Les Pokémon réalisent que les humains sont inutiles dans Starter Squad

On a l'habitude de disposer de ses Pokémon comme bon nous semble, pour les entraîner et gagner un max de thunes tous les défis. Mais que se passe t-il quand ces adorables créatures réalisent qu'ils s'en sortent très bien sans nous ?

La chaine Youtube Shippiddge a sorti hier le troisième épisode de sa mini-série d’animation Starter Squad commencée il y a un an. Elle met en scène Salamèche et Bulbizarre qui n’ont pas été choisis par le joueur de Pokémon Rouge Feu (ou Vert Feuille). Ce qui est un peu triste.

Le premier épisode a fait un carton avec presque 1,5 million de vues mais il a fallu attendre bien longtemps pour voir la suite des aventures de nos pauvres starters délaissés. Le succès repose surtout sur la qualité de l’animation mais aussi sur le caractère des trois Pokémon, notamment sur Salamèche, qui s’avère être carrément badass comparé à un Bulbizarre doux comme un Wattouat.

Petite traduction :

« Bulbizarre : Mec, est ce que tu sais au moins où on va ?
Salamèche : La ferme, chou de Bruxelles, on explore, on s’en fiche de savoir où on va.
Bulbizarre : Je veux dire, je serai bien partant pour une Potion ou un truc.
Salamèche : Je serai partant pour que tu ne me parles plus.
Bulbizarre : Hé y a des gens là-bas, demandons-leur le chemin !
Salamèche : Bon, si tu veux.
Bulbizarre : Excusez-moi madame, mon ami et moi sommes perdus et…
Dresseuse 1 : Humaaaaaaaaain !! Humain humain humain humain
Dresseuse 2 : Humain humain humain humain
Dresseuse 1 : Humain humain humain humain humain
Bulbizarre : Ah ! J’imagine qu’ils parlent tous comme ça…
Salamèche : Beurk, c’est vraiment pénible, comment peut-on supporter d’écouter ça ?
Bulbizarre : Je ne sais pas. Hé regarde, c’est le gamin du labo !
Salamèche : Quoi ? Cette petite… Qu’est ce qu’il fabrique ?
Bulbizarre : C’est… Hum… Là je suis content qu’il ne m’ait pas choisi.
Salamèche : Et ben moi je suis toujours en rogne. Eh bien eh bien, si ce n’est pas M. Je-Déteste-Prendre-Des-Bonnes-Décisions ! T’es sacrément gonflé de venir montrer ta tête dans une zone où il s’avère que je suis aussi.
Oooh non, ça ne va pas être aussi facile ! Cette fois, tu vas devoir le mériter !

[Texte : Un Salamèche sauvage apparait !]

Salamèche : Amène-toi !

[Texte : En avant, Carapuce !]

Carapuce : Oh mon Dieu… Qu’est ce qui m’attend cette fo… ? Hahaha, regardez qui voilà !
Salamèche : T’es prêt à mourir Caraprépuce ?
Carapuce : Ah ! Je ne crois pas que tu comprennes encore le principe de désavantage de type !
Salamèche : Je ne crois pas que tu comprennes à quel point tu crains.
Carapuce : Oh, je vais bien m’amuser. OH SERIEUX, CA NE MARCHE JAMAIS, POURQUOI TU NE M’AS PAS APPRIS D’AUTRES ATTAQUES ? OH MON DIEU, FAIS MOI REVENIR ALLEZ, POURQUOI TU RESTES LA, T’ES LE PIRE DRESSEUR DU MONDE !!
Bulbizarre : Waah Salamèche, t’es devenu vraiment fort !
Salamèche : Euh, s’il te plait ne me parle pas.
Bulbizarre : Ouh c’est plutôt confortable là dedans ! Quoi ? Eh oh attends une minute, je ne pense pas que ce soit une bonne idée AHHHHH SEIGNEUR C’EST TELLEMENT DOULOUREUX POURQUOI EST CE QUE CA EXISTE ?
Salamèche : C’est vraiment tout ce que t’as ? T’as pas assez de badges pour m’entrainer !

Debout.

Carapuce : Hé ! Qu’est ce qui est arrivé au gamin ?
Salamèche : Je l’ai tué. Il ne nous servait à rien de toute façon.
Carapuce : HAAN ! Enfin, JE SUIS LIBRE ! JE SUIS LIBRE DE VIVRE LIBREMENT !!
Salamèche : Pas vraiment. De mon point de vue, je possède vos Pokéballs maintenant. Et ça fait de moi votre nouveau dresseur Pokémon.
Carapuce : HEIIIN ? Tu ne peux pas faire ça !
Salamèche : Je suis carrément en train de le faire. Et je vais être un meilleur dresseur qu’il n’aurait jamais pu être.
Carapuce : Ben il n’avait pas mis la barre bien haut…
Salamèche : La ferme. Vous ne voyez pas ? On a pas besoin de ces sales humains et de leur charabia, on a MOI ! Et je suis génial, si on s’entraine ensemble on pourra être les meilleurs, comme jamais personne avant.
Bulbizarre : Je suis partant.
Salamèche : T’inquiète, vous n’avez pas le choix, allez, pas de temps à perdre, on bouge !
Bulbizarre : Je le sens bien cette histoire !
Carapuce : Je ne sais pas comment sentir quoique ce soit désormais… »

Cette vidéo nous apprend plusieurs choses : tout d’abord que les Pokémon Feu c’est trop la classe, comme je n’ai pas arrêté de le répéter depuis 1999. Ensuite qu’ils ne comprennent rien non plus quand on cause et enfin qu’il faut VRAIMENT être sympa avec ses Pokémon. Sérieusement. Déconnez pas.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 6 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Noli15
    Noli15, Le 11 juillet 2014 à 0h12

    Je trouvais super drôle et trop chou jusqu'à que je regarde l'épisode 2!

    Spoiler

Lire l'intégralité des 6 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)