Paris est à nous, un film qui devrait résonner en toi, est #DispoSurNetflix

Paris est à nous est un projet de longue haleine porté par de jeunes cinéastes de talent. Et il est sur Netflix !

Paris est à nous, un film qui devrait résonner en toi, est #DispoSurNetflix
#DispoSurNetflix !

Paris est à nous est enfin sorti, ce 22 février 2019 ! File donc sur Netflix le regarder et dis-moi ce que tu en as pensé !

Paris est à nous, une bande-annonce superbe

Mise à jour du 21 janvier 2019

Je t’en parlais il y a presque un an.

Paris est à nous est un film réalisé par un groupe de potes avides d’intégrer le réel dans le cinéma. Grâce à un crowdfunding, ils ont levé des fonds pour façonner un produit abouti et audacieux !

La bande-annonce de Paris est à nous a des airs de grand cinéma. Celui qui tape juste et s’inscrit dans la société, tout en se recouvrant d’un vernis très arty. Je suis donc TRÈS heureuse de voir débarquer le fruit de ce travail acharné sur… Netflix !

L’opportunité, pour la bande d’artistes, d’acquérir encore plus de visibilité.

Pour l’instant, aucune date de sortie n’a été fixée, mais ça ne devrait pas tarder à arriver.

En attendant, je te laisse découvrir les superbes images de la bande-annonce.

Soutiens le projet Paris est une fête

Article initialement publié le 1er mars 2018

Cette bande de potes donne de l’espoir à tous les passionnés de cinéma qui n’ont jamais osé se lancer !

Moi-même, depuis des années, j’ai envie d’essayer des choses, par amour pour l’image.

Envie de reprendre des cours de théâtre pour ensuite tenter ma chance en tant qu’actrice, envie d’apprendre à manier une caméra, envie de réaliser des courts-métrages pour, qui sait, passer au long un jour…

Mais il en faut du courage, pour mettre le nez dans cette industrie dans laquelle des milliers de gens se battent déjà pour avoir une toute petite place. Alors je reste bien au chaud dans ma zone de confort, à tapoter sur mon clavier.

Mais tu vois, ce projet m’a redonné envie d’oser…

Paris est une fête, qu’est-ce que c’est ?

Au départ, Paris est une fête est un film de potes.

Elisabeth, Noémie, Paul, Olivier, Grégoire, Rémi et quelques autres jeunes n’avaient pas d’argent pour le réaliser. Enfin, ils avaient 4000 balles… mais ça n’est rien, à l’échelle du cinéma.

Cependant, ils ont voulu relever un défi : fabriquer un long-métrage de leurs mains, seulement à l’aide d’une caméra, d’un scénario et de beaucoup de courage.

Certains détails étaient pour eux très flous. Ils ne savaient pas où ils allaient tourner, combien de temps ça leur prendrait, etc. Mais ces éléments contraignants ont fait de Paris est une fête ce qu’il est aujourd’hui : un phénomène. 

Il aura fallu plus de 3 ans à l’équipe pour tourner ce film. Le sujet ? La paranoïa qui a suivi les événements dramatiques ayant touché Paris de 2014 à 2017. 

Voilà ce qu’en dit l’équipe :

« Dans le cinéma, une telle durée c’est une contrainte, pour nous c’est justement notre force. 

Ça a permis au film d’évoluer avec l’époque, de capturer ce qui était là : l’angoisse comme le besoin de légèreté qui l’a suivi. C’est là dans nos images, l’ambiance, les gens et l’état d’urgence. »

Leur concept est fort !

Au lieu de reproduire la vie réelle (ce qui coûte énormément d’argent), ils ont préféré amener le cinéma DANS la vie réelle. Ainsi, pas de figurants, mais des vrais gens qui font de vraies choses dans les rues.

Leur film évolue avec la ville, avec le hasard, avec les autres. Ils ont intégré la réalité dans le cinéma. Du génie ! 

L’équipe a tourné de la Fête de la Musique 2014 aux obsèques de Johnny, mais aussi pendant les attentats du 13 novembre.

Paul Saïsset, un des participants au projet, ne voulait pas faire un film amateur. Le jeune homme a déclaré à Europe 1 :

« C’était une ambition personnelle de l’équipe que d’avoir un projet de qualité professionnelle »

Le synopsis officiel ? 

Anna rate le vol qu’elle aurait dû prendre pour retrouver Greg à Barcelone. L’avion s’écrase. Prise dans le vertige d’une mort évitée de peu, elle s’éloigne de la réalité et du présent.

Alors que son couple se désagrège, Paris devient le miroir de sa détresse. 

Paris est une fête en financement participatif

Ce projet a fini par faire le buzz, grâce à sa vidéo de présentation, qui a été vue plus de 3 millions de fois sur Facebook.

L’actrice principale y explique le projet.

Un projet mis en ligne sur plateforme de crowdfunding Kickstarter, le 19 janvier dernier,  afin de lever des fonds.

L’objectif initial ? Obtenir 10 000€. Mais très vite, les gens ont adhéré à l’idée et se sont mis à donner. L’objectif est donc passé à 15 000€, puis 30 000€ puis 50 000€. Un montant qui vient d’être atteint ! 

Alors les cinéastes se sont fixés un ultime objectif : obtenir 85 000€, le « prix de l’indépendance » qui devrait leur permettre de finaliser le projet : faire une super post-production, lancer les démarches administratives et légales avec le CNC pour l’obtention d’un agrément, enregistrer une bande-son jouée par un orchestre.

Et bien sûr, leur aspiration ultime est de voir leur film sortir au cinéma. 

Ce qui devrait arriver ! Pour faire rayonner Paris est une fête, ses créateurs vont présenter leur merveille aux festivals internationaux comme Sundance, Toronto, Locarno.

Mais ce superbe projet, c’est encore eux qui en parlent le mieux. Je t’encourage grandement à te balader sur leur page Kisckstarter, sur laquelle ils expliquent toute leur démarche en détails.

Tout ceci m’a personnellement donné une furieuse envie de créer. D’essayer tout du moins. D’oser. 

Merci à vous, qui avez peut-être soutenu cette belle idée, et bravo à tout ceux qui ont contribué à l’élaboration de ce projet !

À lire aussi : Les 11%, un site qui met à l’honneur le travail des réalisatrices

Commentaires
  • TennanTen
    TennanTen, Le 22 février 2019 à 21h07

    @plic tic C'était "Paris est une fête" mais l'ont renommé "Paris est a nous".

    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!