Les femmes se voient plus « laides » qu’en réalité

Dove a lancé une campagne pour montrer que les femmes se dévalorisent toujours au niveau physique par rapport à la réalité, à l'aide de dessins...

Edit du 21 mai 2013 : cette pub est désormais la plus vue sur YouTube ! Avec 114 millions de visionnages en un mois, autant dire que l’impact est plutôt balèze pour Dove. L’occasion de se la repasser un petit coup, parce que y’a pas de raison.

source

Article original du 17 avril 2013

Dove a engagé un dessinateur spécialisé dans les portraits de criminels (vous savez, les avis de recherche), pour dessiner les femmes selon deux descriptions différentes. Le but ? Montrer la différence entre l’image qu’on a de soi, et celle qu’on renvoie aux autres. Ce n’est pas la première campagne de la marque qui va dans ce sens, mais celle-ci est tout de même sacrément bien foutue !

À gauche, le portrait selon la description donnée par la femme elle-même. A droite, le portrait selon la description donnée par un inconnu… Comme de par hasard, le dessin de gauche est tout de même nettement moins flatteur. Et c’est vrai, on a tendance à se focaliser sur notre horrible nez crochu alors que c’est peut-être pas ce que remarquent les autres en premier. La vidéo réalisée par la marque vous montre la démarche histoire de mieux comprendre (les larmes sont un peu exagérées mais bon).

De mon côté, pas de dessinateur chevronné mais un peu bon vieux Paint, voici comment je me vois (à quelques détails près) :

Et vous, ça donnerait quoi ?

– via

Big up
Viens apporter ta pierre aux 34 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Nephtis
    Nephtis, Le 13 juillet 2014 à 6h14

    Sorry mais je vais faire ma râleuse de service :fear:
    Oui cette pub change du message habituel de l'industrie de la beauté, et pour ça c'est cool.
    MAIS je trouve que c'est un peu facile/paternaliste/hypocrite de dire aux femmes "ralala mais allez vous êtes belles, arrêtez de vous rabaisser toutes seules!!" alors que ça ne sort par de nul part. On se prend dans la tête à longueur de temps qu'il faut penser à notre apparence, et ce depuis notre plus jeune âge. Ces insécurités proviennent de grosses compagnies, (comme Unilever, dont Dove fait partie) donc s'ils veulent faire une campagne comme celles-ci se serait au moins honnête de mentionner ces forces extérieures (=eux et leurs copains) au lieu de prétendre que c'est une responsabilité qui incombe à chacune d'entre nous.
    Pour celles qui parlent anglais, un extrait d'un article qui résume très bien le problème:

    "To borrow the beautiful words of Jessica Valenti, beauty companies now want women to feel insecure about our insecurities. Unlike Evolution, the campaign that focused on the beauty industry's mass use of Photoshop, the largely derided sketches campaign doesn't blame the big players for creating insecurities — they blame women. By getting "regular" women to describe their faces to a forensic artist, they uncovered the shocking insecurities that their parent company, Unilever, has built its empire on. The video, intended to shock us all to see women being so hard on themselves, is instead being criticized for its omission of the origin of those insecurities. Women are not born thinking they are fat/ugly/unlovable/unworthy, they are taught to feel that way by the beauty industry, an empire on which Unilever comfortably sits.

Lire l'intégralité des 34 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)