Phineas Gage, l’incroyable miraculé qui a fasciné les scientifiques

Plus d'un siècle après, les scientifiques se questionnent encore sur l'histoire de Phineas Gage. Le jeune homme s'était retrouvé avec une barre de fer traversant son crâne.

Phineas Gage, l’incroyable miraculé qui a fasciné les scientifiques

En 1848, Phineas Gage travaille à la construction d’un nouveau chemin de fer aux États-Unis. Le jeune homme, alors âgé de 25 ans, est décrit par son entourage comme un chic type — sérieux, fiable, sociable…

Sur le chantier, c’est l’accident : à la suite d’une explosion, une barre de fer de 110 centimètres de long et de 3,2 centimètres de diamètre traverse le crâne de Phineas de part en part.

À la surprise de tou•tes, Phineas survit — certain•es racontent qu’il n’aurait peut-être même pas perdu conscience… Dans un article pour Le Cercle Psy, Jean-François Marmion narre les instants qui suivent l’accident :

« Quand le Dr Edward Willams examine Gage, il est stupéfait : le cerveau apparaît à travers la blessure. L’orifice fait 3 cm de diamètre, l’os est fracassé dans toutes les directions sur 5 cm, et pourtant le jeune homme, bien qu’un rien sonné, soutient la conversation ». Brrr, hein ?

En dehors d’une cécité de l’œil gauche, Phineas semble garder peu de séquelles de son accident. Il marche, court, converse — bref, son corps fonctionne.

Il serait devenu instable, grossier, agressif.

En revanche, selon son entourage, Phineas n’est plus Phineas : sa personnalité est transformée. Il serait devenu instable, grossier, agressif… Cahin-caha, la vie de Phineas Gage continue. 12 ans après l’accident, pris de convulsions, il décède.

Mais l’histoire n’en a pas fini avec Phineas Gage…

Un lien entre traumatisme cérébral et changement de personnalité ?

Au nom de la science, le Dr Harlow, qui a suivi Phineas Gage quelques mois de son vivant, demande à la famille Gage de prélever le crâne de Phineas — celui-ci, accompagné par sa fameuse barre de fer, est conservé au musée de la faculté de médecine de Harvard.

À l’époque, l’état de la médecine ne permet pas d’en tirer de grandes conclusions…

Mais Phineas Gage devient célèbre : cela pourrait être le premier cas connu à suggérer un lien entre un traumatisme cérébral et une évolution de la personnalité !

big-blogs-sciences-selection

Plus d’un siècle plus tard, en 1994, l’affaire est exhumée par Antonio et Hanna Damasio. Les scientifiques décident de modéliser le crâne et sa fameuse blessure sur ordinateur. L’image 3D aide alors à « cibler » les parties du cerveau qui auraient pu être touchées par l’accident.

L’image 3D aide alors à « cibler » les parties du cerveau qui auraient pu être touchées par l’accident.

Selon les Damasio, la partie ventro-médiane du cortex préfrontal aurait pu être détruite. Cette zone du cerveau pourrait être responsable du lien entre raison et émotion — autrement dit, cela pourrait, en partie, expliquer pourquoi Phineas Gage se comportait de façon étrange : le lien entre les deux ne se faisait plus !

Plus récemment, Malcolm Macmillan et son équipe, après un travail titanesque sur la biographie de Phineas Gage, expriment leur perplexité : et si Phineas Gage n’avait pas été si bizarre que ça ?

Un mystère pour les scientifiques d’aujourd’hui

Les chercheur•ses suggèrent que les troubles comportementaux de Phineas Gage, s’ils ont existés, pourraient s’être atténués au fil du temps — selon les écrits sur la vie du jeune homme, nous savons que celui-ci a « fonctionné » pendant 12 ans après son accident et a eu plusieurs emplois, dans l’un d’entre eux, il a notamment conduit une diligence (d’un point A à un point B, avec des passagers), une tâche qui demandait de l’organisation, du savoir-vivre, de la communication…

Les troubles comportementaux de Phineas Gage, s’ils ont existés, pourraient s’être atténués au fil du temps.

Finalement, retracer le parcours des troubles de Phineas Gage est un exercice difficile — sa vie est peu documentée et la plupart des écrits de l’époque ont été réalisés par le Dr Harlow, qui ne l’a suivi que pendant quelques mois (et qui ne le connaissait pas avant son accident) ou sont liés à des témoignages de son entourage.

Sans description claire des symptômes, de leurs fréquences, de leurs modes d’apparition… Difficile d’imaginer un diagnostic — l’affaire intrigue toujours !

La photographie ci-dessus a une drôle d’histoire : en 2008, un couple de collectionneurs uploade sur Flickr la photographie chinée d’un homme tenant une barre de fer — pour eux, l’homme pourrait être un chasseur de baleine.

Par hasard, Michael Spurlock, un gestionnaire de base de données, voit la photographie et se souvient de l’histoire de Phineas Gage : il alerte les nouveaux propriétaires de l’image. De fil en aiguille, le couple se rend à Harvard afin de comparer la photographie avec un masque réalisé à partir du « vrai » Phineas Gage et de la « vraie » barre de fer — ce n’est pas officiel, mais cette image pourrait bien représenter le miraculé…

Pour aller plus loin :

  • Un article du Smithsonian Mag
  • Le très chouette et très complet article de Jean-François Marmion
  • Une vidéo et un article disponibles sur le site d’Harvard
  • Un article du Monde sur les nouveaux secrets du cerveau de Phineas Gage
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • 0h-dear
    0h-dear, Le 23 novembre 2016 à 13h06

    Ah, my mistake alors!

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)