Peau grasse : comment ne briller qu’en société ?

Le nez gras et le front luisant font partie des petites contrariétés quotidiennes des peaux grasses (et mixtes, on est pas sectaires). Voici les conseils de Virginie pour un teint mat garanti sans huile.

Peau grasse : comment ne briller qu’en société ?

Ah, la peau grasse, ce cadeau de la Nature qui te fait le nez huileux et le front glissant comme un parquet fraîchement ciré. En plus d’être peu esthétique et d’attraper les moucherons, la peau grasse met en évidence un problème d’excès de sébum ou de produits de beauté non-adaptés.

Pas de panique, voici quelques conseils pour mater les brillances, du débarbouillage de frimousse matinal au pic de sébum de la fin d’après-midi.

Brillances VS routine de soins

Avant de recouvrir ton visage de talc pour éviter les brillances intempestives, pose-toi ces quelques questions : ma routine de soin du visage est-elle adaptée à mon type de peau ? Est-elle trop agressive ? Ma peau est-elle intrinsèquement grasse ou juste trop nourrie ?

En effet, ta peau peut briller pour différentes raisons :

  • Elle est desséchée par des produits de soin trop agressifs et produit du sébum pour se défendre
  • Elle est surnourrie par des produits de soin trop gras
  • Elle est vraiment grasse et il ne te reste que tes yeux pour pleurer.

Dans tous les cas, quelques ajustements dans ta routine de soin (un soin hydratant oil-free, un masque à l’argile verte, un gel nettoyant moussant sans savon…) ne pourront que minimiser les petits soucis de nez gras.

Brillance VS maquillage

Une fois ta routine de soin ajustée selon les véritables besoins de ta peau, tu vas pouvoir t’intéresser au maquillage anti-brillances.

Avant toute chose, vérifie que tes produits pour le teint liquides ou à la texture crème sont bien oil-free (« sans huile » en français). Ce serait quand même bête de rajouter une tartine de gras sur une peau qui en produit déjà trop !

Au rayon maquillage, la base matifiante est le premier produit sur lequel tu devrais te pencher si ton front est devenu ta réserve personnelle d’huile de friture.

Grâce à sa texture riche en silicone, elle comble les pores, floute le relief des imperfections et surtout empêche le sébum de refaire surface trop rapidement. Si tu as la peau grasse et « à problèmes », il existe aussi des bases matifiantes sans silicones (à cause de son caractère occlusif, le silicone peut, à la longue, favoriser l’apparition de comédons).

La poudre matifiante est l’autre alliée des peaux grasses. À appliquer partout où tes glandes sébacées font du zèle, elle fixe le maquillage du teint tout en contrôlant l’apparition de l’excès de sébum. Tu peux la choisir transparente et imperceptible ou légèrement teintée pour plus de couvrance.

Et si je brille quand même à 15h ?

Malgré des routines de soin et de maquillage anti-brillances, ta zone-T pourrait faire frire une douzaine d’accras de morue dès 15h ? Relax, tu n’as pas besoin de te démaquiller intégralement pour éliminer ton gras facial : il existe des produits (à garder dans ton sac) qui débarrassent l’épiderme de tout excès de sébum en deux secondes chrono, le tout sans altérer le maquillage du teint.

Hyper old-school mais redoutables contre les plaques de gras : les papiers matifiants ! Ces petites feuilles agissent comme de véritables buvards et absorbent tout le sébum sur leur passage. Certaines versions sont même recouvertes d’une fine couche de poudre libre pour flouter les pores et retarder la prochaine montée de gras.

Si tu penses éponger ton sébum plusieurs fois par jour, des papiers matifiants classiques seront plus adaptés pour éviter de te retrouver avec dix couches de poudre sur le front à la fin de la journée.

Autres produits bien sympathiques, les gels correcteurs de brillance, à appliquer par petites touches, par dessus son maquillage, là où le sébum coule à flots.

Après avoir essuyé tout le gras (je sais, ça donne envie), tu peux à nouveau poudrer ta zone-T avec une poudre compacte, matifiante ou non. Surtout ne poudre jamais directement sur l’excès de sébum : ça fait des pâtés et ça marque encore plus les pores dilatés.

Et voilà pour ces quelques conseils à l’intention des épidermes grassouillets ! Les moucherons collés sur ton front ne sont bientôt plus qu’un mauvais souvenir.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 16 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MmeSoleil
    MmeSoleil, Le 25 avril 2014 à 19h51

    Merci tout plein :bouquet:

Lire l'intégralité des 16 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)