Point Walter Mitty : racontez-nous vos rêveries les plus dingues !

À l'occasion de la sortie de La Vie Rêvée de Walter Mitty, on te propose de partager avec nous tes rêveries les plus dingues.

Point Walter Mitty : racontez-nous vos rêveries les plus dingues !

Dans quelques jours (le 1er janvier) sort La Vie Rêvée de Walter Mitty, un film que la rédaction a drôlement aimé — on a même interviewé Ben Stiller grâce à ce film, c’est dire.

Parce que rêvasser c’est vachement bien et qu’on est nombreuses et nombreux à le faire régulièrement (pas autant que le personnage principal, mais tout de même), on s’est dit que ça pourrait être sympa de partager nos délires les plus incongrus au sein d’un article à venir. Pour que l’exercice soit bien clair dans ton esprit, voici un exemple avec, au hasard, le mien !

Le point Walter Mitty de Sophie-Pierre Pernaut

Je me prends au jeu depuis que je suis toute petite (fille unique oblige) et je pars souvent dans des rêveries qui frôlent le délire mégalo. Quoiqu’il en soit, le dernier en date a eu lieu pas plus tard qu’hier, mais j’ai plutôt décidé de vous raconter celui de cet été, parce qu’il part très loin en matière de WTF.

Je m’imagine finir le « roman » que j’ai commencé cet été, en peu de temps. Il sort pile au bon moment, marche plutôt très bien et reçoit un prix, ce qui ne fait qu’amplifier son succès. On parle de véritable phénomène et le bouquin est réédité avec ma photo sur la quatrième de couverture.

Sur le devant, un bandeau rouge détachable avec dessus les réactions les plus enthousiastes de twittos, quelques critiques de journaux résumées en adjectifs : « FORMIDABLE » ou « NOVATEUR » ou encore « EUPHORISANT ET CRUELLEMENT VRAI ». En gros, au milieu, on peut lire « Le roman qui réconcilie plusieurs générations », ou un truc du genre.

Très vite, je suis invitée chez Ruquier et compagnie et je m’en prends même pas tellement plein la gueule. Surtout, dans mes rêveries, j’ai la répartie suffisante pour répondre avec humour à toutes les critiques qui me sont faites. Du coup, des producteurs, emballés, décident de l’adapter au cinéma et — cerise sur le biscuit — de rajouter au scénario un personnage américain.

« Pourquoi ? », que je leur demande. « Parce que Ryan Gosling a adoré le roman qu’il a lu avec ses rudiments de français et il veut à tout prix jouer dedans ». Ah bah ok.

Alors j’adapte le roman avec l’aide de gens trop cools qui s’y connaissent en scénario et je décide comme ça, l’air de rien, de passer le casting pour obtenir le rôle principal (parce que dites, c’est ma rêverie, je fais ce que je veux). Les directeurs de casting sont enchantés et m’embauchent direct. Autant te dire qu’en tout, je me fais un bon paquet de thunes.

Pendant le tournage, je me rapproche amicalement de Ryan (amicalement seulement, parce que je respecte sa relation avec Eva Mendes). Genre on a notre propre choré sur des vieilles chansons et on rit aux mêmes blagues de pet. Mais il demande quelques jours de congés pour aller voir sa zouz, ce qu’on lui accorde parce que putain c’est Ryan Gosling, on va pas commencer à faire les couillons.

Quand il revient, il me déballe tout : il est fou de moi et a demandé cette escale en Californie pour rompre avec Eva, même pas vénère parce qu’elle est terrassée par la force de notre amour. Du coup, après encore quelques semaines pendant lesquelles je fais ma diva façon « haaan mais j’sais pas, t’es connu c’est flippant, j’veux pas gâcher notre amitié tu comprends », je saute dans ses bras lors d’une soirée passée à manger du fromage et boire du vin rouge.

Quelques mois plus tard, le film sort et fait un carton, je suis invitée à travers le monde pour le présenter, je deviens super pote avec Ellen Degeneres qui me choisit régulièrement comme invitée d’honneur de son émission pour que je présente mes futurs projets et je lance un sourire timide chaque fois qu’on veut me parler de mon mec (qui, lui, n’hésite pas à dire à tout le monde qu’il est l’homme le plus chanceux du monde depuis qu’il m’a rencontrée : même pas je te raconte comment les mecs qui m’ont rejetée au collège sont dég).

Je deviens l’auteure la plus demandée pour toujours et à jamais, j’ai un appartement à New York, Londres et Paris avec un petit jardin dans tous, j’adopte un golden retriever que j’appelle Taggle et ma vie est la plus cool de la Terre toute entière.

À part ça, j’ai bel et bien le sens des réalités. Je suis présentement en pull moche, en chaussettes avec du vernis écaillé à chaque doigt, je fantasme même pas sur Ryan Gosling qui est à peu près le contraire de mon style et mon « roman » ne fait que 15 000 mots depuis deux mois. Tout va bien.

Pour participer, c’est très simple : tu n’as qu’à écrire ta rêverie la plus récente ou ta préférée dans le Google Doc prévu à cet effet, précédée de ton pseudo, ton prénom ou ton pseudonyme (évite de supprimer celles des autres en passant, du genre en éternuant alors que tu as sélectionné tout le texte par contre (oui, ça m’est déjà arrivé)).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Missdusud
    Missdusud, Le 27 décembre 2013 à 17h32

    ma dernière rêverie en date, un jour je marche dans la rue tranquille et là par hasard, je tombe sur des musiciens de rue trop sympa, on discute un peu et puis comme j'ai une super voix, il me propose de les accompagné sur un morceaux, alors c'est partis; et puis bien sur tout le monde s'arrête et nous écoutent parce,  putain on gère ! et là un producteur passe et subjuguer par ma voix et me propose de chanter à une soirée qu'il organise dans quelque jours, bien sur que j'y répond, parce que le trac, la timidité, qu'est-ce que c'est ça ? connait pas...
    et donc le grand jour arrive et tout le monde me découvre, septique au début voir moqueur (d'où elle sort celle-là ?) mais au bout de deux note, je leur cloue le bec, un très grand producteur présent à la soirée me propose de passer à la TV, ça se passe comme dans certains "Américain got talent" (genre :moqueur: et après :oo: :worthy:) et je deviens une méga star, j'ai de l'inspiration à gogo, genre je crée deux chansons par jours et tout; et comme je suis très connue et aimés par des millions de fans, j'ai plein d'argent, je peux réalisé tout mes rêves mais surtout je vis de ma passion.


    une autre encore plus WTF; les vampires existent pour de vrai et comme dans le Twilight d'hier je me fais adopter par les Cullens, (ouais parce qu'ils sont cools), je vis quelques années génial avec eux et puis il me transforme, parce que j'ai pas envie de moisir et de mourrir pendant qu'eux resteront jeunes et beaux; et ils ne veulent pas me perdrent non plus et on vit heureux jusqu'a la fin des temps avec nos supers-pouvoirs  :cretin:
    ... oui ça cogite fort parfois.... :XD:


    et mon délire depuis que je suis petite (7/8 ans)... me découvrir un jour des supers-pouvoirs, pouvoir voler, avoir une super vision (voir très loin et avoir des rayon-X comme superman), une super ouïe, être très fort et très rapide...  comme ça je pourrais me battre contre tous les vilians méchant... (qui ne sont pas toujours ceux que l'on croit), j't'y remettrer de l'ordre moi dans tout ça !   banzaï !!!  :attaque:

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)