Pete Doherty provoque l’indignation en Allemagne

Qu’est-ce qui s’est passé dans la tête de Pete Doherty ? Alors qu’il donnait un concert lors d’un festival de rock à Munich hier dimanche, le chanteur de Babyshambles a commencé à entonner « Deutschland, Deutschland über alles », le « Chant des Allemands » dont le premier couplet est étroitement associé à la période nazie. Le public munichois […]

Pete Doherty provoque l’indignation en Allemagne

Qu’est-ce qui s’est passé dans la tête de Pete Doherty ? Alors qu’il donnait un concert lors d’un festival de rock à Munich hier dimanche, le chanteur de Babyshambles a commencé à entonner « Deutschland, Deutschland über alles », le « Chant des Allemands » dont le premier couplet est étroitement associé à la période nazie.

Le public munichois a bien sûr réagi avec véhémence, a sifflé Doherty, ce qui ne l’a pas empêché de continuer. Après l’interruption de la retransmission radio et du concert, Pete Doherty n’a donné aucune explication concernant ce choix pour le moins… étonnant de sa part.

Est-ce à cause de l’expression « über alles », fréquemment utilisée par le mouvement punk, et notamment par les Dead Kennedys et leur titre « California über alles » ?… Il aurait voulu faire un clin d’oeil complètement foiré pour le coup ? D’autant plus bizarre que le chanteur s’est régulièrement prononcé contre le mouvement d’extrême droite britannique.  

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le 3 décembre 2009 à 22h18

    En fait je n'ai simplement pas la même interprétation que toi. Garder le même hymne en le tronquant, en laissant cette partie-là du chant aux groupes d'extrême-droite encore aujourd'hui et en associant ceux qui la chantent aux nazis, cela me semble relever plus de la culpabilité que du dépassement. Et du poids qu'a encore le nazisme sur tout ce qu'il a pu toucher. Et lorsque je parlais de "tronquer" le passé, ce n'était pas pour ne pas l'assumer, c'était tenter de l'effacer en sur-compensant en quelques sortes, en tentant d'effacer tout ce qui peut y être relié. Changer d'hymne m'aurait paru plus sensé, parce que je ne l'assimile pas à un effacement en fait mais à une reconstruction. Et, pour refaire l'Histoire sans doute très possible, notamment lors de la réunification vu que la RDA avait de toute manière un autre hymne. Garder les mêmes paroles, le même hymne au mot près, n'aurait pas été possible évidemment, parce qu'il était émotionnellement trop chargé et qu'on le tronque au final, pourquoi pas. Mais ce que je trouve dommage c'est qu'il a encore le même poids, la même charge émotionnelle soixante ans plus tard. Ce n'est pas une oeuvre nazie, c'est une oeuvre qui a été récupérée, au même titre que d'autres genre Wagner, et pour moi que ce poids-là persiste soixante ans après la chute du nazisme, cela amène quand même certaines questions sur l'art, la politique, l'histoire etc.
    Et mon ressenti se base sur cet événement précis, pas sur le fait que l'hymne soit tronqué, mais sur le fait qu'il soit tronqué + les réactions que cela déclenche lorsqu'on chante la partie tronquée, si ce n'était que le fait qu'il soit tronqué je pense que je serai plus d'accord avec toi. Je sais pas si je suis très claire ahah.

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)