La poupée danseuse de l’horreur

Il y a des gens, un peu des génies, un peu des artistes, qui mettent au monde des monstres. C’est le cas de Jordon Wolfson, qui expose à New York un automate venu de l’enfer… et qui danse.

J’ai une confession à vous faire. Sans vivre dans la peur tous les jours et raser les murs quand je sors, j’ai une sainte horreur des poupées, des masques, et des robots. Alors quand on prend un peu tout ça à la fois pour en faire une seule et même créature venue des enfers, je commence par gémir avant de pleurer un peu que je veux ma maman.

Sachant cela, vous pourrez aisément comprendre, je pense, pourquoi je considère Jordan Wolfson comme un suppôt de Satan avec la chose qu’il a sorti de son esprit malade et que voici :

http://youtu.be/3ivaQf1jns0

Pourquoi je fais un papier dessus si je couine dès que ce… cette… cette ABOMINATION cligne des yeux ? Je ne saurais dire. Un brin de masochisme, une once de besoin de me plaindre, et beaucoup de conscience professionnelle, j’imagine (ou l’inverse). C’est qu’on ne sait pas quoi en faire, de cette vidéo — même sur io9 ils ont l’air un peu perdus devant les si glauques mouvements de la prétendue poupée automate.

Si elle est bien issue des cauchemars de psychotique de Jordan Wolfson, celui-ci a pu donner vie à sa création grâce aux studios Spectral Motion. D’ailleurs, si vous allez jeter un oeil sur leur site, vous allez vite comprendre d’où a pu provenir une telle dose de flippance et de réalisme. La pièce est exposée à la David Zwirner Gallery de New York, et attire un certain nombre de visiteurs qui, je le note, restent quand même un peu à l’écart.

Elle n’a pas de nom à notre connaissance, mais elle danse avec une fluidité dérangeante tout en vous faisant des clins d’oeil de derrière son horrible masque… Parce que, oui, elle vous regarde. Ses doigts et ses mains bougent avec une précision tellement naturelle qu’elle est en gerbante, alors que ses gros yeux la rendent encore plus vivante, si cela était nécessaire.

« Je viendrai ronger ton utérus pendant ton sommeil. »

Sur ce, je vous devoir vous laisser : j’ai atteint mes limites. Si vous vous trouvez dans le même cas de névrose que moi, je vous suggère le « je pleurniche à l’abri sous ma table ». Ce n’est pas très efficace, mais c’est mieux que de continuer à fixer à travers les larmes les mouvements hypnotiques de la Créature.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Anava
    Anava, Le 24 mars 2014 à 21h22

    C'est vraiment flippant! J'ai horreur des poupées un peu vieillottes (du style poupées en porcelaine) et des robots aussi, va savoir pourquoi. Peut-être un stress qu'un jour ils se réveillent et déglinguent les humain... moui bon :stare: Pour tout dire, je n'ai même pas su regarder la vidéo jusqu'au bout, beurk beurk...

    :fear:

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)