La perruque à frange pour identifier les bébés filles — WTF mode

Baby Bangs propose à l'attention des bébés filles une perruque associée à un headband, histoire qu'on ne les confonde pas avec des garçons. Bien. Bien bien bien.

Un des trucs qui m’effraient, à propos du fait d’avoir des enfants, c’est que j’ai peur d’avoir à gérer le fait de devoir changer la couche du sosie de Charlie Runkle en version miniature. Vient ensuite le simple fait d’avoir à changer des couches, parce que vraiment, j’ai beau me dire que ça a la même couleur que le chocolat c’est tout de même pas pareil.

Baby Bangs ! a décidé de prendre le problème par les cornes et de régler le souci de l’absence de poils sur le crâne des nourissons en créant des perruques + headbands pour petites filles. Résumé comme ça, ça fait creepy ? Bah quand tu creuses aussi.

Parce que la raison numéro 1, le gros mojo de Baby Bangs !, c’est de donner aux petites filles sans cheveux l’apparence d’une… fille. Ah d’accord. Oui non mais c’est vrai que c’est absolument primordial pour un bébé qui n’a pas encore conscience du genre auquel il appartient d’être différencié sexuellement des autres enfants. C’est à peu près aussi important que de refaire son stock de gencives de porc quand le congélateur est vide. D’où l’intérêt, évidemment, du headband, puisque les garçons aussi peuvent avoir des cheveux et on s’y perd : avec un tutu et des paillettes dans les cheveux, y a plus de doute.

Sur la page d’accueil du site des produits, on peut par exemple lire sous la photo d’une fille portant une perruque-headband, en plus d’une légende signifiant « Je ne suis pas un garçon ! » et d’un mot d’ordre qui dit « car elle est et sera toujours votre petite princesse » :

« Notre accessoire en attente d’être breveté headbands+perruques donne aux bébés filles (qui n’ont pas ou peu de cheveux) l’opportunité d’avoir une belle chevelure réaliste en un clin d’oeil ! C’est rapide, facile et les bébés remarquent à peine qu’il est là. »

À mon avis, ils remarquent surtout à peine qu’ils en ont besoin. Mais c’est vrai que c’est flagrant. Sur la photo sans cheveux, la petite fille semble vouloir à tout prix manger la fleur (parce que les garçons c’est bien connu, ça mange tout).

Sur la deuxième en revanche, quand elle porte la perruque, elle la sent.La douceur. L’amour de la nature. La féminité, quoi.

Moi je trouve que ce n’est pas encore assez fort, comme symbole : je pense qu’il faudrait carrément prévoir des vêtements avec des imprimés à l’image de pénis pour les garçons et de trompes de Fallope pour les filles. Ou des t-shirts imitations torse poilu pour les mâââles en devenir.

Je sens qu’on tient un filon.

Ce qui est rassurant, c’est que l’initiative n’est pas extrêmement bien reçue sur Internet. Sur Jezebel, Callie Beusman écrit ainsi :

« Le dogme de la princesse commence donc à un âge suffisamment jeune pour que l’état naturel d’un nouveau-né soit indésirable ? […] Et qu’est-ce qui est à ce point horrible dans le fait d’avoir votre doux petit grumeau de nouveau-né confondu avec le genre opposé ? Les bébés se ressemblent tous : c’est plus ou moins leur truc. Ce n’est pas seulement inutile, mais aussi plutôt malsain, de commencer à utiliser des améliorations cosmétiques sur un enfant trop jeune pour avoir ne serait-ce que des cheveux sur leur tête. »

Je crois que le monde est en train de tomber sur la tête et qu’il n’a pas assez de cheveux pour amortir la chute sans séquelle.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 18 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pepitozcrokett
    Pepitozcrokett, Le 8 juillet 2013 à 18h29

    je propose le wonderBB, soit un soutif pour mettre en avant ses femelles attributs dès la taille 0

    :cucul:

Lire l'intégralité des 18 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)