchée d'ananas, sache que tu n'es pas seul·e. Il y a une explication logique - et un peu dégueu - à cela.

Pourquoi l’ananas pique la bouche, ce démon mangeur de viande ?

Je fais souvent ce cauchemar. C’est toujours le même scénario.

Je suis là, tranquille, à me gratter les fesses au soleil, anticipant le bonheur d’une tranche fraiche et juteuse d’ananas. 

Voilà la première bouchée qui me transporte dans un univers gustatif sucré et tropical. Du bonheur goût Piña Colada.

Mais au fil de la dégustation, le contact du fruit avec mes muqueuses buccales devient de plus en plus agressif. Ça brûle la glotte, ça picote la gencive. J’ai la babine à vif et l’impression que chaque fibre du fruit tente de me dépecer la langue. 

Malheureusement, ce n’est pas un cauchemar. L’ananas est un bel et bien un FDP, programmé pour faire souffrir. Explications.

Pourquoi manger de l’ananas pique la bouche

Comment un fruit aussi délicieux entraine-t-il inévitablement les bouches du monde entier dans ce tourment acide ?

Beaucoup de personnes pensent que leur réaction à l’ananas relève de l’allergie mais cette affection est en réalité plutôt rare, comme l’explique cet article. L’allergie à l’ananas se traduit par le souffle court, de l’urticaire, des vertiges, des crampes d’estomac et un gonflement de la bouche, de la langue et de la gorge.

J’en suis pas là. Moi j’ai juste la GUEULE EN FEU.

Pourquoi ?  Parce que l’ananas contient de la broméline, aussi appelée bromélaïne. Ce complexe d’enzymes a la particularité de casser les protéines. Autrement dit, et sans aucune exagération, l’ananas est un bouffeur de viande.


Idée de vengeance salutaire

Lorsque tu manges de l’ananas, celui-ci digère purement et simplement l’intérieur de ta bouche. 

Alors que l’estomac peut décomposer la broméline, la bouche ne peut elle que subir ce douloureux grignotage de surface. 

Le même sort t’attend si tu abuses des figues, de la papaye, de la mangue et du kiwi (lui aussi, sacré fourbe) qui sont également riches en broméline.

Ce penchant carnivore serait pour les fruits un moyen de défense contre les insectes et les parasites, comme l’explique cette chimiste sur son blog.

La broméline est notamment utilisée comme additif dans l’industrie agro-alimentaire afin d’attendrir la viande, en brisant le réseau protéique des muscles.

Pour cette même raison, mon amie qui a découpé des ananas une semaine durant dans un supermarché a vu ses empreintes digitales DISPARAITRE. Effacées, bouffées par la bromé. Une astuce vitaminée pour tous les criminels.

Une solution pour éviter ce film d’horreur buccal consiste à consommer l’ananas cuit ou en conserve, car les enzymes sont détruits par la cuisson. 

Je vous donne rendez-vous prochainement pour déterminer pourquoi ces connasses de noix donnent des aphtes. Bisous qui saignent.

Et vous, vous supportez l’ananas ou vous en mangez quand même en attendant qu’il vous déboite le gosier ? 

À lire aussi : L’histoire dingue du mec qui a mangé des morceaux de sa propre jambe avec ses potes

JE DEPASSE MA PEUR DU SKATE (AVEC BÉRANGÈRE KRIEF)

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Artemistigri
    Artemistigri, Le 17 juillet 2018 à 14h12

    Effectivement, l'ananas picote un peu. Merci de l'explication.
    Quant aux autres fruits que tu cites, qued.

    De toutes façons, la mangue c'est pas bon, sauf façon tarte tatin :)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!