Pluto Tome 1, de Naoki Urasawa

Attention Madmoizelle. Le manga dont je vais te parler est une énorme tuerie. Le genre de titre qui va rester dans les annales. Te voilà prévenue :) Naoki Urasawa, ce nom ne te dit peut-être rien, mais c’est celui d’un mangaka au talent indéniable. Il est notamment l’auteur de la série culte Monster ainsi que […]

Pluto Tome 1, de Naoki Urasawa

Attention Madmoizelle. Le manga dont je vais te parler est une énorme tuerie. Le genre de titre qui va rester dans les annales. Te voilà prévenue :)

Naoki Urasawa, ce nom ne te dit peut-être rien, mais c’est celui d’un mangaka au talent indéniable. Il est notamment l’auteur de la série culte Monster ainsi que de la meilleure série du monde à mes yeux, tout genre confondu 20th Century Boys.

Pour Pluto, il voulait rendre hommage au grand Osamu Tezuka, qui est le père du manga et qui bien au-delà de ce genre, a inspiré des dessinateurs de BD franco-belges ou américains, mais aussi des réalisateurs de film, etc. Pour lui rendre cet hommage, il a donc décidé d’adapter un de ses titres, Astro Boy, et une de ses aventures en particulier, en choisissant de raconter cette histoire du point de vue d’un des personnages secondaires.

Cette histoire se passe dans un futur pas si lointain, où les robots cohabitent avec les humains (un peu dans l’esprit d’I.Robot par exemple, mais d’une manière plus poussée car les robots sont ici complètement intégrés dans la société). L’histoire débute par un meurtre. Celui d’un robot pourtant aimé de tous. Et ce qu’il y a de plus étonnant dans ce crime, c’est que Monsieur Mont-Blanc faisait partie des 7 robots les plus puissants du monde, l’assassiner n’était donc pas à la portée de n’importe qui. C’est Gesicht, un enquêteur d’Europol, lui aussi robot, qui est chargé de l’enquête. Mais les meurtres se succèdent, et Gesicht fait lui aussi partie des 7, il sait que le compte-à-rebours qui le concerne est enclenché…

Urasawa signe ici un manga d’une qualité exceptionnelle. Dès les premières pages, j’ai su que Pluto allait rentrer dans mes mangas préférés. Le graphisme est toujours impeccable, l’auteur sait en quelques traits créer des personnages à la personnalité très riche. Et il y parvient même pour des robots qui n’ont en rien une apparence humaine, les rendant pourtant touchants et attachants. Il s’éclate également à pousser son hommage jusqu’à distiller des clins d’œil aux nombreuses œuvres de Tezuka, en faisant intervenir des personnages aux traits rappelant ceux des héros du maître. Rassure-toi, cela ne gène absolument pas la lecture si tu ne les as pas lu.

Comme pour ses précédentes œuvres, c’est bien sûr surtout avec un scénario à la construction parfaite qu’Urasawa m’a bluffé. Ce mec est un génie.  Et c’est avec son talent qu’il parvient à prolonger le message de Tezuka, car au-delà d’un manga jeunesse, Astro Boy était aussi une réflexion sur la société et l’armement nucléaire. Urasawa conserve cet aspect de l’œuvre, tout en y ajoutant des problématiques actuelles, mêlant ainsi le genre du thriller à un questionnement sur notre société, et ses dérives. Magistral.

Acheter Pluto, Tome 1 sur Amazon

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 3 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Overdoz
    Overdoz, Le 28 avril 2010 à 21h02

    comme cela peut être frustrant le temps d'attente de sortie des mangas en france

Lire l'intégralité des 3 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)