Les Petits Mouchoirs (Guillaume Canet)

Le prochain film de Guillaume Canet sortira le 20 octobre prochain. Les Petits Mouchoirs se range dans la catégorie "films qui vont te retourner le bide". Revue.

Les Petits Mouchoirs (Guillaume Canet)

Baaaateaaau sur l'eaaaau

Il y a des revues de films qui méritent réflexion avant de passer à l’écriture et d’autres, pas. Ma truffe me dit « écris là maintenant, n’attends pas », allons-y donc : je sors de la projection presse des Petits Mouchoirs, le dernier film de Guillaume Canet sans Guillaume Canet dedans et laisse-moi te dire qu’il ne pourra que te toucher. Tu pourrais même en ressortir bouleversifiée, tiens. Ou alors – c’est possible hein ça existe – tu n’as pas de potes et dans ce cas-là, je comprends et je ne t’en veux point.

Le synopsis est plutôt banal, classique pour un film qui parle d’amitié : une bande d’amis de longue date, l’un d’eux, Ludo, a un accident grave à la veille de leurs vacances rituelles entre potes… ils décident malgré tout de partir, en raccourcissant le séjour, histoire de leur donner bonne conscience. Les 2h30 du film seront consacrés à lever tous les petits mouchoirs qu’ils ont mis sur leurs secrets, les uns envers les autres.

Vacances entre potes à la reum

Bref, rien de transcendant jusque là, la force du film résidant dans ses personnages, leurs caractères, leurs histoires et ce côté authentique et « vrai » de leurs relations.

Beh oui, on a tous dans notre entourage un Max complètement flippé, incapable de se détendre deux secondes, un Eric le queutard de service, un Antoine qui court après son amour perdu et qui les casse à tout le monde avec sa Juliette. Guillaume Canet – qui a également écrit le scénar – dépeint une série de portraits que j’ai trouvés « réalistes » et qui ne tombent pas dans l’écueil du cliché facile. Si bien que même les plus insupportables (Nassim, le gars coach-pseudo-bouddhiste en harmonie avec la nature et avec son corps) finissent par devenir (un peu) attachants.

Les Petits Mouchoirs est également une ode de Canet à la musique. La bande-son est magique et on notera l’apparition de Mathieu Chedid et Maxim Nucci aka Yodelice qui semble désormais faire partie du giron de « Guigui » (il avait réalisé son clip Sunday with a Flu et dernièrement le psychédélique More than Meets the Eye starring Marion Cotillard). Il y joue d’ailleurs un morceau… raaaaah superbe (fonce voir son acoustique de Free sur madmoiZelle.tv si ce n’est pas déjà fait).

Joel Dupuch, magnifique dans Les Petits Mouchoirs

Marion Cotillard justement avec qui j’ai TELLEMENT de mal depuis la baffe de La Môme. Pour moi, elle est Piaf et c’est tout. Ca se soigne, docteur ? Le reste du casting est complètement impeccable. Mention spéciale à Gilles Lelouche qui va finir par être le Kad Merad 2010-2011 si ça continue : il est partout. Quant à Jean Dujardin, ces brèves apparitions sont… poignantes. Enfin, un gros bravo à Joel Dupuch, qui joue le rôle de Jean-Louis l’ostréiculteur, qui est un véritable ostréiculteur au Cap Ferret, devenu ami avec Guillaume Canet. Il tient à merveille l’un des plus beaux rôles du film.

Difficile d’en dire beaucoup plus sans ruiner votre découverte du film. Allez-y et venez dire sur le forum ce que vous en avez pensé. A ne manquer sous aucun prétexte, de préférence au cinéma. Il y fait noir et on peut pleurer sans trop se faire pister. Rendez-vous le 20 octobre pour la sortie officielle.

Chargement du lecteur...
Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 24 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Cali.for.NY
    Cali.for.NY, Le 25 octobre 2010 à 16h07

    Je suis la seule a avoir trouvé que l'histoire du sac de sable et les grands sourires sur les visages à la fin étaient de trop?
    Cette derniere minute casse le moment d'émotion préalablement installé; et on tombe dans le cliché du "tout le monde est amis, et tout le monde est content", mettant en retrait le fait qu'ils l'ont tous un peu laissé tombé...

    En dehors de ça, j'ai vraiment vraiment adoré ce film et mon liquide lacrymal a coulé...

    Rien a redire du talent de Gilles Lelouch, et mention spéciale pour Valérie Bonneton que j'adore.

Lire l'intégralité des 24 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)