Patxi à l’Européen (Paris)

Quand Fab m’a dit « tu devrais écouter l’album de Patxi, il est vraiment chouette », je me suis dit « mouais, bof ». Mais comme je n’aime pas parler de ce que je ne connais pas, j’ai tendu l’oreille pour voir ce que proposait le jeune homme. Comme Choukette, j’ai été très agréablement surprise, et S’embrasser est depuis […]

Quand Fab m’a dit « tu devrais écouter l’album de Patxi, il est vraiment chouette », je me suis dit « mouais, bof ». Mais comme je n’aime pas parler de ce que je ne connais pas, j’ai tendu l’oreille pour voir ce que proposait le jeune homme. Comme Choukette, j’ai été très agréablement surprise, et S’embrasser est depuis lors passé de nombreuses fois en boucle sur mon iPod. Du coup, quand on m’a proposé d’aller au concert, je n’ai pas pu dire non. C’est comme ça que je me suis retrouvée mercredi dernier à quelques mètres de Patxiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii (sur l’air de Patriiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiick version début des années 90).

Avant

Première surprise en arrivant : le public est nettement plus varié que prévu. Certes, il y a de la pré-adolescente, venue avec sa bande de copines, qui a les hormones qui bouillonnent pour le beau basque. Au 1er rang, encore assises sagement, les membres du fan club ont déjà préparé leurs drapeaux rouges, verts et blancs, et les photos à dédicacer. Mais il y a aussi des post-adolescents qui ne sont visiblement pas venus poussés par leurs hormones mais par leurs goûts musicaux. Il y a des jeunes qui ne sont pas juste ici pour accompagner leur copine. Il y a du rebelle piercé, du cadre dynamique japonais en costard-cravate. Il y a du papi. Une salle de 7 à 77 ans, loin de ce à quoi je m’attendais. Dans cette salle à taille humaine, où j’ai l’impression que je vais accueillir Patxi dans mon salon, le public semble conquis d’avance.

La bonne surprise de la première partie, c’est Rose, cette artiste que je venais de découvrir grâce à la revue de Choukette (encore une !! Qu’est-ce qu’on est bien quand même chez madmoiZelle.com… à la pointe de l’actualité musicale !). Je ne l’avais jamais entendue, et j’étais bien contente de pouvoir faire connaissance avec son TRES joli grain de voix et ses textes pleins de poésie. En live, évidemment, c’est encore mieux. Allant bien au-delà de son rôle parfois ingrat de chauffeuse de salle, la jeune femme a réussi mieux qu’à se faire simplement entendre, elle a été écoutée et méritoirement appréciée ! La soirée commençait bien.

Pendant

Et puis Patxi était sur le point d’entrer en scène : les premiers rangs se sont vidés sous l’effet d’une ruée de groupies vers la scène. Quelques hurlements hystériques plus tard, il était là. Visiblement rayonnant, Patxi est loin de ces quelques artistes qui ont l’air aussi heureux d’être sur scène que s’ils avaient une gastro-entérite. Lui est visiblement content d’être avec nous, et ça fait plaisir. Il n’y a pas rideau d’eau ou de show laser, la mise en scène est sobre, et ça allait très bien avec le style du concert.

On retrouve les mêmes sonorités que sur l’album mais en encore plus pêchu pour les chansons telles que Mordu, On continue la vie ou A ma porte, et en ultra poignant sur les chansons plus graves. Sur Hegalekin (magistrale), Marée humaine ou Lilou, Patxi réussit l’exploit, grâce à son émotion, de faire taire une salle proche de l’hystérie la seconde précédente. Bref, ça marche plus que bien, on rentre pleinement dans son univers. Un seul point moins positif : sur des chansons telles que Mon vieil amour, lourdement chargées de batterie et de guitare, on perd la voix de Patxi, ce qui est franchement dommage.

On a aussi droit, comme sur les DVD, à des bonus : Chaque ville, une chanson de tournée rythmée, et Allons-nous-en pour conclure. Entre les deux, Jean-Christophe Urbain, ex-Innocent qui a participé à la réalisation de l’album, apparaît sur scène, et on sent la réelle estime musicale qu’ont ces deux artistes l’un pour l’autre et le plaisir qu’ils ont à jouer ensemble. Ca rajoute encore à la bonne humeur dont on ressort chargé après un concert pareil !

Après

Et non, je ne suis pas rentrée avec Patxi. Pourtant, j’ai espéré secrètement toute la soirée : entre deux petites blagues, il arrive, sans jamais tomber dans le piège du chanteur à minettes, à donner l’impression à chaque fille qu’il n’a regardé qu’elle durant tout le concert (donc moi aussi, il n’y a pas de raison). Ca a viré au message personnel quand il a chanté « veux-tu danser avec moi ? » et « on pourrait s’embrasser ». Moi, pas farouche, j’ai pensé oui très fort. Il a fini par « allons-nous-en ensemble », et pourtant, rien… Allez, tant pis, ce sera la prochaine fois ! Pour celles qui pensent avoir plus de chance que moi, voici les prochaines dates de Patxi :

Trith Saint Léger, 04 novembre 2006, Théâtre des Forges René Carpentier
Tours, 15 novembre 2006, le Bateau Ivre
Ile de Ré, 16 novembre 2006, Espace culturel « La Maline »
Lille, 25 novembre 2006, Espace Flandre

Si vous habitez près d’un de ces endroits, courez-y !!

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Moondya
    Moondya, Le 2 octobre 2006 à 21h06

    Je vous le recommande aussi les filles! Son dernier album est vraiment bien, et Patxi c'est un gars qui mérite d'être connu plus que ca, et d'être beaucoup plus respecté et considéré. C'est pas seulement un mec qui est passé dans star ac'...nan nan.

    Et en plus il est trés sympa, j'l'ai deja rencontré et c'est un gars qui ne se prend vraiment pas la tête...

    Trith Saint Léger, 04 novembre 2006, Théâtre des Forges René Carpentier
    ... héhé... et maintenant vous savez où je serai le 4 novembre (meme si on s'en fou!) ! ;)

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)