Un photographe recrée les cauchemars de son enfance

Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 30 mai 2013     

Un photographe a décidé de recréer les cauchemars qui l’ont le plus marqué quand il était petit, pour les immortaliser. Ça met mal à l’aise, c’est beau et triste : banco.

Les cauchemars peuvent prendre une telle ampleur quand on est petits que je nous imagine bien nombreuses à avoir eu du mal à aller nous coucher sans une boule plus ou moins grosse dans l’estomac. Personnellement, j’avais même carrément plus peur de faire des rêves effrayants que de mes rêves effrayants qui n’avaient de toute façon aucune classe (se faire poursuivre par un dinosaure, sérieusement, t’as déjà vu moins original pour une gosse qui vient de voir Jurassic Park ?).

Le photographe Marcel Meyer, de son côté, a eu des cauchemars d’enfance qui claquent avec une ambiance à la fois glauque et naïve. Il a décidé de prendre en photo ses préférés dans une série intitulée My Favourite Childhood Nightmares. La particularité de ces clichés, c’est qu’il a rendu mobile un seul élément, un arbre, un ballon ou un être humain, de manière répétitive. Comme par exemple cette petite balançoire que j’entends presque grincer, placée juste à côté de ce charmant toboggan sur lequel tu ne peux monter qu’en étant vaccinée contre le tétanos :

Un photographe recrée les cauchemars de son enfance cauchemar2g

Ou bien cette pièce remplie de trophées de chasseur, dont on ne voit pas l’issue. C’est bien. Ça a l’air cosy :

Un photographe recrée les cauchemars de son enfance cauchemar3g

Et bien sûr le fameux OUH LALA LES MIENS SONT EN DANGER EN PLEINE NUIT J’ENFILE UN SLIP ET MON ARMURE :

Un photographe recrée les cauchemars de son enfance cauchemar 4g

Pour voir les quatre autres photos/cinemagraph de la série My favourite childhood nightmares, rends-toi donc sur le site de Marcel Meyer (où on peut également trouver le reste de son travail).

Ajoute à ça de la brume, du ciel gris comme une pierre tombale, le sourire inquiétant de l’enfant et des lumières qui clignotent et tu en ressors avec une bonne grosse impression de malaise. Youpi !

- via Golem13

Ça vous a plu ? Partagez !

79 BIG UP
 

Cet article a été pondu par Sophie-Pierre Pernaut - Tous ses articles

Sophie-Pierre Pernaut (dite SPP, dite Sophie) écrit pour madmoiZelle depuis l'an 2011. Elle s'est donnée pour mission de vous informer, de vous divertir et d'éventuellement vous faire rigoler avec son humour somme toute assez crétin. Elle aime la tartiflette et les chèques en blanc.

Plus de Sophie-Pierre Pernaut sur le web :

Tous les articles Arts & Expos, Culture, Insolite et aussi Vis ta vie
Les autres papiers parlant de , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Sophie-Pierre PernautSophie-Pierre Pernaut

    Le 30 mai 2013 à 11:36

    Ce sujet est dédié aux réactions concernant cette actu : Un photographe recrée les cauchemars de son enfance.

    Merci d'utiliser ce post pour publier vos commentaires et vos avis
  2. MarvelooseMarveloose

    Le 30 mai 2013 à 12:44

    Ce qui est surprenant, c'est qu'il s'est représenté à l'intérieur de la photo! En fait, je ne comprends pas ce choix qui nous externalise à la scène..
  3. loxladyloxlady

    Le 30 mai 2013 à 13:05

    J'aime beaucoup le concept de photo immobile …. sauf un élément qu'il faut chercher !
    En regardant les autres photo j'ai décidé que la seule que je trouve digne d'être "appelée cauchemar" selon moi est la première : celle dans la plaine.  Brrr.

    Si je devais faire ça avec les miens, ça serait peuplé de dinosaures et d'aliens o____o
  4. DeetzDeetz

    Le 30 mai 2013 à 13:14

    Il faisait des cauchemars plutôt softs :cretin:
  5. Geek-iGeek-i

    Le 30 mai 2013 à 13:39

    Être enfermé dans ma chambre, et me faire aspirer par la fenêtre ._. (ma claustrophobie)

    Une nuit, j'ai rêvé que j'étais avec ma poupée(tout en tissu), et je faisais passer ma main sur son visage qui changeait, et un moment elle me fait un sourire mal saint… je repasse et repasse, elle continue son sourire et me fixe, et petite j'avais peur des chatouilles, et pis je me met a courir et elle me suivais… Je descend les escaliers et secoue mes parents de m'aider, mais il préfère monter la dinette à mon frère (O_o'???), puis le réveille…

    Personnelement je les trouve vraiment mal-saine. Si on voie de l'extérieur, c'est que moi même je me voie à la 3ème personne parfois. Moi celle qui m'a fait bien flippé, c'est quand le gamin est dans l'escalier, je voyais aucune animation, alors que les autres si. Enfaite, sur la droite, il y a "la soeur" attaché ._. …. Mais quel horreur :gonk:
  6. MiramaxMiramax

    Le 30 mai 2013 à 14:02

    C'est étrange, parce que moi, je suis totalement incapable de représenter mes cauchemars. Ce sont toujours les même styles de cauchemars, mais je n'en ai pas eu depuis un certain temps. Je suis incapable de les expliquer, pourtant ils m'angoissent.
    Weird. :lunette:
  7. BumbleBeckaBumbleBecka

    Le 30 mai 2013 à 14:13

    L'idée de départ est bonne mais très compliquée à exploiter je trouve : la terreur, dans un cauchemar, c'est plus une affaire de ressenti, et c'est bien souvent absurde, donc d'autant plus compliqué à transmettre à travers une photo (même si l'élément du décor qui bouge donne un côté dérangeant, c'est sûr).
  8. ziloaziloa

    Le 30 mai 2013 à 14:45

    Waouw! Très beau..
    Si jamais ce concept de photo ce sont les cinemagraph, je te propose de découvrir ceux de Ann Street Studio, ils sont époustouflants
    ->ici <-




    Spoiler!

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !