La PETA prend la défense des Pokémon maltraités

La PETA lance "son" jeu Pokémon pour dénoncer l'exploitation des animaux par les humains.

Bon, petit sondage rapide : qui parmi vous a décidé un jour de boycotter les jeux Pokémon, persuadée qu’ils ne faisaient qu’encourager la violence envers les animaux et les combats de chiens illégaux ? J’vois pas super bien vos mains levées, mais mon sixième sens m’indique que vous n’êtes pas très nombreuses.

Heureusement, la PETA est là pour nous rappeler à l’ordre. Après leur coup de gueule sur Super Mario 3D Land, les voilà qui sortent du bois pour mettre un gros coup de latte aux fans de la franchise Pokémon. Comment ? En utilisant les mêmes armes, évidemment : à travers une parodie du jeu. Cette fois, vous incarnez Pikachu, qui en a sacrément marre de se faire marave la gueule pour que son maître récolte les honneurs et qui décide de se venger. Il se bat donc contre un dresseur sans états d’âmes, histoire de lui apprendre deux trois trucs sur l’exploitation des anim… des Pokém… attendez, j’suis plus très sûre.

Selon la PETA, Pokémon fait croire aux enfants que l’exploitation des animaux, c’est super fun, et avec leur parodie, ils comptent bien prouver à quel point c’est tout aussi fun de sauver des pauvres petites créatures de l’enfer du ring. Les armes utilisées par Pikachu pour mettre sa race au vilain dresseur ? Câlin groupé, manifestation, et les deux classiques, vive-attaque et éclair.

De son côté, le dresseur discipline son adversaire à coups de batte, lui balance des petits colliers tout mignons qui font des chatouilles électriques ou dégaine le sécateur pour lui couper la queue.

Une fois l’adversaire mis à terre, on lui offre la possibilité de libérer son Pokémon qui est, selon lui, super heureux de se battre pour lui. Évidemment, le Pokémon se fait la malle avec vous, le dresseur se sent bien con, et de nouvelles aventures commencent. Vous faites alors la connaissance d’une jolie petite infirmière qui vous promet qu’il existe d’autres humains qui, comme elle, s’inquiètent du sort des Pokémon. Et tenez, pour vous prouver sa bonne foi, elle vous offre un super coffre au trésor ! Que contient-il ? Oh, juste une des nombreuses vidéos avec musique bucolico-chialante et images d’animaux blessés, torturés, maltraités et prêts à être bouffés.

Et comme je connais au moins trois personnes qui ont été assez choquées par ce genre de vidéos pour arrêter de consommer de la viande, c’est que la formule doit être un minimum efficace.

Alors comme d’hab hein, sur le fond on est plutôt d’accord – maltraiter les animaux, c’est super moche, on cautionne toujours pas, y a pas de galère. Et encore une fois, les moyens utilisés sont assez efficaces pour qu’on parle de la campagne. Mais bon, de là à dire que Pokémon met de sales idées de tortionnaires d’animaux dans la tête des enfants, faudrait voir à p’tet pas trop trop déconner non plus. J’ai passé des heures à y jouer sous ma couette en scrèd pendant toutes mes années collèges et j’ai encore jamais pété les dents de lait d’un chaton pour me divertir.

Petit plus : la PETA a quand même une assez bonne culture Web pour pouvoir se permettre de glisser quelques mèmes dans leur jeu, comme nous le fait remarquer Buzzfeed.

Et vous, qu’en dites-vous ? Malgré l’efficacité virale de la campagne, pensez-vous que ce soit le meilleur moyen de sensibiliser les gens à la cause animale ? Seriez-vous prêtes à rejoindre le mouvement anti-Pokémon ?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 39 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Kyubey
    Kyubey, Le 27 mars 2015 à 22h20

    Désolé pour le déterrage mais les réactions me laisse perplexe, ça me fait penser à tout ces gens qui pensent que les représentations culturelles n'ont aucune influence sur nous (ou celleux qui s'offusque qu'on critique Disney parce que ça fait partie de leur enfance).

    Alors non, jouer à Pokémon ne vous transformera en monstre qui torture les animaux pour le plaisir (j'adore Pokémon et je suis végé), tout comme entendre une blague sur le viol ne vous transformera pas en violeur mais ça contribue à renforcer des stéréotypes, des systèmes oppressifs déjà en place.

    Personnellement, je trouve que Pokémon illustre très bien la place qu'on les animaux dans notre société (enfin pas complètement sinon il y aurait des gens qui viendrait tuer des pokémons parce que c'est leur loisir, qui les ferait se reproduire en masse pour les bouffer ou pour leur arracher la peau vivants pour s'en faire des manteaux et autres joyeusetés) et le fait qu'il soient censé aimer la baston n'enlève rien au problème au contraire. Pokémon c'est fait par des humains, si les Pokémon n'aimaient pas la baston et qu'on devait les dresser comme les animaux dans les cirques ou dans les zoos (il y a des spectacle des fois) on adopterait un point de vu critique mais là on adopte justement le point de vu de ces gens "Iels aiment ça, iels s'amusent, il n'y a aucun problème à les arracher à leur milieu naturel puis à les battre leur apprendre des tours grâce au pouvoir de l'amour et à les parquer dans des cages pour qu'une foule puisse les observer"

Lire l'intégralité des 39 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)